Gestion du temps

D’après les professeurs qui dirigent des thèses et les étudiants qui en ont déjà rédigé, un des principaux défis à relever dans la préparation d’une thèse est d’utiliser le plus efficacement possible le temps dont on dispose. Voici quelques suggestions qui peuvent aider à optimiser son temps.

  • Structurer chaque journée.
  • Créer une routine.
  • Dresser un plan de travail qui décompose l’ensemble du projet en petites tâches.
  • Fixer des objectifs pour chaque mois, chaque semaine et chaque jour. Ainsi, le projet de thèse semblera moins imposant.
  • Prévoir des jalons clairs et une série de petites réalisations encourageantes tout au long du parcours.
  • Dormir suffisamment.
  • Faire de l’exercice.

Si l'étudiant pense ne pas posséder les qualités d’un bon rédacteur ou ne pas maîtriser les techniques élémentaires de la rédaction (grammaire, ponctuation, structure de phrase), il ne devrait pas attendre pour obtenir de l’aide. Il peut demander à son directeur de thèse si certains cours lui permettraient de perfectionner les habiletés nécessaires à la rédaction de sa thèse. Il peut aussi s'adresser au Centre d’aide à la rédaction des travaux universitaires.

L'étudiant devrait savoir reconnaître et surmonter le syndrome de la page blanche. Parfois, ce blocage peut émaner du processus même de rédaction et révéler une faille fondamentale dans la forme ou le fond du texte. Dans cette éventualité, il peut s’avérer nécessaire d’apporter des changements à l’énoncé ou au plan de la thèse. La plupart du temps toutefois, le syndrome de la page blanche est temporaire. Si l'étudiant se sent enlisé, il peut en parler à son directeur. L’important, c’est de ne pas rester bloqué.

Haut de page