Un don de Power Corporation pour former des citoyens du monde

Publié le lundi 10 septembre 2018

Un groupe d’étudiants de diverses origines de l’Université d’Ottawa, bras dessus, bras dessous, à l’extérieur du pavillon Tabaret.

Grâce à un généreux don de la société Power Corporation du Canada, les étudiants et étudiantes de l’Université d’Ottawa auront bientôt de nouvelles occasions d’acquérir une expérience internationale quasi indispensable pour réussir dans l’économie mondiale actuelle.

Le don de 1,5 million de la société montréalaise financera les bourses uOGlobal Power Corporation du Canada, qui seront octroyées pour la première fois à l’automne 2020. Il s’agit d’une contribution majeure au programme d’attestation uOGlobal de l’Université d’Ottawa, qui a été lancé officiellement le 10 septembre dernier.

L’objectif de ce nouveau programme est d’encourager un nombre croissant d’étudiants à s’impliquer dans des activités interculturelles pour les sensibiliser aux avantages d’étudier, de travailler ou de faire de la recherche dans un autre pays. Les nouvelles bourses donneront à ceux et celles qui seront prêts à aller à l’étranger les moyens de réaliser leurs aspirations.

Les leaders de demain

« Power Corporation du Canada est ravie d’aider les étudiants et étudiantes de l’Université d’Ottawa à vivre des expériences internationales formatrices qui enrichiront leur vie et qui leur procureront un avantage dans le marché du travail actuel », a affirmé lors du lancement Paul Genest, premier vice-président de Power Corporation du Canada. « Nous investissons dans les jeunes leaders de demain, et dans l’avenir du Canada. »

Les nouvelles bourses seront accordées en fonction des besoins financiers et des résultats scolaires. Les récipiendaires disposeront d’une somme allant de 2 000 $ à 10 000 $ par trimestre qu’ils utiliseront pour ajouter à leur expérience universitaire une composante internationale qui pourrait prendre la forme, par exemple, d’un stage coop ou d’un projet de recherche à l’étranger. En quatre ans, au moins 200 étudiants bénéficieront de ce soutien et développeront des compétences essentielles pour se démarquer aux yeux des futurs employeurs.

Le don de la société financera également la Compétition annuelle pour l’innovation uOGlobal Power Corporation du Canada lors de laquelle se mesureront des équipes d’étudiants de toutes les facultés. Les gagnants remporteront un prix en argent pour l’élaboration d’un projet comprenant préférablement des énergies vertes ou des technologies financières ainsi que la collaboration avec un partenaire d’un autre pays ou un séjour à l’étranger.

Six étudiants en compagnie de Jacques Frémont et Paul Genest.

Le recteur de l’Université d’Ottawa, Jacques Frémont (gauche) et Paul Genest, vice-président principal, Power Corporation du Canada (centre) avec des étudiants intéressés par le programme d’attestation uOGlobal. De gauche à droite : Nadia Jam, Samantha Featherstone, Gabriela Dagenais, Samuel Pilon, Jacintha Gedeon et Mairead Matthews.

Des bourses prestigieuses

Former des dirigeants au moyen de l’internationalisation constitue un pilier du plan stratégique de l’Université d’Ottawa. L’Université a atteint l’objectif qu’elle s’était fixé en 2010, soit de doubler, en le portant à 1 000 par année, le nombre d’étudiants se rendant à l’étranger pour étudier ou faire de la recherche. Toutefois, les contraintes financières occasionnent une certaine stagnation à cet égard et empêchent de nombreux étudiants d’aller chercher l’expérience internationale nécessaire pour percer dans un monde de plus en plus complexe et compétitif.

« Nous avons déjà réussi à offrir à nos étudiants et étudiantes des expériences internationales valorisantes qui leur ont permis d’apprendre, de travailler et de faire du bénévolat, a déclaré Jacques Frémont, recteur de l’Université d’Ottawa. Le programme uOGlobal élèvera cette priorité à un autre niveau. Les bourses uOGlobal Power Corporation joueront un rôle crucial dans le succès de nos diplômés. En plus d’inciter les étudiants à s’engager dans des projets uOGlobal, ces bourses prestigieuses permettront à ceux qui ont des contraintes financières d’acquérir une expérience internationale. »

Un soutien de longue date

Jacques Frémont a également évoqué les liens solides qu’entretiennent la famille Desmarais et l’Université d’Ottawa, ainsi que les décennies de généreux soutien. Plusieurs membres de cette famille sont des diplômés de l’Université, notamment l’honorable Paul Desmarais. Celui qui a été président et chef de la direction de Power Corporation de 1968 à 1996 a en effet étudié en commerce à l’Université d’Ottawa. Son épouse, Jacqueline Maranger, est elle aussi diplômée de l’Université dans le programme de sciences infirmières. Leur fille, Sophie, a reçu un diplôme de la Faculté des arts, et deux de leurs petits-enfants, Olivier et Philippe, sont également des diplômés de l'Université. Leurs fils André et Paul ont succédé à leur père et sont aujourd’hui co-PDG de Power Corporation.

Les bourses uOGlobal Power Corporation ont été dévoilées aujourd’hui au pavillon Desmarais, où se trouve l’École de gestion Telfer. En 2007, lors de l’ouverture de l’édifice, Paul Desmarais père avait affirmé : « L’engagement de notre famille est le reflet de l’heureuse collaboration qui nous lie à l’Université d’Ottawa depuis plus de quatre générations. »

En 2015, l’Université d’Ottawa a lancé la campagne Défier les conventions, dont l’objectif est de 400 millions de dollars, pour recueillir des fonds à l’appui des priorités de chaque faculté. Cette campagne aidera l’Université à recruter les meilleurs candidats et à les retenir, ainsi qu’à enrichir l’expérience étudiante. Les dons serviront également à financer des projets d’immobilisations innovateurs.

Deux homess et une femme discutent avec un étudiant.

De gauche à droite : Jacques Frémont, Paul Genest et Anne McIlroy, directrice, dons principaux de l’Université, discutent avec l’étudiant Samuel Pilon lors du lancement officiel du programme d’attestation uOGlobal le 10 septembre dernier. Photos : Bonnie Findley

 

Haut de page