L’U d’O en bref
 Futurs étudiants
 Étudiants
 Services
 InfoScolaire
 Recherche
 À l’affiche
 Anciens et amis
EnglishBibliothèquesCartesRecherche par mots clés et répertoiresCoursPage d'accueil de l'U d'O


Annuaires actuels

Annuaires facultaires

Arts
Droit (Droit civil)
Droit (Common law)
Éducation
Génie
Gestion
Médecine
Sciences
Sciences de la santé
Sciences sociales

Programmes
Cours

Annuaires archivés

Voir Liste

Contactez-nous

InfoService
Pavillon Tabaret
75, avenue Laurier Est.
Ottawa, Ontario
K1N 6N5

Tél. : 613-562-5630
Sans-frais :
1-877-868-8292
Téléc. : 613-562-5323

infoservice@uOttawa.ca

InfoAdmission
Tél. : 613-562-5315
Sans-frais :
1-877-868-8292 (#5315)

admissions@uOttawa.ca
 
 
Annuaires > École de gestion > Règlements et procédures - exigences reliées aux cours

École de gestion


EXIGENCES RELIÉES AUX COURS

a) Modalités d'évaluation

Présence au cours
La présence aux cours et aux travaux pratiques est obligatoire. Dès le début de la session, le professeur doit préciser ses exigences à cet égard dans son plan de cours; il peut refuser aux étudiants qui ne se conforment pas à ces exigences le droit de se présenter à l'examen final.

Méthodes d'évaluation
• L'importance relative accordée aux travaux de l'année ou de la session (examens périodiques, dissertations, etc.) dans le calcul de la note finale est déterminée par le professeur, avec l'approbation du coordonnateur de section.
• Le professeur doit faire part aux étudiants, au début du cours, des exigences du cours, des méthodes d'enseignement et d'évaluation, ainsi que du genre et du calendrier des devoirs, travaux et épreuves.
• Le professeur peut refuser tout travail ou examen qui n'est pas écrit lisiblement.


b) Examens et travaux

Examens pour crédits
Au lieu d'assister au cours et d'écrire l'examen, les étudiants inscrits à un programme de l'École de gestion peuvent obtenir des crédits pour les cours ci-dessous en passant un examen écrit spécial d'une durée de trois heures.

Un examen spécial pour un cours donné ne peut être passé que si l'étudiant n'a jamais reçu une note finale pour le cours en question et n'a jamais tenté un autre examen spécial dans ce même cours.

La permission de faire un examen spécial dans un cours sera donnée ou refusée par le directeur des études de premier cycle après que l'étudiant en aura fait la demande par écrit en justifiant d'une connaissance préalable de la matière (cours déjà suivi à un niveau postsecondaire, expérience professionnelle, etc.).

Les examens ont lieu deux fois par année, au début de septembre et de janvier. Les demandes doivent parvenir à l'École au plus tard à la fin de la première semaine de cours.

De plus, il faut être inscrit au cours au moment de l'examen spécial ou bien s'y inscrire à la session suivante. Ceux qui obtiennent une note d'au moins«C+ » à un examen spécial verront cette note inscrite à leur dossier. L'École considérera qu'une note inférieure à«C+ » est un échec et, dans ce cas, on n'inscrira aucune note au dossier scolaire; l'étudiant devra suivre le cours pour en obtenir les crédits.

ADM1700 Introduction à la gestion d'affaires
ADM1701 Le contexte social du monde des affaires
ADM2702 Les modèles décisionnels en gestion
ADM2703 Les statistiques en gestion
ADM2704 Application des méthodes statistiques en gestion
ADM2720 Marketing
ADM2736 Comportement organisationnel
ADM2737 Gestion des ressources humaines
ADM2740 Comptabilité financière
ADM2741 Comptabilité de gestion
ADM2750 Gestion financière
ADM2772 Gestion des systèmes d'information et de la technologie

Examens
• L'examen final dans chaque matière consiste, en règle générale, en une épreuve écrite de trois heures.
• Seuls les étudiants qui ont satisfait aux exigences quant à l'assiduité et aux autres exigences qu'impose l'École ont le droit de se présenter aux examens.
• Les étudiants qui, sans permission ou sans raison valable, ne se présentent pas à un examen final ou négligent de remettre au surveillant de l'examen leur copie dûment signée, obtiennent la note zéro pour l'examen et perdent tout crédit pour ce cours.
• Aucun examen final, sous quelle que forme que ce soit, ne peut avoir lieu en dehors de la période officielle des examens.
• Durant un examen ou un test, les étudiants ne doivent pas avoir en leur possession les objets suivants : appareil photo, appareil radio (radio avec écouteurs), magnétophone, téléavertisseur, montre-calculatrice, téléphone cellulaire, ni tout autre dispositif de communication qui n'a pas été préalablement autorisé. Il revient aux étudiants de vérifier quel genre de calculatrice est autorisée pour chaque test ou examen. Quiconque contrevient au présent règlement se rend coupable de fraude scolaire.

