Famille algonkienne

Groupe Langues
Du Nord-Ouest
(ou groupe des Plaines)
blackfoot ou pied-noir: Alberta
cheyenne: Montana, Oklahoma
arapaho: Wyoming
gros-ventre: Montana
Central kickapoo: Kansas, Oklahoma
menomini: Wisconsin
mesquakie: Iowa, Kansas, Nebraska
miami ou illinois: Oklahoma
pottawotomi: Michigan, Wisconsin et Kansas
shawnee: Oklahoma
atikamek: Québec
cri: Québec, Ontario, Manitoba, Saskatchewan, Alberta
montagnais ou innu: Québec
naskapi: Ungava, Québec
algonquin: Québec et Ontario
chippewa: Dakota du Nord, Montana
ojibwé: Ontario, Manitoba, Saskatchewan
ottawa: Ontario
De l'Est micmac: baie des Chaleurs, Maritimes
malécite: vallée du fleuve Saint-Jean;
abénaki: Québec, Ontario, Maine, Vermont
munsee: ou delaware Ontario
unami: Oklahoma, New Jersey
nanticoke: éteinte au Delaware
Famille Algonkienne

La famille algonkienne compte près d'une vingtaine de langues (130 000 locuteurs), dont environ la moitié de celles-ci sont parlée par les Amérindiens du Québec. En ce qui a trait aux langues autochtones, la majorité d'entre elles sont encore parlées par leurs locuteurs, alors que la tendance est nettement à l'inverse dans le reste du Canada. Voici les six nations dont la majorité au Québec parle encore la langue ancestrale: Algonquins (l'algonquin), Atikameks (l'atikamek), Cris (le cri), Inuits (l'inuktitut), Montagnais(l'innu) et Naskapis(le naskapi). 

Parmi les autres langues utilisées ailleurs au Canada, mentionnons le pied-noir ou blackfoot (Alberta), l'ojibwé (Ontario), le munsee ou delaware (Ontario), le cri (Manitoba, Saskatchewan, Alberta).

Aux États-Unis, mentionnons le kickapoo (Kansas et Oklahoma), le menomini (Wisconsin), le mesquakie (Iowa, Kansas, Nebraska), le miami ou illinois (Oklahoma), le pottawotomi (Michigan, Wisconsin et Kansas), le shawnee (Oklahoma), le powhatan (Virginie), le wampanoag ou massachusetts (Massachusetts), le cheyenne (Montana, Oklahoma), l'arapaho (Wyoming), le gros-ventre (Montana).

Haut de page