Envisager l’histoire sous un autre angle

Publié le vendredi 12 mai 2017

A poster with information about a Restorying Canada event and the photos of Margaret Atwood and Leah Kostamo

L'écrivaine Margaret Atwood, auteure de La servante écarlate, traduction du roman The Handmaid's Tale, adapté récemment pour la télévision, discutera de l'avenir de la religion au Canada avec la militante pour l'environnement Leah Kostamo. Conception graphique : Roméo Godin

Par Linda Scales

C’est dans le cadre des nombreuses célébrations du 150e anniversaire du Canada à Ottawa cette année et dans la foulée du rapport final de la Commission de vérité et de réconciliation qu’est présenté un colloque inédit proposant de réexaminer l’histoire du Canada à travers la lorgnette de la religion.

« Notre objectif est de faire quelque chose de différent, déclare une des organisatrices du colloque, Emma Anderson, directrice de l’Institut d’études canadiennes et autochtones à l’Université d’Ottawa. Nous cherchions une façon de souligner le 150e qui ne soit pas chauvine et qui tienne compte de toutes les dimensions de notre histoire. »

C’est dans cette perspective que les professeures Emma Anderson, Pamela Klassen de l’Université de Toronto et Hillary Kaell de l’Université Concordia ont eu l’idée d’organiser un cycle de conférences de trois jours intitulé « Resituer le Canada : repenser la religion et la mémoire collective », qui se tiendra à Ottawa à Ottawa du 18 au 20 mai.

« À nos yeux, le 150e du Canada constituait l’occasion par excellence de réunir des personnes de différents horizons pour réfléchir sur notre passé et sur le fait d’être Canadien et Canadienne au 21e siècle », explique Emma Anderson.

Dans cette optique, des personnalités canadiennes de renom comme la romancière Margaret Atwood et le poète officiel du Parlement George Elliot Clarke seront conviés à participer à l’événement. Mme Atwood participera, avec l’environnementaliste Leah Kostamo, à une table ronde intitulée L’avenir de la religion au Canada : utopie ou dystopie? M. Clarke se joindra au violoncelliste Cris Derksen et à l’artiste visuelle Kent Monkman pour l’événement d’ouverture de la conférence, Décoloniser le Canon : une soirée de poésie, de performance et de peinture, une réinterprétation créative et critique du passé et de l’avenir du Canada.

Au même titre que la sélection des conférenciers et des participants, le choix d’Ottawa comme lieu du colloque est le fruit d’une décision bien mûrie.

« Notre établissement se positionne comme chef de file de ces nouveaux regards posés sur l’histoire religieuse du Canada », souligne la professeure Anderson.

Cette dernière salue au passage l’influence de plusieurs chercheurs de l’Université d’Ottawa, notamment le professeur émérite Cornelius Jaenen, une des premières personnes à imaginer une convergence de l’histoire des Premières Nations et de celle des colonisateurs et des missionnaires.

Nous avons tous nos propres opinions, idées et sentiments sur le Canada, dit Emma Anderson. Le colloque Resituer le Canada s’adresse à tous parce qu’il parle de nous tous.

Éléments du programme

Jeudi 18 mai :

  • Histoire autochtone et récits canadiens 
  • Athées canadiens et « religious nones » 
  • Décoloniser le Canon : une soirée de poésie, de performance et de peinture – Musée des beaux-arts du Canada (événement spécial)

Vendredi 19 mai :

  • Resituer l’islam et le judaïsme au Canada 
  • Musées, religion et mémoire 
  • L’avenir de la religion au Canada : utopie ou dystopie? – pavillon Tabaret (événement spécial)

Samedi 20 mai :

  • Territoires sacrés : histoires de la terre 
  • Visite archéologique des Autochtones d’Ottawa 

L’admission à toutes les séances est gratuite pour les membres du public. Les billets pour les deux événements spéciaux peuvent être achetés en ligne.

Les étudiants et les membres de la communauté universitaire souhaitant faire du bénévolat au colloque doivent communiquer avec Emma Anderson à eanderso@uOttawa.ca ou au 613‑562‑5891. Les bénévoles pourront assister gratuitement aux événements spéciaux.

A poster with information about a Restorying Canada event and the photos of George Elliot Clarke, Kent Monkman and Cris Derksen, who has a cello resting against her shoulder

Des journalistes de l'émission Tapestry à la radio de CBC enregistreront des conférences et mèneront des entrevues au colloque Resituer le Canada. Les entrevues seront diffusées à l'émission plus tard cette année. Conception graphique : Roméo Godin

 

Haut de page