Information sur la recherche

Reprise de la recherche sur le campus

Les activités de recherche reprennent sur le campus, et toutes les facultés ont donc présenté les première et deuxième phases de leur plan de retour sécuritaire dans les laboratoires de recherche. Dans la plupart des facultés, moins de 34 % des membres de la communauté de recherche poursuivent leurs importants travaux sur le campus. Ce pourcentage augmentera toutefois rapidement cet automne.

Les activités de recherche hors campus sont autorisées à condition que toutes les directives de santé publique et les règles propres au site de recherche soient suivies. La recherche en personne est maintenant permise. Le Cabinet du vice-recteur à la recherche, le Bureau d’éthique et d’intégrité de la recherche et le Bureau de la gestion du risque ont développé des lignes directrices et des procédures qui sont affichées sur le site Web du Bureau d’éthique et d’intégrité de la recherche.

Les rassemblements scientifiques, les congrès et les rencontres en personnes seront autorisés à partir du 1er septembre, mais seulement si les participants et participantes viennent de la région. Il ne sera en effet pas possible d’accueillir des personnes de l’extérieur lors d’activités sur le campus, et ce, jusqu’à la fin octobre. Là encore, les directives de Santé publique Ottawa devront être respectées. Les groupes externes, quant à eux, ne pourront pas organiser d’événements à l’Université jusqu’à nouvel ordre.


FAQ

Quel est le plan de reprise pour la recherche sur le campus?

Toutes les facultés ont reçu l’approbation d’entamer la première phase de leur plan de reprise, et certaines s’apprêtent même à passer à la deuxième. Au dire de tous, la reprise de la recherche et le retour dans les laboratoires se sont extrêmement bien passés grâce à la gestion qui en a été faite. Aucun problème majeur n’a été rapporté et bien que la plupart des facultés soient à 33 % ou moins d’activité, nous prévoyons l’augmentation rapide de ce pourcentage sous peu.

Les activités scientifiques et la recherche hors campus (localement et ailleurs au Canada) sont-elles permises?

Les activités de recherche hors campus sont désormais permises tant qu’elles respectent :

  1. Les directives des autorités de santé publique compétentes et
  2. Les directives en vigueur là où elles ont lieu.

Consultez le document sur la sécurité pendant les déplacements sur le terrain (PDF), préparé par le Bureau de la gestion du risque, afin de planifier et préparer vos activités hors campus.

Est-ce que la recherche en personne (sur le campus et à l’extérieur) reprendra également?

Le Cabinet du vice-recteur à la recherche, le Bureau d’éthique et d’intégrité de la recherche et le Bureau de la gestion du risque ont finalisé les lignes directrices et les procédures permettant la reprise de la recherche en personne avec les êtres humains. Celles-ci sont affichées sur le site Web du Bureau d’éthique et d’intégrité de la recherche.

Les événements sur le campus sont-ils autorisés?

Toutes les conférences et les réunions de l’Université d’Ottawa auxquelles participeraient des personnes de l’extérieur d’Ottawa sont annulées jusqu’à la fin octobre. À partir du 1er septembre, les membres de la communauté universitaire auront l’autorisation d’organiser des activités bien définies seulement si les participants et les participantes viennent de la région. Ces activités devront respecter les directives de santé publique. Pour le moment, il n’est pas possible pour les groupes externes d’organiser des événements sur le campus.

Recherche

Le campus est-il fermé? Si non, peuvent-ils s’y rendre en toute sécurité?

Compte tenu des modifications les plus récentes apportées aux restrictions liées à la COVID-19, seules les personnes autorisées peuvent se présenter sur le campus.

Puis-je continuer à autoriser le personnel de recherche — étudiants, boursiers, assistants de recherche et techniciens — à travailler sur des projets de recherche en cours dans mon laboratoire?

Selon le message officiel du 19 mars 2020 du vice-recteur à la recherche, seuls les laboratoires/projets pour lesquels une demande de dérogation formelle a été soumise et l'approbation accordée par le bureau du vice-recteur à la recherche peuvent poursuivre leurs activités limitées. Les laboratoires encore ouverts doivent rester vigilants et respecter les mesures préventives telles que la distanciation sociale, les bonnes pratiques d'hygiène en laboratoire et les protocoles de nettoyage et d'assainissement.

Les étudiants actuellement employés dans mon laboratoire (stage rémunéré, assistanat de recherche ou contrat de travail) sont-ils toujours en mesure de travailler?

