Règlement 20 - Neutralisation et féminisation des textes

Approuvé Sénat 90-91.30

NEUTRALISATION ET FÉMINISATION DES TEXTES

PRÉAMBULE

Consciente de l'évolution sociale et soucieuse de la qualité linguistique de ses publications, l'Université d'Ottawa s'efforce de produire des textes qui, tout en étant clairs et bien écrits, évitent les stéréotypes sexuels et l'emploi systématique du masculin pour désigner les personnes des deux sexes.

En conséquence, l'Université d'Ottawa adopte les principes suivants :

PRINCIPES

1. Dans la rédaction des textes de nature personnelle, qui s'adressent nommément à des individus ou à des groupes d'individus, comme c'est le cas des notes de service, communiqués, lettres, circulaires, etc.

  • a) lorsqu'on désigne des personnes auxquelles le texte s'adresse, et s'il s'agit de personnes des deux sexes, on utilise les deux genres en s'inspirant de la méthode 20-3. Les titres de fonctions occupées par des femmes sont alors normalement féminisés;
  • b) lorsqu'on désigne des personnes autres que celles auxquelles le texte s'adresse, on suit le principe no 2 sauf, bien entendu, si ces personnes sont toutes du sexe féminin.

2. Dans la rédaction des textes impersonnels, qui ne s'adressent pas nommément à des individus ou qui concernent des "fonctions", comme c'est le cas des principes généraux, des statuts ou des règlements publiés dans les annuaires, on emploie, autant que faire se peut, des tournures qui éliminent toute référence au genre.

Publié le 6 mai 1991

(Cabinet de la vice-rectrice à la gouvernance)

Haut de page