Edward Shortliffe

Carte électronique

Edward Shortliffe

Edward Shortliffe

Biographie

Le professeur Edward Shortliffe est un expert de l’informatique biomédicale reconnu dans le monde entier. Depuis plus de quarante ans, sa carrière remarquable l’a amené à occuper des fonctions de direction dans des universités, hôpitaux et associations et collèges médicaux des plus prestigieux.

La médecine n’était pas son objectif au début de sa carrière. Il s’est plutôt orienté d’abord vers les mathématiques et les sciences informatiques. Né à Edmonton, en Alberta, il s’est établi très jeune avec ses parents aux États-Unis. Il a obtenu un diplôme de premier cycle en mathématiques appliquées et en informatique au Harvard College en 1970, avant d’obtenir un doctorat en sciences de l’information médicale à l’Université Stanford en 1975.

Après l’obtention de son doctorat, Edward Shortliffe s’est inscrit au Medical Scientist Training Program de l’Université Stanford; à la fin du programme, en 1976, il a reçu de l’Association for Computing Machinery le prix Grace Murray Hopper Award remis à un informaticien de moins de 30 ans dont les réalisations sont exceptionnelles. Il a ensuite conjugué son génie en programmation informatique avec un grade en médecine et a obtenu son M.D. à Stanford une année plus tard. À ce point, le Dr Shortliffe avait déjà anticipé que l’application de la technologie aurait pour effet de bonifier la médecine fondée sur des données probantes. Il a créé le système médical expert connu sous le nom de MYCIN, et a été le premier à reconnaître le potentiel de l’intelligence artificielle en médecine, dont l’application peut déranger mais aussi sauver des vies.

Ses contributions marquantes au domaine interdisciplinaire de l’informatique médicale se sont également répercutées dans sa brillante carrière d’auteur et de rédacteur de revues scientifiques les plus influentes; mentionnons entre autres ses fonctions actuelles de rédacteur en chef du Journal of Biomedical Informatics. Par ailleurs, il a dirigé des programmes de recherche prestigieux et piloté la création et le développement de programmes d’études supérieures en informatique biomédicale aux universités Stanford, Columbia et Arizona State.

Enfin, son leadership hors du commun illustre éloquemment son engagement au service des autres, notamment à titre de président du Journal Oversight Committee de l’American Medical Association, de président et chef de la direction de l’American Medical Informatics Association, et de doyen fondateur du campus de Phoenix du Collège de médecine de l’Université de l’Arizona.

Haut de page