Les seules personnes autorisées à être présentes sur le campus dans les laboratoires de recherche sont celles qui sont considérées comme des travailleurs essentiels, dans le cadre de la demande de dérogation officielle approuvée par le bureau du vice-président à la recherche.

Dois-je appliquer des normes de propreté et d’hygiène plus strictes dans mon laboratoire pendant cette période?

Oui. Tous les laboratoires de recherche devraient faire preuve d’une vigilance accrue en veillant à ce que les bonnes pratiques de nettoyage et d’assainissement des laboratoires soient respectées.

Le CVRR dispose-t-il d’un plan de continuité des activités pour garantir la capacité opérationnelle de ses installations de recherche?

Nous avons travaillé de manière proactive avec le Centre des opérations d’urgence (le CVRR est un membre clé du COE), l’administration centrale, le personnel du CVRR, les facultés et les services des Immeubles et des Approvisionnements pour trouver des solutions aux principaux enjeux de la continuité des activités. Ces éléments sont les suivants :

  • L’équipe du service vétérinaire et animalier, sous la direction de la Dre Holly Orlando, travaille avec diligence avec le CVRR, les principales facultés et les chercheurs pour assurer le fonctionnement continu et le soutien de nos installations pour animaux (élevage, systèmes de vie, alimentation, fournitures).
  • Le manque de personnel, de services de soutien ou la réponse peu fiable des fournisseurs peut avoir des conséquences négatives sur les instruments et les équipements scientifiques qui nécessitent des soins, un entretien et une manipulation régulière :
    1. Fournitures cryogéniques et autres gaz/liquides – azote liquide, hélium liquide, dioxyde de carbone liquide/solide, oxygène liquide/gazeux, argon gazeux...
    2. Réactifs et fournitures renouvelables – pour maintenir la sécurité, la préservation et l’intégrité des collections, spécimens et expériences scientifiques.
    3. Autres fournitures essentielles à la mission de recherche.
    4. Surveillance et observation sur place/en personne qui sont essentielles à la mission de recherche.
    5. Entretien particulier/planifié essentiel à la mission de recherche.
  • Les laboratoires de recherche dont les expériences en cours sont de plus longue durée, nécessitent une surveillance, une manipulation et une observation régulières et qui pourraient être perturbés par un manque de personnel, de services de soutien ou par une réponse peu fiable des fournisseurs.
  • Les chercheurs dans des campements ou des sites de recherche éloignés qui peuvent voir leurs plans perturbés par la réponse imprévisible des fournisseurs.

Le CVRR a soigneusement défini les principales fonctions du personnel de soutien de l’Université d’Ottawa qui sont essentielles pour assurer la continuité des activités, notamment la gestion des installations, les soins aux animaux, les fonctions d’expédition et de réception, la gestion des déchets spéciaux et des biodéchets, la surveillance et la sécurité, le nettoyage et l’entretien. Les plans de continuité des opérations pour chacune de ces fonctions sont en cours d’examen par le Centre des opérations d’urgence.

Travaillez-vous avec des fournisseurs pour garantir l’approvisionnement en temps voulu de fournitures et de biens renouvelables essentiels?

Oui, le CVRR travaille en étroite collaboration avec notre service des Approvisionnements pour surveiller la fourniture de biens et de produits renouvelables « essentiels à la mission de recherche ». À ce jour, nos principaux fournisseurs n’ont indiqué aucun impact négatif prévu sur leurs chaînes d’approvisionnement et leurs stocks, à l’exception des équipements de protection individuelle (ÉPI – gants, masques, etc.); nous préconisons donc une utilisation réduite des ÉPI dans la mesure du possible.

Que se passe-t-il si l’Université subit une fermeture partielle ou complète?

Bien que nous ne prévoyions pas d’arrêt partiel ou complet, le Centre des opérations d’urgence se prépare à tous les scénarios possibles.

En ce qui concerne la recherche, cela inclut une attention particulière portée aux éléments « essentiels à la mission de recherche » : 1) les installations pour animaux, 2) les fournitures cryogéniques et autres gaz/liquides pour assurer le fonctionnement continu, la sécurité et l’intégrité des équipements et des instruments scientifiques, 3) les réactifs et autres fournitures pour maintenir la sécurité, la préservation et l’intégrité des collections de recherche, des spécimens et des expériences. Nous travaillons en étroite collaboration avec nos principaux fournisseurs pour assurer l’approvisionnement prévisible et opportun de fournitures et de produits renouvelables essentiels à la recherche.

