L'école d'épidémiologie et de santé publique offre une variété de possibilités d'éducation innovantes.

  • Diplômes d'études supérieures en épidémiologie (MSc et PhD). Le MSc en épidémiologie propose un parcours de thèse ou de recherche - les deux sont des options excellentes et équivalentes. Le doctorat en épidémiologie permet aux étudiants de créer un plan d'étude indépendant afin de créer un parcours d'apprentissage unique adapté à leurs intérêts. (Choisir entre la M. Sc. en épidémiologie et la Maîtrise en santé publique)

  • Maîtrise en santé publique (MSP). Le programme MSP permet aux étudiants de se concentrer sur l'une des quatres filières suivantes : pratique de la santé publique, évaluation et gestion des risques en matière de santé publique, santé mondiale et politique de santé publique. (Choisir entre la M. Sc. en épidémiologie et la Maîtrise en santé publique)

  • Diplôme d'études supérieures en évaluation et gestion du risque en santé des populations (ÉGRSP). Ce programme de cinq cours seulement permet aux étudiants de se plonger dans le domaine de l'évaluation des risques pour la santé.
  • Programme de résidence en santé publique et médecine préventive (SPMP). L'école abrite le programme de diplôme en médecine de troisième cycle spécialisé en SPMP conçu pour offrir des expériences cliniques et non cliniques innovantes à travers d’une variété de stratégies éducatives, développant nos stagiaires en des cliniciens compétents qui deviendront des leaders dans le domaine médical et dans la communauté pour pratiquer indépendamment la médecine en santé publique et la médecine préventive aux niveaux local, régional et national.
  • Institut d'été. L'école propose des ateliers intensifs de courte durée, sans crédit, sur des sujets tels que l'introduction à l'épidémiologie et l'introduction à la biostatistique. Ceux-ci sont ouverts au grand public et peuvent constituer une préparation fondamentale aux études supérieures.

L'ÉÉSP participe également à la formation médicale de premier et de deuxième cycle par le biais du volet Société, individu et médecine du programme d'études médicales de premier cycle (EMPC).