Le réseau des diplômés prend une envergure internationale

Publié le lundi 28 août 2017

Une carte du monde indiquant les endroits et le nombre de dipômés de lÙniversité d'Ottawa dans le réseau mondial de l'Association des dipômés

Le réseau des conseils régionaux de l’Association des diplômés, où habitent nombre des plus de 220000 diplômés de l’Université.

Par Brandon Gillet

Si vous êtes appelé à vous installer ailleurs dans le monde, vous pourriez avoir envie d’en savoir plus sur les 12 conseils régionaux de diplômés de l’Université d’Ottawa. Ayant pour mission de favoriser le réseautage et de contribuer au rayonnement de l’Université, ces conseils sont aussi conçus pour accueillir les diplômés dans leur nouvelle vie quand ils quittent Ottawa.

Ils se composent de diplômés prêts à se dévouer pour leur alma mater. On en trouve à Montréal, Toronto, Vancouver, Calgary, New York, Boston, San Francisco (région de la Baie), Los Angeles, Hong Kong, Shanghai, Paris et Londres.

« Ces villes sont des centres économiques caractérisés par leur dynamisme », dit Rhea Laube, agente d’engagement régional qui assure la liaison entre les différents conseils de diplômés partout dans le monde. « Ce sont aussi des endroits où l’Université souhaite pouvoir recruter des étudiants potentiels et trouver de bons placements coop pour ses étudiants actuels. »

Baie de San Francisco : une région en effervescence

Un homme se tient debout près d’un logo de l’Association des diplômés de l’Université d’Ottawa.

Anthony Bagnulo visite le Pavillon des diplômés Alex-Trebek.

Prenons par exemple la région de la Baie de San Francisco, où la présence de l’Université ne cesse de s’affirmer.

« On y trouve d’excellentes possibilités de placements coop : Tesla en est un bon exemple », dit Rhea Laube. « Anthony Bagnulo (B.A.Sc. 2010), membre du conseil régional et chef d’équipe chez Tesla, a embauché deux autres diplômés, et trois étudiants d’un programme coop travaillent avec lui cet été. Une véritable petite délégation de l’Université d’Ottawa se développe là-bas! »

Les étudiants ayant remporté le plus récent concours des cinq meilleures entreprises en démarrage de l’Université d’Ottawa ont aussi bénéficié de l’appui du conseil régional, dans le cadre d’un voyage d’études et de réseautage en mai 2017.

Jennifer Campbell (MBA 1985), membre du conseil régional, a organisé une rencontre spéciale pour ces gagnants auxquels se sont joints des étudiants au MBA pour cadres de l’École de gestion Telfer. L’événement a eu lieu à San Francisco, dans les locaux de DocuSign, société de signature électronique où Jennifer Campbell travaille comme chargée de compte stratégique d’entreprise.

« L’enjeu est d’asseoir la réputation de l’Université à l’international », dit Rhea Laube. « Qui sont nos meilleurs ambassadeurs? Ce sont nos diplômés. Ils sont motivés par le désir de redonner à leur alma mater. Ce sont des gens occupés, mais ils trouvent le temps nécessaire parce que c’est une cause qui leur tient à cœur. »

Fêtes de bienvenue et de départ

Les conseils organisent en outre des activités pour souhaiter la bienvenue aux nouveaux diplômés qui arrivent dans leur ville ou pour souligner le départ des étudiants locaux qui partent poursuivre leurs études à l’Université d’Ottawa. Ainsi, une fête a récemment été organisée au domicile de Feisal Keshavjee (MHA 1994), président du conseil régional de Calgary, en l’honneur de sept étudiants de la Calgary French and International School en partance pour Ottawa.

« Coïncidence, le directeur de l’école, Malcolm Mousseau (B.Sc. 1985, B.Éd. 1986, M.Éd. 1996), est aussi un diplômé de l’Université, et il a tenu à être présent », raconte Rhea Laube. « Nous sommes extrêmement reconnaissants envers tous ces diplômés, partout dans le monde, qui donnent de leur temps pour aider nos futurs étudiants et nos nouveaux diplômés. »

uOttawa sur la route

Dans le cadre de son programme uOttawa sur la route, le Bureau des relations avec les diplômés organise des activités que parraine l’Association des diplômés en se rendant au moins une fois par an dans chacune des 12 villes des différents conseils régionaux. Ces événements sont des occasions de mettre en lumière l’expertise de nos professeurs et diplômés, assouvissant ainsi la curiosité intellectuelle qui caractérise nos anciens.

Cela dit, ce réseau international ne se limite pas aux 12 villes en question, souligne Rhea Laube. Là où il n’y a pas de conseil régional, on trouve souvent un diplômé prêt à servir de personne-ressource et d’ambassadeur de l’Université d’Ottawa.

Renseignez-vous sur l’Association des diplômés de l’Université d’Ottawa et ses conseils régionaux.

Articles connexes :

Un stage coop à l’avant-garde

Les cinq meilleures entreprises en démarrage de 2017 à l’Université d’Ottawa en vedette

Un groupe de jeunes sont debout derrière une table avec un gâteau.

Des élèves d’un école secondaire francophone de Calgary, en partance pour l’Université d’Ottawa cet automne, participent à une rencontre en leur honneur.

 

Haut de page