Il serait prudent que tous les chercheurs élaborent des plans de préparation aux situations d’urgence afin de prioriser les activités de recherche et de réduire les activités si ces situations se présentent. Par exemple, chaque laboratoire devrait mettre à jour sa liste de contacts en cas d’urgence, disposer d’un plan prêt à être mis en œuvre pour réduire rapidement les projets de recherche, envisager de retarder le début des projets de longue durée et penser aux tâches qui peuvent être menées à distance.

Chaque faculté élabore activement son plan de préparation aux situations d’urgence, et nous vous encourageons à contacter le bureau de la recherche de votre faculté ou le vice-doyen à la recherche si vous avez des questions particulières.

À quel genre de soutien puis-je m’attendre en ce qui concerne mes subventions (du dépôt de ma demande au traitement du financement, en passant par l’accès à mes fonds de recherche)?

Les services de soutien à la gestion de la recherche sont pleinement fonctionnels. Les bailleurs de fonds, y compris les trois organismes subventionnaires fédéraux, modifient régulièrement leurs programmes et politiques, notamment les dates de fin de projet, les prolongations de financement, les dates limites de soumissions et de rapports, et les questions d’admissibilité. Au fur et à mesure que le Cabinet du vice-recteur à la recherche en est informé, nous en ferons part aux chercheuses et chercheurs par l’entremise du bulletin du Service de gestion de la recherche (SGR).

Les chercheuses et chercheurs peuvent également consulter les mises à jour sur les sites Web des IRSC, du CRSNG et du CRSH. En raison de l’évolution constante des changements aux trois agences subventionnaires, nous demandons aux chercheuses et chercheurs de communiquer d’abord avec le SGR avant d’entamer une discussion avec l’une des agences. Le personnel du SGR pourra leur fournir les informations pertinentes sur leurs subventions et leur expliquer les différentes options qui leur sont offertes à un moment précis.

Si vous avez des besoins particuliers en matière de gestion de subvention ou pour toute question, communiquez avec votre personne-ressource habituelle à la faculté et/ou le service du CVRR approprié (SGR, SSI), qui pourra vous aider.

Programme des chercheurs invités, Bureau de la recherche internationale

Les projets touchés verront leur date de fin repoussée. Les comptes des subventions actives du Programme des chercheurs invités, géré par le Bureau de la recherche internationale, demeureront ouverts. Les membres du corps professoral touchés ainsi que leurs collègues internationaux devraient remettre à plus tard toute visite qui devait avoir lieu avant le 30 juin. Veuillez communiquer avec Carmen Bauer pour toute question à ce sujet.

Bien qu’il n’ait pas réponse à toutes les questions, le Cabinet du vice-rectorat à la recherche (CVRR) fera preuve de flexibilité et d’une bonne capacité de réaction dans son approche afin de traiter les situations causant des retards ou des interruptions dans les activités et les plans de recherche, y compris les retards importants causés par la perte de campagnes de terrain. Le CVRR continuera d’offrir le plus de soutien possible en matière de gestion de demandes et d’octrois de subventions, en fonction du personnel disponible.

Prix et distinctions de recherche (dates limites)

Le CVRR informera régulièrement les chercheurs et les chercheuses de tout changement aux dates qui pourraient avoir des répercussions sur les principaux concours.Il fera preuve de flexibilité par rapport aux dates limites internes des concours actuels qui requièrent une sélection interne ou un appui institutionnel.

Que signifient ces mesures pour les étudiants-chercheurs invités?

En ce qui concerne les étudiants-chercheurs invités (ECI) actuels et futurs :

  1. Le Centre d’expérience en recherche a communiqué avec tous les ECI actuels pour s’assurer qu’ils reçoivent du soutien.
  2. Le Centre a aussi communiqué avec les futurs ECI pour leur recommander de reporter ou d’annuler leur séjour de recherche. S’ils décident de le reporter, le Centre les aidera dans leurs démarches. S’ils décident de l’annuler, les frais de traitement leur seront remboursés.
  3. Dans le cas des ECI qui veulent quand même effectuer leur séjour de recherche, le Centre verra à ce qu’ils se placent en isolement dès leur arrivée. Il communiquera avec eux régulièrement tout au long du processus.

NOTE : Si vous connaissez des étudiants qui ne sont pas inscrits auprès du Centre, dites-leur de lui écrire à l’adresse eci@uOttawa.ca pour que nous puissions les inscrire à notre programme et leur offrir le Régime d’assurance maladie universitaire (RAMU), qui leur permettra d’obtenir des services de santé.

