Conseils de pro pour créer des cours en ligne

Publié le dimanche 27 mai 2018

Deux étudiants travaillent sur leurs ordinateurs portables.

Par Mike Foster

Yasmine Abtahi, professeure en formation à l’enseignement, a compris l’attrait des cours en ligne en constatant que bon nombre des étudiants de son cours Mathematical Thinking étaient des anciens du cours Theories of Learning Applied to Teaching, qu’elle avait aussi donné en ligne à la session précédente. 

« Un nombre record de 29 étudiants se sont inscrits à un cours qui n’était généralement pas très populaire, explique la professeure Abtahi. C’est environ le double du nombre d’inscriptions habituel, et 40 % des étudiants se sont inscrits après avoir suivi mon autre cours en ligne. » 

C’est ainsi que trois groupes de 16 étudiants et étudiantes du cours Theories of Learning ont troqué la salle de classe pour des forums de discussion en ligne. Yasmine Abtahi et son assistant d’enseignement, Mark Ingham, qui a joué un rôle central dans la conception du cours, ont lancé des discussions et encouragé les étudiants à publier des commentaires et des renvois à des études et articles savants. Les étudiants participaient à des fils de discussion, se donnaient de la rétroaction constructive et rivalisaient d’idées. La professeure, quant à elle, publiait chaque semaine un résumé des discussions en ajoutant sa propre perspective d’expert. 

« Personne n’est resté dans son coin »

« Les étudiants avaient le temps de réfléchir avant de répondre, ce qui a donné beaucoup de profondeur aux discussions. Je n’ai jamais vu un tel niveau de participation dans la trentaine de cours que j’ai donnés en personne », explique Mme Abtahi. 

« Ce qu’il y avait de plus inspirant, c’est que personne n’est resté dans son coin, note Mark Ingham. Même les étudiants qui n’auraient peut-être pas participé aux conversations en personne lançaient des idées et interagissaient avec leurs pairs. » 

Yasmine Abtahi juge que la conception de cours en ligne lui a permis de s’améliorer comme enseignante, d’automatiser de nombreux processus et d’économiser beaucoup de temps, principalement du côté des communications et de la notation. C’était néanmoins beaucoup de travail.

La maîtrise en éducation est le seul programme de cycles supérieurs de l’Université d’Ottawa qui offre des cours entièrement en ligne. La professeure Abtahi croit que la Faculté d’éducation pourrait donner des ateliers à la communauté universitaire à propos des recherches, données probantes et expériences associées aux bienfaits de l’apprentissage en ligne. 

Les cinq meilleurs conseils de Yasmine Abtahi et Mark Ingham pour créer des cours en ligne :

  • Faire des recherches pour se familiariser avec les meilleures pratiques en enseignement en ligne;
  • Préparer la totalité du cours, y compris la documentation, les discussions, les évaluations formatives et sommatives, les systèmes de notation et les communications, avant le début des classes;
  • Réserver plus de temps à la formation sur les aspects pédagogiques des cours en ligne;
  • Mettre en place un mécanisme de rétroaction pour pouvoir adapter le cours aux besoins des étudiants;
  • Lister les meilleures pratiques en enseignement en ligne directement dans le plan de cours pour que les étudiants sachent à quoi s’en tenir.
    Deux conseillers en pédagogie universitaire du Centre d’innovation pédagogique et d’apprentissage numérique regardent le cours en ligne de la professeure Yasmine Abtahi sur un écran d’ordinateur dans une salle de conférences.

    David MacDonald et Melissa Brasgold, deux conseillers en pédagogie universitaire (enseignement hybride) du Centre d’innovation pédagogique et d’apprentissage numérique, écoutent la professeure Yasmine Abtahi leur expliquer comment elle conçoit ses cours en ligne.

     

Design-a-Thon sur la conception de cours hybrides

En 2013, dans la foulée des recommandations du Groupe de travail sur l’apprentissage en ligne de l’Université d’Ottawa, le Service d’appui à l’enseignement et à l’apprentissage (SAEA) a lancé l’Initiative de l’apprentissage hybride pour encourager les professeurs à concevoir des cours, des activités et des ressources multimédias (vidéos, balados, etc.) en ligne.

« Depuis, plus de 400 membres du corps professoral ont suivi nos formations sur l’apprentissage hybride et ses principes de conception », explique Aline Germain-Rutherford, vice-rectrice associée à l’enseignement et à l’apprentissage.

Vous avez envie de vous amuser avec la conception de vos cours? Participez au Design-A-Thon des 30 et 31 mai! D’autres activités sont prévues en juin.

Haut de page