Construction du pavillon STEM : une étape importante est franchie

Publié le mardi 12 septembre 2017

Par Alex Latus

Moins d’un an a passé depuis que le CUBE, l’édifice original de génie chimique de l’Université, a été démoli après plus de 60 ans d’activités. Son voisin, le pavillon MacDonald, qui hébergeait le Département de physique, a subi le même sort quelques mois plus tard.

En décembre dernier, après l’annonce de financement des gouvernements provincial et fédéral, la construction du nouveau « district de la découverte » s’est amorcée afin de remplacer les deux anciens bâtiments. Ce district de pointe consacré à la science, à la technologie, à l’ingénierie et aux mathématiques (STIM) abritera des laboratoires d’enseignement à aire ouverte et des ateliers Makerspace d’impression 3D, tout en encourageant les idées nouvelles à l’aide de l’apprentissage expérientiel et de l’entrepreneuriat.

Six mois seulement ont passé depuis les premiers déchargements de béton servant à couler les fondations du pavillon STEM, qui fait maintenant six étages et a atteint une étape majeure de sa construction : l’achèvement de sa charpente, la structure extérieure du bâtiment.

Construction sur le toît du pavillon STEM.

Les travaux se poursuivent pour compléter le toit du pavillon STEM. Photo: Johanne Adam

« Notre district de la découverte prend forme, et c’est merveilleux de voir les progrès que nous avons faits en seulement six mois. Le milieu interdisciplinaire que nous mettons sur pied contribuera à nourrir  la curiosité qui est à la base de la recherche et de l’innovation, et à nous permettre de repousser les limites et de développer de nouvelles technologies, a dit le recteur Jacques Frémont.

Le pavillon STEM regroupera plusieurs départements des facultés des Sciences et de Génie sous un même toit. Avec sa superficie de presque 29 000 mètres carrés, le STEM, une fois terminé, sera le plus grand bâtiment du campus principal de l’Université d’Ottawa.

« Nos étudiants et le corps professoral ont assisté à l’édification de la structure du STEM, et le potentiel de ce bâtiment suscite beaucoup d’excitation sur le campus », explique Sylvain Charbonneau, vice-recteur intérimaire à la recherche. « En envisageant la recherche sous un angle multidisciplinaire, l’Université d’Ottawa pourra inspirer des entreprises en démarrage novatrices, encourager le transfert de nouvelles technologies, et promouvoir la transformation des connaissances issues de la recherche en avantages socioéconomiques pour la population. Félicitations à tous ceux et celles qui participent à la réalisation de cette étape importante! »

Au total, 27 150 m3 de béton et 976,7 km de barres d’armature en acier ont été utilisés, l’équivalent de 11 piscines olympiques de béton et assez de barres d’armature pour couvrir la distance Ottawa-Charlottetown (Î.-P.-É). De plus, l’édifice souhaite obtenir la certification LEED, la marque internationale d’excellence pour les bâtiments durables, et vise au moins le classement « argent ».

Maintenant que la structure est terminée, les travailleurs de la construction se concentreront sur l’enveloppe de l’édifice pour que le travail à l’intérieur de celui-ci puisse commencer.

Seulement six mois ont passé entre le coulage du béton et l’achèvement de sa charpente : la vitesse à laquelle le pavillon STEM se dresse est tout à fait remarquable! Cela témoigne des compétences exceptionnelles, de la coordination des efforts et du travail d’équipe de tous ceux et celles qui y œuvrent.

« Nous ne faisons pas que bâtir une installation d’importance, nous construisons un édifice qui contribuera à définir l’Université d’Ottawa pour les générations à venir », a conclu Jacques Frémont.

Le pavillon STEM ouvrira ses portes à la session d’automne 2018.

Une cérémonie visant à souligner l’achèvement de la la structure extérieure du pavillon STEM s'est déroulée le 14 septembre. Photo: Bonnie Findley 

 

Haut de page