Un stage coop à l’avant-garde

Publié le mardi 15 août 2017

Un jeune homme barbu se tient debout, les bras croisés, à côté d’une berline.

Justin McLeod et la nouvelle berline Model 3 conçue par Tesla.

Par Brandon Gillet

Depuis quelques semaines, Justin McLeod vit au cœur du monde de la haute technologie. L'étudiant en génie mécanique s’est engagé pendant quatre mois auprès de l’usine Tesla, en Californie, dans le cadre d’un placement coop. Et il est arrivé juste à temps pour participer au lancement du Model 3, le grand pari de l’entreprise qui vise à s’emparer du marché de masse des voitures électriques.

Tout a commencé par un simple courriel que Justin McLeod a envoyé à Anthony Bagnulo, diplômé de l’Université d’Ottawa et chef d’équipe chez Tesla, pour manifester son intérêt.

Selon l’étudiant, l’Université est étonnamment bien représentée au sein de l’entreprise: à lui seul, M.Bagnulo compte deux diplômés de l’Université d’Ottawa au sein de son équipe de 10 personnes, tandis que trois étudiants coop de l’Université travaillent actuellement au siège social de Tesla à Palo Alto et à l’usine de Fremont.

Justin McLeod, qui est en quatrième année, déborde d’enthousiasme pour ce qui est vraisemblablement son dernier stage coop: «À Tesla, les choses bougent vite», affirme-t-il. «On travaille à un rythme accéléré et entouré de gens vraiment brillants.»

«Les connaissances que je suis en train d’acquérir n’ont pas de prix», poursuit-il. «Elles vont me permettre d’entreprendre n’importe quel projet. À présent, je suis suffisamment confiant de pouvoir créer des dessins mécaniques et mener à terme des tâches que j’hésitais à faire auparavant.»

Un jeune homme, les mains dans les poches, debout devant un édifice arborant le logo de Tesla.

Justin McLeod travaille chez Tesla, à l’usine de Fremont, depuis mai.

Grâce aux occasions coop offertes par son programme, Justin a eu la chance d’expérimenter différentes facettes du milieu du génie mécanique. Outre son placement actuel, l’étudiant a travaillé dans le domaine de l’électronique et de la robotique. Il a également participé au Programme d’entrepreneuriat COOP uOttawa RBC.

Selon Justin, il vaut mieux ne pas effectuer ses placements coop au même endroit, pour se donner la chance d'explorer à fond le milieu. Ainsi, il pense avoir l’option de trois ou quatre orientations possibles dans son cheminement de carrière grâce à l’expérience qu’il a acquise.

«J’ai eu la chance de travailler dans des environnements d’avant-garde et vraiment super», déclare-t-il. «Aucune salle de classe ne peut offrir une expérience similaire à celle que procure le programme coop.»

Pour Justin McLeod, le fait de travailler dans le domaine du transport durable – et dans la Silicon Valley en plus – n’a pas son pareil. «Google est ici», ajoute-t-il. «Chaque jour, en allant au travail, je passe en face du symbole du pouce levé “j’aime” devant le campus de Facebook.» Et si le travail est exigeant, cela ne l’empêche toutefois pas de sortir et de profiter de la beauté naturelle des environs, notamment en faisant des randonnées.

Elon Musk, le fondateur de Tesla qui dirige quatre autres compagnies, se rend à l’usine environ une fois par semaine, raconte Justin. Et ce dernier a appris une règle tacite: les stagiaires sont tenus de ne pas déranger M.Musk.

 «On dit qu’une minute de son temps vaut un million de dollars», ajoute le jeune homme. «Travailler pour quelqu’un d’aussi puissant me motive énormément.»

Pour plus d’information :

Régime coop

Articles connexes :

Développer l’esprit d’entreprise

Testeurs pour Tesla

Haut de page