Absence à un examen final
L'absence à un examen final entraîne normalement l'échec au cours. Il est cependant possible d'obtenir la permission de s'absenter dans certains cas exceptionnels ou de force majeure :
• l'absence pour cause de maladie doit être justifiée par un certificat authentifié par le Service de santé et remis au secrétariat des études de premier cycle durant la semaine qui suit la date de l'examen. Toute personne qui se présente à un examen durant la période d'invalidité spécifiée ne pourra faire appel du résultat du fait de la maladie.
• l'absence pour toute autre raison sérieuse doit être justifiée par écrit dans les cinq jours ouvrables qui suivent la date de l'examen; l'École se réserve le droit d'accepter ou de refuser la raison avancée. Les raisons telles que voyages, travail et erreurs commises dans la lecture de l'horaire des examens ne sont normalement pas acceptées.
• toute personne qui a reçu l'autorisation de s'absenter d'un examen final ou de reprise pour une raison acceptable sera autorisée à se présenter à un examen différé à une date déterminée par l'École.

Situations particulières pendant les périodes officielles d'examens

1. Annulation de tous les examens pour une journée
Le vice-recteur aux Études peut autoriser l'annulation de tous les examens pour une journée. Advenant qu'il le fasse :
• la décision est prise au plus tard à 8 h le jour même;
• la décision est transmise immédiatement;
• les examens sont automatiquement reportés à la même heure soit le dimanche qui suit, soit la dernière journée d'examens prévue à l'horaire des examens; dans les cas de force majeure et s'il s'agit d'examens de la première session, ils sont reportés au premier samedi qui suit le début des cours de janvier;
• l'information peut être transmise électroniquement aux étudiants dont l'examen avait lieu ce jour-là.

2. Séances d'examen perturbées en raison de circonstances exceptionnelles reconnues comme telles par le vice-recteur aux études :
• Les étudiants présents doivent pouvoir subir l'examen. Le surveillant doit être compréhensif à l'égard des étudiants qui arrivent en retard.
• Pour ceux qui sont absents, l'École doit déterminer, en consultation avec le professeur, les dispositions à prendre pour la tenue d'un examen spécial et aviser les étudiants le plus tôt possible. L'information peut être transmise électroniquement aux étudiants.

3. Alerte à la bombe ou à l'incendie
C'est le Service de la protection qui décide de l'évacuation des salles et ensuite du moment où on peut les réintégrer. La décision quant à l'examen est, si possible, prise sur place. Elle peut être :
• de poursuivre l'examen dès qu'il est possible de réintégrer le local;
• d'interrompre l'examen (décision prise par le professeur ou le surveillant principal). L'École (en consultation avec le professeur) décide alors des modalités relatives à la tenue d'un examen spécial. L'information peut être transmise électroniquement aux étudiants.

Examens de reprise
Les examens de reprise sont offerts pour les cours de niveau 1000 de la Faculté de génie et de la Faculté des sciences. Les cours de l'École de gestion ne comportent pas d'examens de reprise.
1. Pour être admissible à un examen de reprise, il faut avoir obtenu la note«E è.
2. Les étudiants admissibles à un examen de reprise et qui désirent s'y soumettre doivent s'inscrire auprès du secrétariat des études de premier cycle de l'École de gestion. Des frais sont exigés pour écrire un examen de reprise.
3. À moins d'annuler leur inscription en informant l'École au plus tard la veille de l'examen, tous les étudiants inscrits à un examen de reprise ont l'obligation de s'y présenter, sans quoi ils recevront la note«INC » pour cet examen.«INC » équivaut à un échec.
4. Dans les cours où la note finale n'est pas exclusivement la note de l'examen final, la note obtenue à l'examen de reprise sera utilisée pour remplacer seulement celle de l'examen final.
5. La note de reprise ainsi que la note finale précédente apparaissent toutes deux sur le relevé de notes. À partir de la session d'automne 2002, seule la note obtenue après la reprise compte dans le calcul des moyennes.
6. Des frais additionnels sont exigés pour passer un examen de reprise dans un autre établissement. Aucun examen de reprise ne peut avoir lieu en dehors des frontières du Canada.

