Gouvernance des affaires autochtones

Responsabilité principale

Les Affaires autochtones relèvent d’un membre de la haute direction de l’Université d’Ottawa, en l’occurrence le provost et vice-recteur aux affaires académiques. Le vice-recteur est assisté dans ses fonctions par la déléguée universitaire aux affaires autochtones, une professeure qui possède l’expertise nécessaire dans le domaine. La déléguée appuie le vice-recteur en assurant le leadership nécessaire sur les plans scolaire et stratégique.

Organigramme

Organigramme des affaires autochtones

 

Une version accessible de cet organigramme est disponible.

Comité permanent des affaires autochtones

Afin de donner à la déléguée le soutien dont elle a besoin, nous recommandons la formation d’un comité permanent composé de quelques membres de la communauté universitaire responsables de travailler avec les principales parties prenantes, dont le Conseil de l’éducation autochtone (CEA), à l’établissement d’une vision d’autochtonisation. Pour ce faire, le Comité établira des priorités et stratégies qui correspondent non seulement aux valeurs des peuples autochtones, mais aussi au plan stratégique de l’Université d’Ottawa. Ce comité est aussi responsable de préparer la réponse de l’Université d’Ottawa au rapport de la Commission de vérité et réconciliation, et de veiller au respect du protocole d’entente signé entre l’Université et le Centre national pour la vérité et la réconciliation.

Gestion des opérations

La gestion du budget et des ressources humaines, assurée auparavant par le SASS, a été rapatriée au Cabinet du provost et vice-recteur aux affaires académiques, et fait maintenant partie des responsabilités de la directrice des affaires autochtones (anciennement appelée la « conseillère spéciale »).

Centre de ressources autochtones Mashkawazìwogamig

Le Centre de ressources autochtones (CRA) sera maintenant plus qu’un lieu de rencontre offrant de précieuses activités sociales et culturelles aux étudiants autochtones. Le Mashkawazìwogamig (lieu de force) s’adresse non seulement aux étudiants, mais aussi aux professeurs et aux membres du public qui souhaitent participer à un éventail élargi d’activités visant à répondre à différents besoins.

Conseil de l’éducation autochtone

Représentant les intérêts et les préoccupations des communautés autochtones locales, le Conseil de l’éducation autochtone (CEA) est déterminé à favoriser la réussite scolaire des apprenants autochtones actuels et à venir. Son mandat à l’Université consiste à créer et mettre en œuvre des politiques, des conférences, des services et des espaces qui favorisent la réussite postsecondaire des Autochtones. La responsabilité première du Conseil d’éducation autochtone (CEA) est de faciliter la création de liens nouveaux, riches et durables entre les Autochtones et les non-Autochtones, basés sur un partenariat respectueux entre l’Université d’Ottawa – qui se trouve sur le territoire non cédé de la nation algonquin –, les communautés algonquines et d’autres communautés autochtones partenaires de l’Université.

Haut de page