Des invités de marque

L’Université d’Ottawa se veut un lieu propice aux débats et aux discussions qui favorisent des réflexions approfondies et des actions concrètes. Dans cet esprit, elle accueille régulièrement des personnalités inspirantes qui ont laissé leur empreinte dans l’histoire de notre région et de notre pays, voire celle du monde!

Le premier ministre Justin Trudeau

Les acclamations et les applaudissements ont retenti sur le campus, le 2 novembre 2016, lorsque le premier ministre Justin Trudeau et le recteur de l’Université d’Ottawa Jacques Frémont ont accueilli 250 athlètes olympiques et paralympiques canadiens et leurs entraîneurs. Les deux hommes étaient accompagnés de la ministre des Sports et des Personnes handicapées, Carla Qualtrough, diplômée de l’Université d’Ottawa et triple médaillée en natation aux Jeux paralympiques de Séoul et de Barcelone. Pour souligner leurs prouesses aux Jeux de Rio, les membres d’Équipe Canada ont signé des autographes et pris part à des activités sportives au pavillon Montpetit, en compagnie de 370 élèves de la 3e à la 6e année du primaire.

John Lennon et Yoko Ono

C’était en 1969. John Lennon et Yoko Ono venaient tout juste de terminer leur bed-in dans un hôtel montréalais où ils avaient enregistré l’hymne « Give Peace a Chance ». Allan Rock, alors leader étudiant à l’Université d’Ottawa (et maintenant ancien recteur de l’établissement), avait persuadé le célèbre couple de se rendre à Ottawa avec lui pour assister à un forum sur la paix mondiale qui devait avoir lieu à l’Université. À l’issue du forum, les deux artistes ont rencontré les médias et les étudiants enthousiastes devant le pavillon Tabaret, avant de demander à Allan Rock de les présenter à Pierre Trudeau. Malheureusement, le premier ministre n’était pas chez lui ce jour-là.

Photo : Mike Daly

Joannie Rochette

Six fois championne canadienne et médaillée d’argent aux Championnats du monde, la patineuse artistique Joannie Rochette est une source d’inspiration aussi bien sur la glace, où son dynamisme et sa détermination forcent l’admiration, que dans sa vie personnelle, où elle a fait preuve d’une persévérance exemplaire devant l’adversité. Quelques jours à peine avant ses épreuves aux Jeux olympiques de Vancouver, Joannie apprenait la mort subite de sa mère. Rassemblant alors tout son courage, elle décide d’aller de l’avant, comme sa mère aurait souhaité qu’elle le fasse, et remporte la médaille de bronze. En janvier 2016, devenue patineuse professionnelle, elle est venue à l’Université d’Ottawa pour parler de son expérience. Les étudiants étaient ensuite invités à chausser leurs patins pour se joindre à elle sur la glace à l’aréna.

Madeleine Thien, écrivaine primée et spécialiste de l’âme humaine

L’Université était honorée et les aspirants écrivains de l’Université d’Ottawa débordaient d’enthousiasme à l’idée d’accueillir l’écrivaine canadienne Madeleine Thien comme écrivaine en résidence au Département d’English pour l’année 2016. Durant son séjour à l’Université, Madeleine Thien, dont les romans et les récits ont été traduits en 25 langues, a remporté le prix Scotiabank Giller, ainsi qu’un prix littéraire du Gouverneur général pour son roman Do Not Say We Have Nothing. Cette saga internationale, qui raconte l’histoire de musiciens étudiant la musique classique occidentale au conservatoire de Shanghai dans les années 1960 et qui traite de l’héritage des manifestations de la place Tiananmen en 1989, était en lice pour le Man Booker Prize.

Parler science avec Justin Trudeau et Bill Nye

Le 6 mars 2018, Bill Nye, connu pour son émission de vulgarisation scientifique humoristique Bill Nye the Science Guy, est venu dans le cours BIO 1140 pour échanger avec les étudiants et les étudiantes en sciences de l’Université d’Ottawa. Plus tôt le même jour, il s’était entretenu de l’importance de la science avec le premier ministre Justin Trudeau; la Rotonde du pavillon Tabaret était d’ailleurs remplie à craquer d’étudiants impatients d’assister à cette discussion informelle mariant science et politique!