En ce qui concerne les étudiants qui font de la recherche à l’étranger dans le cadre de programmes offerts par le Centre d’expérience en recherche :

  1. Le Centre d’expérience en recherche a communiqué avec les étudiants à l’étranger. Nous les exhortons à revenir au pays aussitôt que possible, à la lumière de la recommandation du gouvernement canadien.
  2. Le Centre offrira tout le soutien logistique nécessaire aux étudiants qui peuvent revenir au pays. Veuillez svp faire part de vos plans de voyage à oi-io@uottawa.ca.
  3. Le Centre restera en contact avec les étudiants qui ne souhaitent pas revenir ou qui ne peuvent le faire en toute sécurité.

NOTE : Le CVRR vous recommande vivement de conserver toutes les factures et tous les reçus associés aux dépenses engagées en raison de la pandémie de COVID-19.

Devrais-je repousser mon projet de recherche?

À la lumière de l’épidémie de COVID-19, les comités d’éthique en recherche de l’Université d’Ottawa recommandent aux chercheurs et aux chercheuses de voir à modifier ou à repousser leurs protocoles de recherche afin de limiter les contacts personnels, la présence en laboratoires ou des déplacements en clinique ou à l’hôpital. Il sera peut-être nécessaire d’obtenir de nouveaux formulaires de consentement des participants ou de leur ajouter des addendum (p. ex. mise à jour des questions de protection de la vie privée en utilisant des moyens de communication différents).

Bien que l’Énoncé de politique des trois conseils (EPTC 2) stipule que toute modification doit être passée en revue et approuvée avant d’être mise en œuvre, il est possible de faire une exception si la modification en question vise l’élimination d’un risque immédiat couru par le ou les participants (article 6.15). Même si elles peuvent être mises en œuvre, de telles modifications doivent être signalées aux comités d’éthiques en recherche dans les plus brefs délais (en général, dans les cinq jours ouvrables).

Quelles sont les prochaines étapes?

Le Cabinet du vice-recteur à la recherche (CVRR) demeure en constante communication avec les facultés par l’entremise des vice-doyens et vice-doyennes à la recherche ainsi que des doyens et doyennes. Si vous avez des questions ou des préoccupations qui n’ont pas été abordées ci-dessus, veuillez communiquer avec votre vice-doyen ou vice-doyenne à la recherche, qui consultera le CVRR s’il y a lieu. Nous publierons des mises à jour des présentes questions et réponses au besoin.

En cas d’urgence, la principale personne-ressource du CVRR sera Philippe-Thierry Douamba (bureau : 613-562-5800, poste 2252; cellulaire : 613-410-6749).

Le CVRR étudie différents moyens de pallier les retards et les interruptions dans les activités de recherche. Nous vous tiendrons au courant des développements.

Stagiaires postdoctoraux internationaux

Quel est l’impact de la COVID-19 sur les stagiaires postdoctoraux internationaux?

Le Service des Ressources humaines (RH), secteur d’emploi et d’immigration travaille avec le Cabinet de la vice-provost aux études supérieures et postdoctorales (CVPESP), les facultés et les directeurs de recherche pour fournir à tous les stagiaires postdoctoraux les informations appropriées concernant leur inscription et leur emploi à l’Université d’Ottawa pendant cette période difficile.

Futurs employés stagiaires postdoctoraux internationaux (SPI) :

En ce qui concerne les SPI déjà inscrits et vivant hors du Canada, le service d’emploi et d’immigration des RH communique avec eux, ainsi qu’avec leurs directeurs de recherche, pour les informer du report de la date de début de leur stage, nécessaire jusqu’à ce que le gouvernement du Canada confirme la levée des restrictions de voyage pour les travailleurs internationaux temporaires. Nous leur demandons cependant de continuer leurs démarches pour l’obtention d’un permis de travail en utilisant l’offre d’emploi qu’ils ont déjà obtenue de l’Université d’Ottawa et en suivant les instructions indiquées sur le site Web d’Immigration, réfugiés et citoyenneté Canada (IRRC). Veuillez noter que la date de report du début d’emploi dépendra également des restrictions de voyage imposées par le pays d’origine du SPI.

Stagiaires postdoctoraux internationaux au Canada :

Pour les stagiaires postdoctoraux internationaux travaillant déjà à l’Université d’Ottawa, les RH surveillent la date d’expiration de leur permis de travail actuel. Pour les SPI dont le permis expire avant le 1er juillet 2020, les RH examineront chaque cas individuellement et communiqueront avec le SPI et son directeur de recherche pour déterminer les étapes suivantes.

