Gouvernance

Yukon

Gouvernance

John Streicker est le ministre responsable de la Direction des services en français du Yukon. Il est également le ministre des Services aux collectivités et le ministre responsable de la Société des alcools du Yukon et de la Commission des loteries du Yukon.

La Direction des services en français appuie les ministères et sociétés d’État dans la mise en œuvre de la Loi sur les langues en offrant, notamment, des conseils sur la planification et la prestation des services en français, en gérant les ententes de contribution avec le gouvernement fédéral et en offrant des services de traduction, de révision et de coordination des sites Web en français[1].

Le Comité consultatif sur les services en français est composé de neuf (9) membres nommés par le Conseil des ministres. Ces membres représentent la communauté francophone, le Syndicat des employés du Yukon et le gouvernement de la province. Le comité a pour rôle de conseiller la ministre responsable de la Direction des services en français et d’assurer la liaison avec la communauté franco-yukonnaise.

Il existe aussi un Sous-comité sur les services en français au Comité d’examen des sous-ministres.[2]


[1] Gouvernement du Yukon, Direction des services en français, À propos de nous. Page consultée en ligne le 2 novembre 2016.

[2] Gouvernement du Yukon, Direction des services en français, Services en français au Yukon - Faits saillants. Page consultée en ligne le 2 novembre 2016.

Survol des lois, politiques et règlements

La Loi sur les langues vise à reconnaître le français, à accroître les services dans cette langue et à reconnaître l’importance des langues autochtones de la province en portant une attention particulière à leur maintien, leur valorisation ainsi qu’à leur développement. L’usage du français, de l’anglais ou d’une langue autochtone est permis dans les débats et les travaux de l’Assemblée législative. Les lois et règlements sont publiés en français et en anglais et l’usage de ces deux langues est permis devant les tribunaux établis par l’Assemblée législative.

En vertu de la Loi, les citoyens ont le droit de communiquer avec le siège social ou l’administration centrale des institutions de l’Assemblée ou du gouvernement et d’en demander les services en français ou en anglais. Les autres bureaux ont aussi des obligations linguistiques en ce qui a trait aux communications et à la prestation de services au public si l’emploi du français ou de l’anglais fait l’objet d’une demande importante ou se justifie par la vocation du bureau. 

La Politique sur les services en français est entrée en vigueur en 1994 et a été révisée en 2012. La Politique s’applique aux organismes gouvernementaux. Elle réitère plusieurs éléments de la Loi sur les langues et présente des principes pour guider la prestation des services en français. Entre-autres, elle aborde des questions telles que la consultation de la communauté francophone sur ses besoins et priorités et la qualité des services offerts. Elle établit également les rôles et responsabilités des institutions en matière de services en français et déclare que la langue administrative de travail de la fonction publique au Yukon est l’anglais.

Haut de page