Conservation des cahiers d'examen
L'Université se réserve le droit de détruire les cahiers d'examen et les autres travaux écrits six mois après la communication de la note.


c) Échelle de notation de l'Université d'Ottawa
Pour tous les cours, l'échelle de notation est la suivante :

[an error occurred while processing this directive]

Échec
1. Les étudiants qui suivent un cours obligatoire pour la première fois et n'obtiennent pas la note de passage exigée doivent le suivre de nouveau et, cette fois, réussir. En cas d'un nouvel échec, ils doivent se retirer de l'École ou du programme auquel ils sont inscrits.
2. S'il s'agit d'un cours au choix, il est possible de le suivre de nouveau ou de le remplacer par un autre cours au choix qui satisfait aux exigences du programme.


d) Réinscription à un cours
Dans tout programme de premier cycle qui exige 90 crédits ou plus, il est permis, pour tenter d'améliorer une note ou de renforcer des connaissances, de suivre une nouvelle fois un certain nombre de cours (16 crédits maximum) échoués ou réussis. Pour tout cours suivi une nouvelle fois dans la limite du maximum de 16 crédits, seule la dernière note compte dans la moyenne. Toutes les notes paraissent cependant au relevé de notes. À noter que, s'il s'agit d'un cours obligatoire, un deuxième échec entraîne le retrait d'un programme ou de l'École.


e) Moyenne pondérée cumulative (MPC)
La moyenne pondérée cumulative (MPC) est une moyenne qui représente la performance de l'étudiant sur l'ensemble de ses cours. La MPC est calculée à la fin de chaque session et elle tient compte de tous les cours suivis à l'Université d'Ottawa, à l'Université Saint-Paul, au Collège dominicain ou à Carleton University.

Calcul de la moyenne pondérée cumulative

Avant la session d'automne 2002

La MPC était calculée de la façon suivante :
À chaque cours est attribuée une note pondérée, qui est égale au nombre de crédits multiplié par la valeur numérique de la note alpha obtenue dans ce cours. La MPC se calcule en divisant la somme de toutes les notes pondérées par la somme des crédits de tous les cours. Dans le cas d'un cours avec examen de reprise, les deux notes obtenues avant et après la reprise comptent dans le calcul de la MPC.

Exemple :

[an error occurred while processing this directive]

À partir de la session d'automne 2002
• Dans le cas d'un cours avec examen de reprise, seule la note obtenue après l'examen de reprise compte dans le calcul de la MPC. Les deux notes (avant et après l'examen de reprise) paraissent au relevé de notes.
• Pour un cours, échoué ou réussi, suivi une deuxième fois dans la limite des 16 crédits permis, seule la deuxième note compte dans la MPC. Au-delà des 16 crédits de cours
permis, toutes les notes comptent dans la MPC et dans le nombre de cours échoués.

Exemple :

[an error occurred while processing this directive]

f) Révision de notes

Règlement universitaire
L'Université reconnaît à tout étudiant le droit de voir, sur demande et après notation, ses travaux, épreuves ou examens écrits pour un cours auquel il est dûment inscrit, et de faire appel des notes qui lui ont été attribuées. Une note ne peut être modifiée qu'à la suite de la réévaluation d'un travail, d'une épreuve ou d'un examen déjà soumis pour un cours.
L'étudiant peut prendre connaissance de ses notes et de son bulletin en utilisant son mot de passe pour accéder à InfoWeb. La date à laquelle les notes finales deviennent officielles est indiquée au calendrier universitaire. C'est cette date qui sert de point de départ à la procédure d'appel de la faculté ou de l'école concernée.

