Donner pour aider… tout simplement

Publié le lundi 6 mars 2017

Par Johanne Adam

« Il est important de donner afin d’appuyer les étudiants, car pour certains d’entre eux, le chemin est parfois difficile. » ― Christina Richard, directrice par intérim du Bureau des diplômés et diplômée de la Faculté des sciences sociales.

Affiche promotionnelle du Programme de dons des employés, sur laquelle on peut voir Christina Richard.

Christina Richard participe au Programme de dons des employés depuis 2011.

Ces paroles, Christina Richard les prononce avec conviction et en connaissance de cause. C’est que la jeune femme a travaillé avec acharnement pendant ses études postsecondaires, réalisées ici même à l’Université d’Ottawa.

En effet, pour joindre les deux bouts, elle cumulait trois emplois à temps partiel tout en étudiant à temps plein. « Je n’avais pratiquement pas de vie sociale! Mais je garde tout de même de beaux souvenirs de cette période de ma vie », raconte-t-elle.

Ses efforts ont porté fruit : elle a obtenu son diplôme avec une moyenne pondérée cumulative de 9,6, en plus de se voir décerner la médaille d’or de l’Université pour la Faculté des sciences sociales. Par la suite, elle a effectué une maîtrise en science politique.

Un grand-père inspirant

Christina garde dans son bureau une reproduction du diplôme universitaire de son grand-père paternel. « Dans ma famille, seul mon grand-père, Gilles Richard, était allé à l’université », explique-t-elle. « C’était un homme très cultivé; il avait une grande curiosité intellectuelle. Il a d’ailleurs obtenu son dernier baccalauréat à l’âge de 70 ans, à l’Université Saint-Paul », ajoute-t-elle avec beaucoup d’émotion dans la voix.

Son grand-père était présent à la collation des grades de son baccalauréat, mais il n’a pas vécu pour assister à celle de sa maîtrise. Cependant, la jeune femme sait combien il était fier d’elle. « J’étais sa plus jeune petite-fille et la seule de la famille à poursuivre des études universitaires. »

Une propension à aider les autres

Mme Richard ressent un profond besoin d'aider les gens. C’est d’ailleurs ce qui l’a amenée à poursuivre des études supérieures. « Je me suis orientée vers la science politique parce que j’aime parler au nom des personnes démunies. C’est probablement parce que j’ai moi-même vécu des moments difficiles. »

Ses heures de bénévolat, Christina Richard ne les compte plus : elle est engagée depuis plusieurs années auprès du Conseil régional de l’environnement et du développement durable de l’Outaouais, et de la Fondation forêt Boucher.

À cela s’ajoute son implication volontaire, depuis 2012, dans le Programme de dons des employés de l’Université. La jeune femme se dit convaincue des effets bénéfiques de ce programme sur la réussite des étudiants. « L’éducation, c’est la base de tout. En plus d’avoir de meilleures perspectives d’emploi, les personnes éduquées ont un meilleur esprit critique, et par conséquent, elles sont mieux outillées pour transformer notre société », souligne celle qui participe au programme depuis 2011.

« Le Programme de dons des employés permet de contribuer à une cause qui vous tient particulièrement à cœur. Chacun peut y trouver son compte. » ― Christina Richard.

Christina Richard holds her paternal grandfather's framed diploma.

Christina Richard conserve dans son bureau une reproduction du diplôme en arts que son grand-père a reçu en 1948, l’année où l’Université d’Ottawa célébrait ses 100 ans.

 

Haut de page