Justin Trudeau

« Il ne fait aucun doute pour moi que votre génération, plus que toutes les autres avant vous, possède la volonté, l’information et le pouvoir de changer les choses. » C’est en juin 2017, à l’occasion de la collation des grades, que Justin Trudeau a offert ces paroles encourageantes aux finissants et finissantes. Et il a rappelé aux étudiants et étudiantes de la Faculté des arts qu’il était lui-même diplômé en lettres. Le premier ministre était également présent en novembre 2016, pour accueillir 250 athlètes olympiques et paralympiques canadiens et leurs entraîneurs. Visionner le discours de Justin Trudeau.

David Seggal

David Seggal, cofondateur de la compagnie de thé David’s Tea, était sur le campus le 10 octobre 2017, pour parler aux étudiants de sa vaste expérience entrepreneuriale. Doué et ambitieux, il a fait croître sa compagnie à partir d’un seul magasin, pour la transformer en une société d’une valeur de 200 millions de dollars cotée sur le NASDAQ. Les étudiants de l’École de gestion Telfer étaient particulièrement ravis d’écouter son expérience dans le monde des affaires et de recevoir ses conseils.

Alex Trebek

Diplômé en philosophie de l’Université d’Ottawa (1961), animateur de l’émission Jeopardy!, et maintenant généreux donateur. Qui est… Alex Trebek! Alex Trebek est aujourd’hui fier de contribuer à l’éducation des étudiants actuels de son alma mater. Il offre notamment un prix du leadership d’une valeur de 10 000 $ destiné à reconnaître les réalisations scolaires et communautaires d’un étudiant, et il finance deux activités : la Série de conférences Alex-Trebek et le Forum Alex-Trebek pour le dialogue.

Les Penguins de Pittsburg

Sydney Crosby et ses coéquipiers des Penguins de Pittsburgh se trouvaient sur la patinoire du campus en mai 2017 : ils s’entraînaient avant de jouer contre les Sénateurs d’Ottawa pour la finale de la division. L’entraîneur-adjoint des Penguins, Jacques Martin, diplômé de l’Université d’Ottawa, partage régulièrement son expertise avec Patrick Grandmaître, entraîneur de l’équipe masculine de hockey des Gee-Gees. Plusieurs étudiants ont eu la chance de les voir à leur sortie de l’aréna.

David Suzuki

En septembre 2015, le scientifique David Suzuki était sur le campus afin de sensibiliser les étudiants à l’importance de rechercher des solutions aux dangers du changement climatique. Devant un auditoire composé d’étudiants et de membres de la communauté, David Suzuki a enjoint la population à élire des représentants politiques qui promettent de protéger l’environnement, puisque ceci est, selon l’animateur de l’émission The Nature of Things, la plus grande menace à laquelle font face les Canadiens et Canadiennes. Il était présent dans le cadre de la série IVote-jeVote, une organisation non partisane qui proposait des débats sur la politique canadienne avant l’élection fédérale de 2015. Lire l’appel de David Suzuki à faire du changement climatique une priorité.

Juan Manuel Santos

Juan Manuel Santos, président de la Colombie et lauréat du prix Nobel de la paix 2016, était de passage à l’Université d’Ottawa lors d’une visite officielle en octobre 2017. Celui qui a passé une grande partie de son mandat à négocier la fin du conflit avec la guérilla colombienne des FARC tente maintenant de maintenir et consolider cette paix. Il a recommandé à son auditoire attentif de vivre selon trois principes : innover, persévérer et agir en toutes choses pour ce que l’on croit être juste. Lire les paroles inspirantes de l’artisan de la paix en Colombie.

Roméo Dallaire

L’honorable lieutenant-général (retraité) Roméo Dallaire était sur le campus en novembre 2017 afin de participer à une discussion sur le trouble du stress post-traumatique, séquelle, dans son cas, de son expérience au Rwanda durant le génocide. Auteur de trois ouvrages à succès et récipiendaire d’un doctorat honorifique de l’Université d’Ottawa en 2002, cet ancien sénateur et militaire dirige aujourd’hui la Roméo Dallaire Child Soldiers Initiative et la Fondation Roméo Dallaire. Il a ouvertement discuté de l’importance de la santé mentale avec un auditoire attentif.

Haut de page