Règlement facultaire
1. L'École reconnaît aux étudiants le droit de voir, sur demande, tout travail, examen ou épreuve qui a été noté. Quiconque est insatisfait de la note attribuée à l'un de ses travaux peut faire appel, à condition de soumettre au secrétariat des études de premier cycle, une demande de révision par écrit dans les quatre semaines suivant la première communication de la note. Les notes paraissent maintenant sur le Web. La date à laquelle les notes officielles sont affichées sur le Web figure dans le calendrier universitaire de l'horaire. Cette date sert de point de départ à la procédure d'appel de l'école ou de la faculté concernée.
Cette demande devra inclure :
a) le titre du cours, la désignation du travail, de l'examen ou de l'épreuve en cause, la note obtenue et le nom des membres concernés du corps professoral;
b) un énoncé des raisons de l'appel.
On doit utiliser un formulaire spécial disponible au secrétariat des études de premier cycle, pour fournir les renseignements voulus.
2. Une copie de la demande sera envoyée aux professeurs, lesquels peuvent remettre des commentaires écrits à l'école ou à la faculté concernée par l'appel.
3. Dans les deux semaines suivant la réception de la demande, le directeur des études de premier cycle, en collaboration avec le coordonnateur du profil (lorsque c'est possible), désignera une ou deux personnes compétentes pour réévaluer le travail, l'examen ou l'épreuve en cause. À moins que cela ne s'avère désirable ou nécessaire, le professeur responsable de la première correction ne participera pas à cette nouvelle évaluation.
4. Chaque évaluateur recevra une copie de la demande de l'étudiant et des commentaires des membres concernés du corps professoral. Si nécessaire, les évaluateurs recevront aussi une copie des travaux, examens ou épreuves d'autres étudiants afin de se familiariser avec l'échelle de notation. Ils réviseront l'ensemble du travail, épreuve ou examen en cause et communiqueront, dès que possible, le résultat de leur évaluation au secrétariat des études de premier cycle.
5. La note révisée sera attribuée par le directeur des programmes de premier cycle, qui se basera sur chaque nouvelle évaluation. Cette note pourra être supérieure, inférieure ou identique à la note finale.
6. L'École communiquera par lettre à l'étudiant le résultat de son appel dans un délai raisonnable après la réception du rapport de chaque évaluateur. Une copie de cette lettre sera envoyée aux membres intéressés du corps professoral.
7. On ne peut retirer son appel une fois que la note révisée est attribuée.
8. Un appel de la note attribuée en vertu de l'article 5 pourra être soumis au comité exécutif du Sénat par les membres du corps professoral dont la note est en cause ou par l'étudiant, si l'une ou l'autre partie croit que la réévaluation n'a pas été faite en bonne et due forme. À moins de circonstances exceptionnelles, un tel appel devra être fait dans les deux semaines suivant la date de la lettre communiquant à l'étudiant la note attribuée lors de la réévaluation. Si l'appel est accepté, l'École devra se livrer à une nouvelle évaluation dont le résultat sera définitif.
9. Cette marche à suivre n'empêche pas un étudiant de discuter avec son professeur des questions posées dans un examen ainsi que du genre de réponses demandées. Une telle consultation n'est cependant pas une condition préalable à l'appel et ne pourra servir à justifier une prolongation du délai de quatre semaines établi à l'article 1. Dès que l'action décrite à l'article 1 a été prise, la note ne peut être changée qu'en raison de l'appel.


ÉVALUATION DU RENDEMENT SCOLAIRE

Le conseiller pédagogique étudie les résultats de chaque étudiant régulier soit à la fin de la première année d'études, soit à la fin de chaque session (dans les deuxième, troisième et quatrième années d'études).

Il recommande au comité d'évaluation du rendement scolaire les actions suivantes :
• la poursuite du programme d'études;
• l'inscription au Palmarès du doyen;
• la mise en régime probatoire;
• la levée du régime probatoire;
• le retrait du programme d'études ou le retrait de l'École.

Huit cours constituent pour les étudiants à temps partiel l'équivalent d'une année universitaire.
a) Poursuite du programme (moyennes exigées)

Les étudiants dont la moyenne pondérée cumulative est inférieure à 4,0 en fin d'année (pour un étudiant de première année) ou inférieure à 4,5 à la fin de chaque session (pour un étudiant de deuxième, troisième ou quatrième année d'études) lorsque leurs résultats sont évalués, seront placés en probation et devront rencontrer un conseiller pédagogique qui les informera des conditions qui leur sont imposées.


