Ryan Katz-Rosene

Carte électronique

Ryan Katz-Rosene
Professeur adjoints, École d'études politiques, Faculté des sciences sociales

Pièce : FSS7025
Bureau : 613-562-5800 poste 1716
Courriel professionnel : rkatzros@uottawa.ca

Biographie

Biographie

Ryan Katz-Rosene est Professeur adjoint à l’École d’études politiques de l’Université d’Ottawa, où il étudie et enseigne divers sujets touchant la politique environnementale mondiale, l’économie politique internationale et le rôle du Canada dans le monde. À l'université, Ryan participe à la coordination du réseau IPEN (International Political Economy Network). À l'extérieur du campus, il est Vice-président de l'Association canadienne d'études environnementales. En 2017, Ryan a terminé une bourse de recherche postdoctorale du CRSH à l'Université d'Ottawa, examinant les débats en cours sur le rôle de l'énergie nucléaire dans les efforts d'atténuation des changements climatiques.Il a obtenu son doctorat à la Carleton University en 2014, rédigeant sa thèse sur l'économie politique environnementale du développement du train à grande vitesse. Il vit et aide à gérer une petite ferme familiale biologique à Cantley, au Québec.

Recherche

Ses recherches interdisciplinaires se rejoignent sous le thème de l'économie politique écologique globale. Il est particulièrement fasciné par les interactions complexes entre les structures économiques politiques et l’environnement, et cherche à étudier cette relation tant au niveau théorique qu’au travers d’analyses qualitatives critiques et d’études de cas empiriques. Ses recherches explorent donc divers domaines thématiques (transports durables, énergie et agriculture, notamment), tous unis par un intérêt sous-jacent pour aider à comprendre et à favoriser une transition vers un monde plus juste et durable.

Le support d'étudiants qu'il recherche

Il embauche à l'occasion des assistants de recherche pour l'appuyer dans la recherche et dans la production d'articles et dans d'autres projets de recherche en cours. Il est ouvert à la fois aux conditions de travail collaboratives en tant que superviseur et aux arrangements de conseil plus indépendants (pour les étudiants poursuivant des projets indépendants).

Exemples de questions de recherche qu'un étudiant sous sa supervision pourrait examiner

  1. Quelles sont les limites de la «croissance verte»? Existe-t-il un «capitalisme durable»?
  2. Comment les différents gouvernements, entreprises, industries, et/ou autres institutions réagissent-ils aux pressions sociales pour devenir plus «durables» (à la fois en paroles et en pratique)?
  3. Dans quelle mesure ou dans quelles circonstances l'adoption de certaines infrastructures ou technologies (transport, énergie, etc.) nous aidera-t-elle à atténuer les effets du changement climatique ou à nous y adapter?
  4. Que signifie durabilité dans un contexte ou une industrie donnée?
  5. Comment pouvons-nous faire face et surmonter les défis socio-économiques qui résultent parfois de réglementations, de politiques ou de décisions favorables à l'environnement (par exemple, la fermeture, l'annulation ou le rejet de divers projets de combustibles fossiles).
  6. À quoi ressemblerait une politique nationale «étoile d’or» sur l’énergie, l’agriculture ou les transports pour le Canada (en termes de modélisation de la durabilité à l’échelle internationale)?
  7. Comment la prise en compte du changement climatique modifierait-elle sérieusement notre étude de l'économie politique internationale?
  8. Quel rôle les protéines animales vont-elles jouer dans l’alimentation durable du monde à l’avenir?
Haut de page