Règlement scolaire II-5 - Examens et évaluations aux études supérieures

5.1 Passage et échec

5.1.1 Note de passage pour les cours

La note minimale de passage exigée pour les cours aux études supérieures (y compris les cours de premier cycle suivis pour crédits dans un programme d’études supérieures, les cours de propédeutique et les cours supplémentaires) est de C+. Les règlements spécifiques à certains programmes peuvent exiger une note supérieure.

5.1.2 Échec de cours, de l’examen de synthèse ou du projet de thèse

Les examens de reprise ne sont pas permis dans les cours aux études supérieures (y compris les cours de premier cycle suivis pour crédits dans un programme d’études supérieures, les cours de propédeutique et les cours supplémentaires). En cas d'échec, il est toutefois possible de répéter le cours ou l’examen de synthèse, de réviser et de soumettre une deuxième fois le projet de thèse ou le mémoire, ou encore de suivre un autre cours désigné par l’unité scolaire. La note d’échec demeure au relevé de notes, même si le cours, l’examen de synthèse, le projet de thèse ou le mémoire est réussi lors de sa reprise ou de sa deuxième soumission.

Le présent règlement ne s’applique pas à la thèse, qui est régie par le règlement scolaire sur les thèses.

5.2. Progrès non satisfaisant et retrait du programme d’études

Tout étudiant qui ne progresse pas de manière satisfaisante ou qui ne satisfait pas aux exigences de son programme sera retiré du programme.  Les raisons d’un tel retrait comprennent :

  • deux échecs dans le programme, soit de cours, du mémoire, de l’examen de synthèse ou du projet de thèse (sauf indication contraire dans les règlements spécifiques au programme);
  • un rendement inadéquat dans les recherches et les travaux pratiques;
  • deux rapports de progrès jugés non satisfaisants.

Les exigences de rendement liées à la thèse sont énoncées au règlement scolaire sur les thèses.

5.3 Évaluation différée

L’étudiant doit remplir les exigences de cours selon les échéances indiquées dans le plan de cours. La note finale doit être soumise à l’unité scolaire à la date fixée par le Service du registraire.

L’ étudiant peut demander de différer les exigences du cours s’il est incapable d’y satisfaire dans les délais prévus au plan de cours pour des raisons hors de son contrôle. Ce n’est que dans les cas de force majeure (p. ex. maladie attestée par un certificat médical validé par le Service de santé de l’Université) que la soumission d’une note finale peut être différée, et ce, pendant un trimestre au maximum. Pendant la période où la soumission de la note finale est différée, la note DFR apparaît sur le relevé de notes. Si la note finale n’est pas soumise à la fin de la période de prolongation, la note DFR est changée pour EIN, l’équivalent d’un échec. 

Haut de page