Dr Marc Kayem, un ancien de l’Université d’Ottawa

J’aimerais vraiment devenir un correspondant spécialisé en médecine [et] partager mon expertise avec le public par l’entremise des médias.  

Le Dr Kayem, diplômé de la Faculté de médecine, a participé à l’émission The Doctors

Lors d'un récent épisode de l'émission The Doctors, le Dr Marc Kayem a expliqué comment il avait élargi les sinus et retiré le bouton septal d'un patient dont la consommation de cocaïne avait gravement endommagé les voies nasales, patient qu'il a aussi débarrassé d'une infection chronique. Cette collaboration représentait un nouveau jalon dans une carrière impressionnante, et possiblement un pas dans la direction d'un avenir encore plus brillant.

« J'ai beaucoup de respect pour l'émission. Elle humanise la médecine en la rendant plus accessible au public, tout en présentant de vrais diagnostics médicaux de façon professionnelle », dit Dr Kayem, otorhinolaryngologiste et chirurgien plasticien, qui a récemment joint l'équipe de Beverley Hills d'un des coanimateurs de l'émission, le Dr Andrew Ordon, après 14 ans à la tête de sa propre clinique en Californie.

« J'aimerais vraiment devenir un correspondant spécialisé en médecine, partager mon expertise avec le public par l'entremise des médias. Maintenant que je n'ai plus à faire autant de gestion, c'est quelque chose auquel je peux consacrer plus de temps », explique-t-il.

Comme tout professionnel de renom œuvrant dans un domaine où la demande est forte, le Dr Kayem a une charge de travail très lourde. Ayant des bureaux dans les régions de Los Angeles et de Mammoth en Californie, de même que dans les îles Caïmans, il n'arrive à contrôler son horaire qu'en le planifiant près d'un an d'avance.

« Dans le troisième trimestre de chaque année, je prends généralement le temps d'établir l'horaire de la prochaine, m'assurant que je ne manquerai pas d'anniversaires », dit le docteur, un natif de Montréal qui a choisi l'Université d'Ottawa tant pour ses études de premier cycle en biologie que pour ses études médicales. « Parfois, je fais rire ma femme en lui demandant si une date l'an prochain lui convient, si elle a quelque chose de prévu. Mais nous trouvons toujours une façon de nous arranger. C'est vraiment la seule façon pour moi de faire ce que je fais! »

Travail qui comprend, entre autres, la responsabilité partagée des soins médicaux (des points de suture au traitement d'un traumatisme au visage) pour les Kings de Los Angeles, une façon de rester fidèle à ses racines canadiennes. Le Dr Kayem est aussi l'un des premiers à avoir utilisé la procédure Pillar, traitement révolutionnaire pour le ronflement et l'apnée du sommeil d'intensité légère à modérée. Il a d'ailleurs fondé le Beverly Hills Snoring Center. [Sites externes en anglais seulement.]

« Lorsqu'on sait que le manque d'attention, le manque de concentration et les pertes de productivité dus au ronflement et à l'apnée du sommeil coûtent 46 milliards de dollars par année à l'économie américaine, et que le ronflement dérange environ le tiers de tous les couples, on voit que c'est une question sérieuse, et je pense que de plus en plus de gens s'en soucient », dit le Dr Kayem.

Bien que la Californie offre pratiquement tous les agréments que Marc Kayem préfère (il a déménagé dans cet État après être tombé amoureux du ski, de l'océan, des montagnes et du climat pendant ses vacances), il prévoit se rendre à Ottawa dans un avenir rapproché avec sa famille.

« Je pense que le canal Rideau en hiver est l'un des endroits les plus magiques qui soient, et j'aimerais vraiment que mes deux filles puissent en faire l'expérience », dit-il.

Dave Weatherall
Mise en ligne : juin 2011

© Université d'Ottawa
Pour d'autres renseignements, consultez la liste des points de contact.
Dernières modifications : 2012.11.27