Inscriptions des nouveaux stagiaires postdoctoraux internationaux :

En ce qui concerne les nouvelles demandes d’inscription des stagiaires postdoctoraux internationaux vivant hors du Canada, notez que les lettres d’offre indiqueront une date de début d’emploi au 1er juillet 2020. Cette date est cependant sujette à d’éventuels changements qui dépendent de l’évolution du contexte actuel. Cette lettre d’offre d’emploi devra être utilisée pour soumettre la demande de permis de travail, en suivant les instructions indiquées sur le site Web d’Immigration, réfugiés et citoyenneté Canada (IRRC).

Pour ce qui est des nouvelles inscriptions de stage des SPI vivant au Canada, les RH et le CVPESP examineront chaque cas individuellement et communiqueront avec le SPI et son directeur de recherche pour déterminer les étapes suivantes.

Qui contacter?

Pour toute information concernant les inscriptions, veuillez communiquer avec le CVPESP : postdoc@uottawa.ca

Pour toute information au sujet de questions d’immigration, veuillez communiquer avec le Service d’ emploi et d’immigration des Ressources humaines : hrimmigration@uottawa.ca

Les informations sur les délais en lien avec la COVID-19 et affectant les demandes de permis de travail peuvent être consultées sur le site web de l’IRCC.

Quel est l’impact de la COVID-19 sur les stagiaires postdoctoraux internationaux affiliés?

Le Cabinet de la vice-provost aux études supérieures et postdoctorales de l’Université d’Ottawa travaille avec les instituts affiliés, les Facultés et les directeurs de recherche pour fournir à tous les stagiaires postdoctoraux les informations appropriées concernant leur inscription et leur stage à l’Université d’Ottawa pendant cette période difficile.

Qui contacter ?

Pour toute information concernant les inscriptions, veuillez communiquer avec le CVPESP : postdoc@uottawa.ca

Pour toute information concernant les questions d’immigration, veuillez communiquer avec votre institution.

Les informations sur les délais en lien avec la COVID-19 et affectant les demandes de permis de travail peuvent être consultées sur le site web de l’IRCC.

Recherche avec des êtres humains

Le CÉR accepte-t-il de nouvelles demandes?

Oui, le CÉR accepte de nouvelles demandes.

Si vous voulez mener de la recherche en présentiel, veuillez consulter les Lignes directrices pour la recherche avec des êtres humains durant la COVID-19.

Les recherches précédemment approuvées peuvent-elles se poursuivre?

Les recherches hors campus peuvent se poursuivre si celles-ci respectent les lignes directrices de santé publique, par exemple s’il n’y a pas de contact direct avec les participants (p. ex. sondage en ligne, Skype ou entretiens téléphoniques).

Si le projet actuellement approuvé implique un contact direct et que vous souhaitez apporter des modifications à votre projet, soit pour poursuivre la composante en présentiel ou pour passer en mode de collecte virtuel, veuillez consulter les Lignes directrices pour la recherche avec des êtres humains durant la COVID-19.

Note : Si votre projet a été approuvé avant le lancement de eReviews, veuillez envoyer le formulaire de modification par courrier électronique à l’adresse suivante : ethique@uOttawa.ca.

Puis-je mener des recherches avec des êtres humains sur le campus?

Les activités de recherche avec les êtres humains sont maintenant permises sur le campus, à l’exception de la recherche avec les populations vulnérables à la COVID-19, tel que décrit par le gouvernement du Canada sur sa page consacrée aux populations vulnérables et la COVID-19. Pour plus d’information, veuillez consulter les Lignes directrices pour la recherche avec des êtres humains durant la COVID-19.

Dois-je envoyer mes demandes de renouvellement du certificat d'éthique et de clôture du projet?

Oui. Ces demandes seront toujours évaluées. Nous vous rappelons qu’un certificat d'éthique valide doit être en place pour que des activités de recherche impliquant des êtres humains puissent avoir lieu.

Note : Si votre projet a été approuvé avant le lancement de eReviews, veuillez envoyer les formulaires de renouvellement ou de fermeture (disponibles ICI) par courrier électronique à l’adresse suivante : ethique@uOttawa.ca.

