Organiser l’entreposage et la conservation des données

Comme votre travail s’étend sur une longue période, vous allez rassembler un volume important de manuels de laboratoire, de fichiers, de notes, de brouillons et, selon votre discipline, de matériel graphique. Nommez et datez clairement tous vos fichiers électroniques, et sauvegardez-les sur un lecteur externe. Une fois que vous aurez terminé la rédaction de votre thèse, vous pourriez être tenu de remettre à votre directeur une copie de toutes vos données. Il est donc important de les sauvegarder et de les organiser au fur et à mesure.

Les données/résultats bruts originaux doivent être conservés par le laboratoire ou l'unité où ils ont été générés. Avec l'autorisation du chercheur principal, les membres de l'équipe de recherche peuvent faire des copies des données brutes à des fins personnelles, mais le superviseur immédiat ainsi que tous les collaborateurs doivent en tout temps avoir librement accès à toute donnée ou à tout résultat original ainsi qu'à tous les produits de la recherche. La permission de faire des copies ne peut être refusée sans raisons valables, lesquelles doivent être communiquées par écrit au doyen de la faculté ou, s'il s'agit d'étudiants de deuxième ou de troisième cycle, au doyen de la FESP.

Les données brutes doivent être immédiatement enregistrées de façon permanente dans leur forme originale; clarté et présentation convenable sont de rigueur. Le registre doit rester dans l'unité de recherche en tout temps. Il sera conservé pendant au moins cinq ans, sauf indication contraire du superviseur immédiat, et demeurera dans l'unité de recherche après le départ du chercheur de l'Université. Le superviseur immédiat pourra cependant autoriser le chercheur à laisser des copies plutôt que les originaux.

Lorsqu'un chercheur principal quitte l'Université, il doit prendre avec son supérieur immédiat des arrangements pour conserver en lieu sûr les données ou les produits de sa recherche.

Il convient d'obtenir l'approbation du chercheur principal ou du superviseur immédiat avant de fournir à une tierce partie certains produits (clones bactériens, lignées cellulaires, autres substances ou organismes particuliers ou logiciels issus de travaux de recherche) à des fins de recherche non commerciale à l'intérieur ou à l'extérieur de l'unité.

Pour un complément d’information, communiquez avec votre directeur de thèse et consultez le livret sur la déontologie sur le site Web du Cabinet du vice-provost aux études supérieures et postdoctorales.

Les étudiants et leurs directeurs de thèse doivent également convenir des dispositions à prendre pour le stockage des données après la collecte, y compris le lieu de stockage (sur le campus ou à l’extérieur) et le transfert sécuritaire des données d’un lieu à l’autre (qu’il ait lieu de façon électronique ou physique).

Haut de page