Michael Geist, Claire Kendall et Leslie Weir

Le concept est en train de redéfinir les règles de la recherche  

Au premier rang des programmes de libre accès à la recherche

En décembre 2009, l’Université d’Ottawa est devenue la première université canadienne à forte intensité de recherche à adopter un programme complet d’accès libre et gratuit à la recherche universitaire.

L’Université est au premier rang des efforts canadiens pour rendre la recherche financée par le gouvernement librement accessible en ligne. L’initiative a de nombreux défenseurs sur le campus. La bibliothécaire en chef de l’Université, Leslie Weir, y travaille depuis un certain temps avec l’appui de sommités comme le professeur Michael Geist, spécialiste du droit de la propriété intellectuelle. De pair avec d’autres chercheurs de l’Université d’Ottawa, ils ont participé à plusieurs importants projets de libre accès, dont la création des licences publiques Creative Commons, un type de contrat qui permet aux auteurs de conserver leur droit de paternité tout en donnant accès à leur travail. Mentionnons aussi le lancement d’Open Medicine, une revue médicale canadienne librement accessible dirigée par la professeure Claire Kendall, du Département de médecine familiale.

Bien qu’il n’en soit qu’à ses débuts, le programme de libre accès génère de l’enthousiasme chez les chercheurs. « Le concept est en train de redéfinir les règles de la recherche », affirme Michael Geist, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit d’Internet et du commerce électronique. « De plus en plus, les chercheurs publient leurs travaux dans des revues librement accessibles en ligne plutôt que dans des publications conventionnelles, dont l’accès est limité aux abonnés. »

Le libre accès permet à tous, en tous lieux, de consulter facilement des travaux de recherche sans avoir à débourser de frais d'abonnement ou d'association. La diffusion libre et à grande échelle du savoir et de la recherche comporte d'importants bénéfices pour la société dans son ensemble.

By François Rochon
Date de publication : Août 2010

Liens connexes

© Université d'Ottawa
Pour d'autres renseignements, consultez la liste des points de contact.
Dernières modifications : 2012.11.27