J'ai un nouveau projet concernant la COVID-19, que dois-je savoir?
  • Les études concernant la COVID-19 sont priorisées par le CÉR.
  • Nous vous conseillons fortement de nous contacter au ethique@uOttawa.ca afin que nous puissions assurer le traitement le plus efficace possible du dossier.
  • Vous pouvez soumettre ces projets à tout moment - aucun délai n'est fixé pour l'envoi de la soumission.
  • -Si le projet présente un risque minimal, il sera immédiatement soumis aux évaluateurs.
  • Si le projet présente un risque supérieur au risque minimal, nous recommandons de prendre rendez-vous avec un responsable de l’éthique de la recherche en communiquant à l'adresse suivante : ethique@uOttawa.ca
  • Une rétroaction sera fournie dès que possible après l'évaluation éthique.

Veuillez noter que les hôpitaux affiliés à l'Université d'Ottawa se concentrent sur les soins cliniques. Si votre projet implique un site hospitalier, veuillez consulter leur site Web pour connaître l'état d'avancement des projets de recherche en cours.

Recherche subventionnée

Si vous souhaitez financer des activités de recherche n'impliquant pas de participants pour un projet subventionné n'ayant pas encore été approuvé par un comité d’éthique, veuillez remplir le formulaire de Libération conditionnelle de fonds de recherche et le soumettre à l’adresse suivante : info-sgr-rms@uottawa.ca.

Qui puis-je contacter si j’ai des questions?

Comme pour le reste de la communauté universitaire, le personnel chargé de l'éthique travaille à distance. Veuillez communiquer avec eux par courrier électronique, puisque les messages téléphoniques pourraient ne pas être vérifiés régulièrement.

Coordonnées : https://recherche.uottawa.ca/deontologie/

Pour plus d'informations sur le processus d'évaluation des CÉR, veuillez consulter : EPTC 2 : Évaluation de l’éthique de la recherche lors d’urgences publiques déclarées

Éthique de la recherche avec des animaux

Quels sont les plans mis en place pour assurer le fonctionnement continu de nos animaleries?

Un message distinct de notre équipe de soins aux animaux et de services vétérinaires sera envoyé aux chercheurs. La disponibilité réduite du personnel chargé des soins aux animaux nécessitera quelques ajustements à court terme, et un plan visant à assurer la continuité des activités est en train d’être mis en œuvre, y compris le redéploiement du personnel pour assurer l’élevage et les soins de base des animaux, le soutien des systèmes vitaux et le maintien des projets en cours.

Le Comité de protection des animaux examine-t-il et approuve-t-il encore des protocoles d’utilisation d’animaux?

Oui, le Comité de protection des animaux continue son travail, et reçoit des amendements et des renouvellements de protocoles existants, ainsi que des nouveaux protocoles.

Pour les projets avec des animaux qui ne pourront se faire immédiatement (voir la note de service du vice-recteur à la recherche du 19 mars 2020 et la mise à jour du Service vétérinaire et animalier du 20 mars 2020), le Comité de protection des animaux travaillera avec la personne proposant le protocole vers une approbation en principe du travail, puis vers une approbation finale lorsque les conditions le permettront.

Pour la recherche critique ou les projets dont la période de recherche est sensible, impliquant des animaux, y compris la recherche liée à la COVID-19, est-ce que le Comité de protection des animaux peut examiner des protocoles entre ses réunions régulières?

Oui, pour les travaux approuvés par le vice-recteur à la recherche, le Comité de protection des animaux peut travailler avec la personne proposant le protocole ou l’amendement pour examiner l’étude proposée entre les réunions régulières du comité. Le Comité de protection des animaux utilise les mêmes normes qu’il applique normalement lors de ses travaux réguliers d’examen de protocole, et offre un service accéléré d’examen et d’approbation pour la recherche critique ou les projets dont la période de recherche est sensible, impliquant des animaux.

La recherche sur le terrain impliquant des animaux peut-elle continuer?

Oui, si elle est approuvée par le Comité de protection des animaux et que toutes les directives et lignes directrices de la santé publique sont respectées.

Qui peut m’aider à clarifier ce qui est nécessaire et à déposer une demande au Comité de protection des animaux?

Veuillez communiquer avec Marie Bédard, directrice de l’éthique de l’utilisation des animaux, mbedar7@uottawa.ca, 613-853-2910, qui vous aidera à clarifier ce qui est nécessaire, et vous aidera avec son équipe à préparer un nouveau protocole d’utilisation d’animaux ou à amender un protocole existant, selon la situation, de concert avec le Service vétérinaire et animalier. Marie et ses collègues vous aideront, et aideront le Comité de protection des animaux, à compléter le processus d’examen du protocole dans le but de faciliter l’examen et l’approbation des travaux.


Haut de page