La Section de common law se retrouve et se souvient

Faculté de droit – Section de common law
Réunion
Retrouvailles
Faculté de droit – Section de common law
Pavillon Fauteux (FTX)
2022 CLAW Homecoming
C’est sous le signe des retrouvailles, de la nostalgie et de la camaraderie que l’automne s’est déroulé à la Section de common law.

À la mi-septembre, la promotion de 1971 a enfin souligné son 50 anniversaire (avec un an de retard, pandémie oblige). Accueillis par la doyenne Kristen Boon, les 25 diplômées et diplômés qui ont répondu à l’invitation ont eu droit à une visite de leur « nouvelle faculté », le pavillon Fauteux ayant vu le jour en 1973, soit deux ans après la fin de leurs études.

« Nous avons passé une superbe fin de semaine à raviver de vieilles amitiés, à replonger dans nos souvenirs et à bien rire de nos folies d’antan », raconte Allan Rock, co-organisateur de l’événement et recteur émérite de l’Université.

« Le plus marquant, ç’aura toutefois été de renouer et de découvrir ce que nos anciens camarades de classe ont fait de leur carrière en droit. Et ce qui est particulièrement frappant de la promotion de 1971, c’est à quel point les gens se sont montrés généreux. » Au fil des ans, en effet, chacun de ses membres a su contribuer à sa manière à renforcer leur communauté, à veiller au bien-être des autres ou à aider les personnes vulnérables.

« Nous sommes fiers des services que la promotion a rendus à la communauté, et nous sommes reconnaissants à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa de nous avoir si bien préparés à ces fabuleuses carrières, il y a un demi-siècle. »

CLAW LLBs 1972
Les diplômées et diplômés de la promotion de 1972, de la Section de common law ont eu le plaisir d'être accueillis par la doyenne Boon au Pavillion Fauteux, pour célébrer le 50e anniversaire de leur convocation.
Promotion de 1972

Le 1er octobre, c’était au tour de la promotion de 1972 de souligner son 50e anniversaire à l’occasion d’une réception.

Les diplômées et diplômés ont été reçus par Kristen Boon, la doyenne Susan-et-Perry-Dellelce, au Centre de recherche et d’enseignement sur les droits de la personne (au 5e étage).

 

Pendant leur brève visite guidée des lieux, les diplômées et diplômés ont notamment eu l’occasion de découvrir la salle nommée en l’honneur du doyen Feeney, qui a dirigé la Section de 1962 à 1973.

Notons que la cohorte a su demeurer en contact et s’est réunie à plusieurs reprises au fil des 50 dernières années, et ce, grâce aux efforts du juge Jean-Gilles « Fritz » Lebel, major de la promotion. Le juge Lebel était très satisfait de la participation de cette année. Pour résumer la journée, il a dit: « Nous avons visité la faculté de droit, assisté à une réception offerte par le doyen Boon, bu, mangé et nous sommes encouragés les uns les autres, comme à l'époque ».

En repensant à ses études de droit et aux 50 années qui se sont écoulées depuis, le juge Lebel raconte que « les amitiés que nous avons forgées pendant ces trois années au 4e étage de l'édifice des Arts, sous la direction de Tom Feeney, sont éternelles ».

« Chaque réunion qui nous a rassemblés a solidifié nos amitiés et notre amour les uns pour les autres. »

Sheila Block, LL.B. 1972 et une invitée à l'événement, a déclaré que « se réunir à l'occasion de cet anniversaire nous a donné une merveilleuse occasion de nous reconnecter les uns avec les autres et, d'une certaine manière, avec les jeunes gens que nous étions en 1972.  De nombreuses histoires amusantes ont été racontées et nous avons appris à connaître les vies personnelles et professionnelles intéressantes et épanouissantes que nous avons toutes menées depuis cette époque.

« Nous nous sommes connus dans la vingtaine et maintenant, cinq décennies plus tard, c'était un plaisir de voir nos vieux amis et de nous souvenir d'une période très intense et spéciale de nos vies ».

CLAW LLBs 1972
« Chaque réunion qui nous a rassemblés a solidifié nos amitiés et notre amour les uns pour les autres. » a dit major de la promotion 1972, juge Jean-Gilles « Fritz » Lebel.
Gala des retrouvailles

Le Gala des retrouvailles de common law avait lui aussi lieu le 1er octobre. Organisé dans le cadre des Retrouvailles de l’Université, l’événement invitait la grande famille de la Section à enfin se réunir de nouveau sur le campus. Cette édition postpandémique nous a donné la chance de célébrer non seulement les anniversaires marquants de cette année, mais aussi ceux qui avaient été reportés en 2020 et 2021. Des membres d’une multitude de promotions y ont fait apparition, de la toute première cohorte de common law en 1960 à la plus récente, en 2022; quelques étudiantes et étudiants actuellement inscrits à la Section se sont également greffés à eux.

La doyenne a profité de l’occasion pour exposer, pendant son discours, certaines de ses priorités et quelques-uns de ses projets d’avenir pour la Faculté. Elle y a notamment traité de revitalisation des infrastructures pour mettre la technologie au service de l’apprentissage dans des installations de pointe, puis dévoilé un des atouts qui l’aidera à atteindre cet objectif : le Comité consultatif décanal de la communauté diplômée sur la technologie (CCDCT).

Le gala était aussi le moment tout indiqué pour saluer les personnes admises à la Société honorifique de common law en 2019 : Godyne Sibay (LL.B. 1983), Katherine Cooligan (LL.B. 1989) et Marc Jolicoeur (LL.B. 1978). Le coronavirus nous avait empêchés jusqu’ici de les saluer comme il se doit, mais notre fière tradition est maintenant de retour. C’est avec beaucoup de tristesse que notre communauté a appris le décès de Marc Jolicoeur, plus tôt cette année. Nous regrettons profondément n’avoir jamais eu la chance de lui rendre hommage en personne. Son épouse, ses fils et plusieurs de ses amis proches étaient présents au gala, y compris Pat Santini (LL.B. 1978), qui a accepté le titre en son honneur.

CLAW 2019 Honour Society
Ancien doyen Adam Dodek a présenté les prix 2019 de la société honnorifique à Godyne Sibay LL.B. 1983 et Katherine Cooligan, LL.B. 1989. Elles sont ici rejointes par la doyenne actuelle, Kristen Boon.