Nick Denis

J’aime tout simplement m’amuser tout en m’entraînant avec sérieux.  

Maître de l'octogone et du labo de chimie

Nick Denis, 26 ans, est un doctorant à l'Université d'Ottawa. Non seulement a-t-il une force de frappe supérieure dans l'octogone des arts martiaux mixtes, mais il s'attaque aussi à un adversaire de taille dans le laboratoire de biochimie.

Champion canadien des poids coq dans le circuit King of the Cage des AMM, il s'entraîne matin et soir. Le jour, encadré par le professeur Daniel Figeys, directeur de l'Institut de la biologie des systèmes d'Ottawa, il analyse la protéine PCSK9 qui affaiblit les récepteurs du foie chargés de synthétiser le cholestérol.

« Au début, le professeur Figeys me répétait constamment ‘tu dois choisir l'un ou l'autre'. Je crois qu'il sait maintenant que je peux faire les deux », raconte Nick Denis, celui qu'on surnomme The Ninja of Love dans le monde des AMM. Il a hérité du sobriquet au gymnase, où il est vu comme « un bon gars qui ne cherche à embêter personne. J'aime tout simplement m'amuser tout en m'entraînant avec sérieux. »

« Les gens qui ne connaissent pas mon sport s'imaginent trop facilement que les adeptes des arts martiaux mixtes sont tous des épais, explique-t-il. Mais je suis convaincu que mon esprit analytique m'aide dans le ring. Regardez les grands noms de la discipline… ils sont très stratégiques, et leur démarche face à leurs adversaires découle d'une grande réflexion. »

Maintenant en troisième année du programme d'études supérieures, Nick Denis est fasciné par sa recherche et espère que sa capacité d'analyse l'aidera tout autant à mieux comprendre pourquoi la protéine PCSK9 est plus active chez certaines personnes et élève alors leur taux de cholestérol.

Par Dave Weatherall

Date de publication : mai 2010

Liens connexes

© Université d'Ottawa
Pour d'autres renseignements, consultez la liste des points de contact.
Dernières modifications : 2012.11.27