Crise du verglas : où étiez-vous?

Publié le jeudi 4 janvier 2018

Arbres recouverts de glace devant le pavillon Hagen.

La tempête de 1998 a laissé bien des dégâts dans son sillon, mais les arbres recouverts de glace étaient magnifiques. Photos : Archives de l’Université d’Ottawa

Par Linda Scales

Si vous deviez demander aux membres de notre communauté où ils se trouvaient pendant la crise du verglas, les anecdotes fuseraient assurément de toute part.

Nous parlons bien entendu ici de la crise du verglas de 1998, aujourd’hui considérée comme l’une des plus importantes catastrophes naturelles à avoir frappé le Canada. Il y a de cela 20 ans, du 4 au 10 janvier 1998, l’est de l’Ontario et le sud du Québec vivaient un phénomène météorologique qui emporterait des vies, causerait d’innombrables blessures, occasionnerait bien des tourments et verrait des milliers de personnes en quête d’un refuge temporaire.

L’Université et sa communauté n’ont pas été épargnées par ces perturbations, le campus fermant notamment ses portes du jeudi 8 janvier au lundi 12 janvier. Une fois la tempête passée, une campagne avait été mise sur pied pour aider les employés, les étudiants et les familles touchés par les événements.

Malgré ses conséquences catastrophiques, cet épisode a aussi eu pour effet de rappeler aux membres de la communauté universitaire et à leur entourage toute l’importance de prêter main-forte à autrui en temps de crise.

Des arbres recouverts de glace et le pavillon Tabaret.
Des arbres ploient sous la glace devant le pavillon Tabaret.

 

Le verglas a endommagé de nombreux arbres.
La une de la Gazette de l’Université, où l’on publiait la photo d’une branche cassée.

 

Haut de page