b) Palmarès du doyen
Voir la section Prix, médailles et bourses


c) Régime probatoire et levée de probation
1. Sous réserve des règlements sur le retrait obligatoire, les étudiants dont la moyenne pondérée cumulative est inférieure au minimum exigé peuvent être autorisés, par leur faculté ou leur école, à se réinscrire, mais ils doivent alors obligatoirement être mis en probation.
2. Le dossier des étudiants en probation est réétudié à la fin de la première session d'études à temps plein (12 crédits) qui suit la mise en probation (été, automne ou hiver). Quatre cours constituent pour les étudiants à temps partiel l'équivalent d'une session d'études à temps plein. Si les étudiants en probation s'améliorent en obtenant une moyenne d'au moins 4,5, ils peuvent retourner au régime régulier, sur recommandation du comité d'évaluation du rendement scolaire. Les étudiants qui ne s'améliorent pas suffisamment doivent rester en probation.
3. Le régime probatoire ne dure jamais plus de deux sessions d'études consécutives; la personne qui ne peut alors être réintégrée au régime régulier devra se retirer des programmes de l'École pour une période d'un an.


d) Retrait obligatoire du programme
ou de l'École

Un rendement scolaire inférieur au minimum requis ou une fraude scolaire peuvent entraîner dans certains cas le retrait obligatoire du programme d'études ou de l'École.

1. On doit se retirer de l'École :
a) si l'on échoue 18 crédits de cours; l'étudiant inscrit à un programme de certificat doit se retirer s'il échoue un total de neuf crédits de cours;
b) si l'on échoue une deuxième fois, dans un cours du tronc commun;
c) si l'on ne réussit pas à hausser sa moyenne à 4,5 après deux périodes de probation consécutives;
d) si l'on ne parvient pas à porter sa MPC au minimum requis gr‰ce aux cours additionnels permis;
e) si l'on a une moyenne pondérée cumulative inférieure à 3,0.

2. Les étudiants qui doivent se retirer de l'École en sont exclus pendant une année scolaire à partir de la date de leur retrait. Ils sont admissibles, cependant, à faire une demande à une autre faculté. Les étudiants qui ont été obligés de se retirer de l'École ne peuvent en principe suivre, dans le cadre de leur formation générale, d'autres cours dans l'École pendant leur suspension.
S'ils désirent revenir au programme d'études duquel ils ont dû se retirer, ils doivent présenter une demande d'admission après un an.
Il est fortement recommandé aux étudiants de suivre des cours universitaires dans un autre établissement ou dans une autre faculté ou école à titre d'étudiant régulier afin d'améliorer leur dossier scolaire.
Les étudiants de l'École de gestion qui proviennent d'une autre faculté de l'Université d'Ottawa doivent remplir un formulaire de demande d'admission disponible à InfoService.

3. Les étudiants qui doivent se retirer de leur programme d'études parce qu'ils ont échoué dans un cours obligatoire de leur option ou de leur spécialisation une deuxième fois peuvent s'inscrire à une autre option ou à une autre spécialisation. Ils peuvent présenter une demande de réadmission après un an en écrivant une lettre au directeur des programmes.

4. L'étudiant admis en probation doit remplir la condition d'admission stipulée dans la lettre d'admission, sinon il devra se retirer du programme.
L'École se réserve le droit d'imposer à tout étudiant dont le rendement est jugé insatisfaisant soit un stage probatoire temporaire, soit le retrait de l'École.


BULLETIN, RELEVé DE NOTES ET CONSERVATION DES DOSSIERS

a) Bulletin
L'Université prépare un bulletin qui présente les résultats scolaires obtenus par l'étudiant pendant la session précédente. Le bulletin est disponible sur InfoWeb dès que les notes deviennent officielles et que l'évaluation de rendement est terminée. Pour accéder à InfoWeb et consulter son bulletin, l'étudiant doit utiliser son mot de passe.

Si le bulletin contient des éléments inexacts ou si des éléments essentiels ont été omis, l'étudiant est prié de les signaler à l'École dans les 60 jours qui suivent la date à laquelle les notes sont officielles, date indiquée au calendrier universitaire.

Sigles utilisés sur les bulletins et les relevés de notes :

ABS (absence, aucun travail remis) - utilisé lorsqu'on n'a pas assisté au cours et qu'on n'a pas avisé l'Université par écrit, dans les délais prévus au calendrier universitaire, de l'abandon du cours. Ce symbole équivaut à une note d'échec (F).

ADD (additionnel) - utilisé lorsqu'un cours est suivi au-delà des exigences du programme d'études. Contrairement à un cours hors programme (HP), la note de ce cours compte dans le calcul des moyennes pondérées.

AUD (auditeur) - utilisé lorsqu'on s'est inscrit à un cours à titre d'auditeur.

CR (crédit) - utilisé lorsqu'un cours est suivi dans une autre institution avec lettre de permission. La note du cours ne compte pas; seuls les crédits sont inscrits au relevé de notes.

