Stewart Elgie

Carte électronique

Stewart Elgie
Professeur titulaire, Faculté de droit - Section de common law et Directeur, Institut de l'environnement; Chair, Sustainable Prosperity

Pièce : 1, rue Stewart (312A)
Bureau : 613-562-5800 poste 1270
Courriel professionnel : Stewart.Elgie@uOttawa.ca

Biographie

Stewart Elgie est professeur de droit et d’économie à l’Université d’Ottawa et y copréside l’Institut de l’Environnement (interdisciplinaire). Il est titulaire d’une maîtrise en droit de l’Université Harvard et d’un doctorat (Scientiae Juridicae Doctor) de l’Université Yale pour une thèse sur les marchés du carbone sylvestre. Il a fondé et préside actuellement La Prospérité durable, le principal réseau de recherches et de réflexion au Canada en matière de politiques sur l’économie verte. Ses travaux portent sur plusieurs aspects de l’environnement et de l’économie durable, en particulier les approches fondées sur les mécanismes de marché.

M. Elgie a commencé sa carrière d’avocat de l’environnement en Alaska, dans l’affaire de la marrée noir de l’Exxon Valdez. Rentré au Canada, il a fondé Écojustice, devenu depuis le plus grand organisme à but lucratif voué au droit de l’environnement. Il a ensuite été recruté pour fonder et diriger une initiative réunissant de nombreux partenaires, l’Initiative boréale canadienne. Avant d’être titularisé à l’Université d’Ottawa en 2004, il a enseigné à temps partiel dans des universités canadiennes (UBC, Alberta et York). En outre, il a été membre ou président de plusieurs comités consultatifs sur l’environnement et l’économie durable. En 2001, M. Elgie a reçu la médaille du Barreau du Haut-Canada pour sa contribution exceptionnelle au droit, en faisant ainsi le plus jeune récipiendaire.

Recherche

Ses principaux domaines d’intérêt comprennent le droit et l’économie de l’environnement, les approches fondées sur le marché (écotaxes, échange des droits d’émission) pour faire face au changement climatique, à la perte d’espèces et à d’autres problèmes environnementaux. Aussi, innovation propre: comment concevoir des politiques publiques pour stimuler l’innovation des entreprises afin de réduire les dommages environnementaux. Il s'intéresse également au droit et aux politiques en matière d'environnement et de ressources: la plupart des domaines du droit de l'environnement (espèces menacées d'extinction, parcs, climat, pollution) et une sélection de zones de ressources et de la croissance verte en général. Ses recherches sont axées sur des questions directement liées à l'élaboration de la politique gouvernementale en faveur d'une économie verte.

Type de soutien étudiant qu'il cherche

Les étudiants avec une certaine expérience en économie, innovation ou droit, idéalement. Intéressé à faire un travail hautement politique et engagé envers l'excellence.

Exemple de question de recherche qu’un étudiant qu’il supervise pourrait travailler

  1. Utilisation de taxes environnementales ou d'échange de droits d'émission pour résoudre des problèmes environnementaux.
  2. Comment inciter les entreprises canadiennes à devenir des chefs de file de l'innovation propre, par le biais de réglementations intelligentes, de taxes ou de programmes d'incitation.
  3. Efficacité des lois sur les espèces en voie de disparition.
  4. En général, tout sujet sur la manière dont les politiques publiques peuvent dissocier la croissance économique des dommages environnementaux.
Haut de page