Inspirer les citoyens du monde de demain

Emma Edwards et Ahmed Dharamsi discutent alors qu’ils sont assis à l’extérieur, sur le campus de l’université.
Ils pourront travailler partout

La nouvelle attestation uOGlobal donne aux étudiants et étudiantes un avantage compétitif sur le marché international de l’emploi. De plus, leur vie s’en trouve enrichie.

Intrinsèquement bilingue, l’Université d’Ottawa a toujours été fière d’offrir à sa population étudiante une expérience culturelle unique en son genre. Avec le programme d’attestation uOGlobal, lancé en septembre 2018, elle a maintenant étendu cette expérience au monde entier. L’objectif? Offrir aux étudiants et étudiantes des compétences et des valeurs mondiales qui leur donneront un avantage compétitif sur un marché du travail international et interconnecté.

Le programme a été une révélation pour Ahmed Dharamsi et Emma Edwards. Avant de quitter sa petite ville natale de l’est de l’Ontario pour venir étudier à l’Université d’Ottawa, Emma n’avait jamais été exposée à d’autres cultures. Quant à Ahmed, il a appris à reconnaître de profondes similitudes entre sa culture et ses expériences et celles des autres, peu importe leur provenance.

En quatrième année de son programme en communication, Emma admet qu’elle ne s’est pas beaucoup investie à l’extérieur des cours pendant ses deux premières années d’études. Il aura fallu un époustouflant stage coop auprès d’une entreprise médiatique en démarrage à Barcelone, pendant sa troisième année, pour éveiller en elle un intérêt pour les communications interculturelles. C’est pourquoi elle veut en faire beaucoup plus cette année.

« Je me suis dit que ce serait sympathique de rencontrer des gens de différentes cultures, d’interagir avec eux et de véritablement élargir mon réseau de connexions, non seulement à Ottawa mais partout dans le monde, » dit-elle. C’est ce qu’elle fait maintenant par l’entremise d’ateliers et de modules de formation en ligne uOGlobal. Elle participe également au programme de parrainage de l’Université d’Ottawa afin de transformer en véritable aventure le séjour à Ottawa de trois étudiants étrangers.  

Ahmed est pour sa part tombé dans la marmite de la citoyenneté mondiale quand il était petit. En provenance de l’Afrique de l’Est, sa famille s’est établie en Colombie-Britannique à la suite de l’expulsion des Asiatiques d’Ouganda au début des années 1970.

« Je sais que ça fait cliché, dit-il, mais entendre les histoires de mes parents et de mes grands-parents au sujet des sociétés dans lesquelles ils ont grandi m’a permis de me rendre compte à quel point j’ai de la chance d’avoir grandi au Canada et d’en être citoyen. »

Perfectionner des compétences globales

Ahmed a choisi l’Université d’Ottawa pour son offre de programmes et la possibilité de travailler bénévolement comme guide au Centre mondial du pluralisme et à la Délégation de l’imamat ismaélien, situés à Ottawa, où il rencontre des gens de partout.  

Cette expérience au niveau local, c’est-à-dire cette volonté d’apprendre des diverses collectivités locales et d’y contribuer en retour, se trouve au cœur du programme uOGlobal.

Pour Emma, cette expérience s’est traduite par de la recherche pour le Conseil économique des femmes, qui œuvre pour la sécurité économique de toutes les femmes au Canada. « J’y ai découvert le rôle central que peut jouer la culture dans la vie de tous les jours, » affirme-t-elle.  

Pour sa part, Ahmed a commencé à faire du bénévolat auprès de Radios Rurales Internationales, une société qui produit des émissions de radio écoutées par des millions de petits agriculteurs d’Afrique. Les deux étudiants ont trouvé ces possibilités de bénévolat par l’entremise du programme d’apprentissage par l’engagement communautaire.

Emma et Ahmed sont persuadés que l’attestation uOGlobal leur ouvrira des portes lors de leurs futures recherches d’emploi. En outre, le programme est pour eux enrichissant sur le plan personnel.

« C’est une bonne occasion de réseauter, » affirme Ahmed. « C’est possible de réseauter autrement que dans un cadre professionnel, en portant attention à la personne qui se trouve en face de nous. On apprend énormément quand on prend la peine d’écouter les autres. »

Votre appui à notre innovant programme uOGlobal permettra à de jeunes Canadiens et Canadiennes d’acquérir les compétences et les perspectives propres à la citoyenneté mondiale pour bien les préparer à prendre leur place sur le marché du travail international. En outre, grâce à un généreux don de la société Power Corporation du Canada, les étudiants et étudiantes de l’Université d’Ottawa auront bientôt de nouvelles occasions d’acquérir une expérience internationale.


En 2015, l’Université d’Ottawa a lancé la campagne Défier les conventions, dont l’objectif est de 400 millions de dollars, pour recueillir des fonds à l’appui des priorités de chaque faculté. Cette campagne aidera l’Université à recruter les meilleurs candidats et à les retenir, ainsi qu’à enrichir l’expérience étudiante. Les dons serviront également à financer des projets d’immobilisations innovateurs.

//www.youtube.com/embed/iXPn8n4Ikeo?wmode=transparent&jqoemcache=XdICshttps://www.youtube.com/watch?v=iXPn8n4Ikeononefalsenoresize16:9undefinedundefinednone

 

Encourager l'inscription étudiante au programme d'attestation uOGlobal.

Les donateurs qui contribuent 500 $ et plus sont membres de la Société Tabaret

Encourager l'inscription étudiante au programme d'attestation uOGlobal.

Haut de page