Dialogue sur le développement avec la ministre Bibeau

Publié le lundi 13 février 2017

Une femme sourit et fait des gestes en s’adressant à des étudiants réunis autour d’une table.

L’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie, s’entretient avec les étudiants pendant une discussion décontractée sur le campus.

Deux femmes accoudées à une table prêtent l’oreille.

Une trentaine d’étudiants de l’École de développement international et mondialisation ont récemment eu l’occasion de discuter de développement avec l’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie.

Organisée le 10 février à l’occasion de la visite de ministre Bibeau sur le campus, la rencontre dynamique s’est articulée autour de thèmes diversifiés, tels que de l’émancipation des femmes dans les contextes de conflit et d’après-conflit, l’adaptation au changement climatique et les conventions sur les droits de la personne pour protéger les groupes vulnérables.

« Nous avons été choyés d’entendre la ministre Bibeau nous entretenir directement de sa vision de l’aide canadienne au développement international », souligne Andrea Khan, étudiante au doctorat et spécialiste en protection des enfants à Affaires mondiales Canada. « Elle a illustré clairement l’importance du rôle que joue le Canada dans l’émancipation et la protection des femmes et des jeunes filles, notamment en faisant la promotion de la santé sexuelle et reproductive et en faisant valoir les droits des femmes en la matière. Il faudra faire preuve de leadership pour atteindre les objectifs fixés dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030. »

Les étudiants ont estimé ce rassemblement informel à la fois instructif et inspirant, tandis que la ministre et son équipe ont recueilli des idées sur la façon d’exploiter les connaissances, les talents et les compétences des jeunes pour résoudre les défis du développement au XXIe siècle.

Un étudiant prend la parole, tandis que d’autres lui prêtent leur attention.

L’étudiant au doctorat Maurice Dikaya, au centre, contribue à la discussion.

Une femme et trois hommes sourient à l’entrée du Pavillon des sciences sociales.

L’honorable Marie-Claude Bibeau a été accueillie au Pavillon des sciences sociales par Marcel Mérette (gauche), doyen de la Faculté des sciences sociales, Jacques Frémont (centre), recteur de l’Université d’Ottawa, et Sanni Yaya (droite), directeur de l’École de développement international et mondialisation.

 

Haut de page