CTN (continue) - utilisé lorsque l'activité se poursuit à la session suivante.

DFR (différé) - utilisé lorsque, au jugement de l'autorité compétente, on n'a pas satisfait, pour une raison valable, aux exigences du cours.
Dans le cas d'un examen, elle doit présenter au secrétariat des études de premier cycle une pièce justificative dans la semaine suivant la date de l'examen en cause. Le sigle«DFR » peut aussi être inscrit lorsqu'un professeur estime ne pas avoir tous les éléments nécessaires pour donner une note finale à l'étudiant.
Dans un cas comme dans l'autre, l'épreuve requise pour établir la note finale devra avoir lieu 90 jours au plus après la fin de la session.
Si à la fin de ce délai, aucune note finale n'est communiquée au secrétariat, le sigle«DFR » est automatiquement transformé en«INC » (F).
DR (abandon) - utilisé lorsqu'on a abandonné le cours dans les délais prévus au calendrier universitaire.

HP (hors programme) - utilisé lorsqu'un cours est suivi au-delà des exigences du programme d'études. Contrairement à un cours additionnel (ADD), la note de ce cours ne compte pas dans le calcul des moyennes pondérées.

INC (incomplet) - utilisé lorsqu'on n'a pas satisfait à l'une des exigences d'un cours. Ce symbole équivaut à un échec (F).

NNR (note non reçue) - utilisé lorsque la note n'a pas été reçue par le Service du registraire à temps pour la publication des bulletins.

NS (non satisfaisant) - utilisé lorsqu'un cours n'a pas été réussi, mais que le résultat du cours n'entre pas dans le calcul des moyennes pondérées.

P (réussite) - utilisé pour indiquer la réussite au test de compétence en langue seconde, aux examens généraux, à des travaux de recherche, à des stages, etc.

S (satisfaisant) - utilisé lorsqu'un cours est réussi, mais que le résultat du cours n'entre pas dans le calcul des moyennes pondérées.

T (test) - utilisé pour indiquer que l'étudiant a subi le test de langue seconde.


b) Relevé de notes
Le relevé de notes est un document officiel et confidentiel émis par l'Université à la demande de l'étudiant. Une demande par une tierce personne doit être accompagnée d'une autorisation écrite de l'étudiant concerné.

Pour obtenir un relevé de notes, l'étudiant doit en faire la demande soit à InfoService ou en ligne en utilisant DocuNet, une des options d'InfoWeb.

Pour tous les cours comportant au moins six étudiants, la moyenne de groupe et le nombre d'étudiants sont indiqués sur le relevé de notes officiel (à partir de mai 2004) et sur le bulletin.

Tout relevé de notes que le Service du registraire émet doit faire état de tous les cours pour lesquels un étudiant s'est officiellement inscrit à l'Université, ainsi que de tous les résultats obtenus. L'Université n'émet pas de relevé de notes partiel.

L'étudiant qui a une dette envers l'Université ne peut obtenir un relevé de notes.

Conservation et destruction des dossiers
Le dossier de l'École est considéré comme le dossier officiel de l'étudiant. Les documents contenus dans ce dossier sont conservés par l'École pendant la durée de l'inscription.

À la fin de sept sessions consécutives après le départ de l'étudiant (en raison de l'obtention du grade ou d'un retrait des études), le dossier est détruit, à moins que l'étudiant ne soit inscrit à un autre programme de la même faculté ou école ou qu'il n'ait fourni des raisons valables justifiant une conservation ultérieure.

Aucune correction ne peut donc être apportée au dossier officiel après cette période. Seul le dossier électronique est conservé.

Confidentialité

L'Université s'engage à prendre toutes les mesures raisonnables pour protéger l'aspect confidentiel et privé des renseignements personnels contenus dans les dossiers étudiants. Elle ne divulgue, à moins d'y être légalement contrainte, aucun renseignement personnel contenu dans les dossiers étudiants à une personne ou à un groupe de l'extérieur de l'Université sans avoir l'autorisation écrite de l'étudiant.
     
 


 

L’U d’O en bref | Futurs étudiants | Étudiants | Services | InfoScolaire | Recherche | À l’affiche | Anciens et amis



Exigences techniques | Évaluez notre site | Politique de confidentialité | Accessibilité

© Université d'Ottawa
Si vous cherchez des renseignements supplémentaires, veuillez nous contacter.
Commentaires ou questions d'ordre technique ? Last updated: 2015.08.06