Sensibilisation : Le saviez-vous?

Faits et statistiques

Statistiques provenant du Sondage national canadien d’évaluation de la santé dans les collèges (Canadian National College Health Assessment Survey) – 2016 (anglais) :

  • 26,3 % des étudiants post-secondaires rapportent avoir été diagnostiqués ou traités par un professionnel de la santé pour un ou plusieurs problèmes liés à la santé mentale au cours des 12 derniers mois (l'anxiété et la dépression étant les plus fréquents).
  • 60,6 % déclarent avoir ressenti plus qu’un niveau moyen de stress au cours des 12 derniers mois.
  • 59,6 % déclarent avoir eu, à un moment donné au cours des 12 derniers mois, le sentiment que les choses étaient désespérées, dont 24,5 % au cours des deux dernières semaines.
  • 64,5 % déclarent avoir ressenti, à un moment donné au cours des 12 derniers mois, une anxiété écrasante, dont 28,5 % au cours des deux dernières semaines.
  • 44.4 % déclarent s’être sentis, à un moment donné au cours des 12 derniers mois, tellement déprimés qu'il leur était difficile de fonctionner, dont 17,1 % au cours des deux dernières semaines.
  • 13 % déclarent avoir sérieusement envisagé le suicide à un moment donné au cours des 12 derniers mois, dont 3 % au cours des deux dernières semaines.

Plus de faits et statistiques

  • « Un Canadien sur cinq sera aux prises avec une maladie mentale au cours de sa vie. » (Instituts de recherche en santé du Canada)
  • « Les taux de toxicomanie sont plus élevés chez les hommes que chez les femmes, mais les taux de troubles de l'humeur et d'anxiété sont supérieurs chez les femmes. » (Instituts de recherche en santé du Canada)
  • « Plus de 75 % des suicides sont commis par les hommes, mais les femmes font trois ou quatre fois plus de tentatives de suicide que les hommes. » (Instituts de recherche en santé du Canada)
  • « Presque la moitié (49 %) des personnes qui estiment avoir souffert de dépression ou d'anxiété n'ont jamais consulté un médecin au sujet de leur problème. » (Instituts de recherche en santé du Canada)
  • « Seulement 50 % des Canadiens diraient à des amis ou à des collègues qu'un membre de leur famille est atteint d'une maladie mentale alors que 72 % parleraient d'un diagnostic de cancer et que 68 % confieraient qu'un membre de leur famille souffre de diabète. » (Instituts de recherche en santé du Canada)
  • « Près de la moitié des Canadiens (46 %) pensent que les gens utilisent l'expression maladie mentale pour excuser un mauvais comportement. » (Instituts de recherche en santé du Canada)
  • « Bien que la plupart des gens (58 %) affirment qu'ils auraient des relations sociales avec un ami atteint d'une maladie mentale, la proportion de ceux qui indiquent qu'ils fréquenteraient un ami alcoolique (32 %) ou toxicomane (26 %) est beaucoup plus basse, ce qui donne à penser que la stigmatisation causée par la dépendance est sensiblement plus grande que celle qui découle de la maladie mentale. » (Instituts de recherche en santé du Canada)
  • « Le fardeau économique de la maladie mentale au Canada est estimé à 51 milliards de dollars par année. Cette somme inclut les coûts des soins médicaux, la perte de productivité et la réduction de la qualité de vie liée à la santé. » (Instituts de recherche en santé du Canada)
  • « Tous les Canadiens et toutes les Canadiennes sont indirectement touchés par la maladie mentale, serait-ce par un membre de famille, un ami ou un collègue. » (Association canadienne pour la santé mentale)
  • « La maladie mentale touche les personnes de tout âge, de tous niveaux scolaires et de revenu et de toutes cultures. » (Association canadienne pour la santé mentale)
  • « Deux personnes sur trois souffrent en silence par crainte d'être jugées et rejetées. » (Association médicale canadienne)
  • « [Lors de] n'importe quelle semaine, plus de 500 000 Canadiens s’absentent du travail en raison de la maladie mentale. » (Institut de recherche en santé du Canada)
  • « Une fois la dépression identifiée, obtenir de l'aide permet à 80 % des gens qui en sont affectés de retourner vaquer à leurs occupations. » (Association canadienne pour la santé mentale)
  • « La stigmatisation rattachée aux maladies mentales présente un obstacle sérieux, non seulement pour le diagnostic et le traitement, mais également pour l’acceptation dans la communauté. » (Association canadienne pour la santé mentale)
  • « Les troubles anxieux et de l’humeur touchent environ 22 % de la population canadienne. » (Association médicale canadienne)
  • « Seulement 36% [des gens] se sentent à l'aise de parler à leur gestionnaire au sujet d'un problème de santé mentale. » (Morneau Shepell)
  • « 80% des gens diagnostiqués avec une dépression récupèrent et l'intervention précoce conduit à une incidence de récupération plus élevée. » (Association canadienne pour la santé mentale)
  • « 60 % des personnes éprouvant un problème de santé mentale ou une maladie mentale ne demandent pas d’aide par crainte d’être étiquetées. » (Commission de la santé mentale du Canada)

Tel que l'Organisation mondiale de la santé l’explique : « La santé mentale est plus que l’absence de troubles mentaux. La santé mentale est un état de bien-être dans lequel une personne peut se réaliser, surmonter les tensions normales de la vie, accomplir un travail productif et contribuer à la vie de sa communauté. Dans ce sens positif, la santé mentale est le fondement du bien-être d’un individu et du bon fonctionnement d’une communauté. »

Lectures et ressources supplémentaires

Ressources externes

Sur le site Web de l’Université d’Ottawa :

Haut de page