Une douceur pour le Carrefour des réfugiés

Publié le mardi 8 octobre 2019

quatre tablettes Peace by Chocolate

L’horloge affiche 15 h, votre taux de sucre est en chute libre et vous avez besoin d’un petit remontant pour passer à travers le reste de votre journée? La chocolaterie canadienne Peace by Chocolate vous invite à troquer votre collation habituelle pour une barre de chocolat spécialement conçue pour appuyer le Carrefour des réfugiés de l’Université d’Ottawa.

Faite à base de chocolat au lait onctueux et de morceaux de biscuits à la vanille, la Welcome Bar a été fabriquée à Antigonish, en Nouvelle-Écosse – bien loin de l’Université d’Ottawa. Or, la mission de son Carrefour des réfugiés est particulièrement chère au fondateur et président-directeur général de la chocolaterie, Tareq Hadhad.

La famille Hadhad a tout perdu dans la guerre de Syrie – y compris son usine de chocolat, détruite sous les bombes qui se sont abattues sur Damas. Après avoir vécu pendant trois ans dans un camp de réfugiés, Tareq Hadhad et sa famille ont été invités à se joindre à la vague de réfugiés syriens arrivés au Canada en 2016. À l’aide de leur nouvelle communauté néo-écossaise, ils ont pu rebâtir leur vie... et leur chocolaterie.

//www.youtube.com/embed/EnuufjemMNY?wmode=transparent&jqoemcache=uuPwXhttps://www.youtube.com/watch?v=EnuufjemMNY&feature=youtu.benonetruenoresize16:9undefinedundefinedcenter

« Ma famille a bénéficié d’un fier coup de main depuis son arrivée au Canada; aujourd’hui, c’est à notre tour de faire œuvre utile et d’appuyer toutes les organisations qui aident les nouveaux venus à se réinstaller et à se bâtir une vie nouvelle dans ce pays, affirme M. Hadhad. Le Carrefour des réfugiés est un bel exemple des efforts qui sont déployés pour aider les familles de nouveaux arrivants telles que la mienne. »

Le Carrefour des réfugiés (lien en anglais) de l’Université d’Ottawa s’investit dans plusieurs initiatives de recherche, de programmes et de partenariats axées sur la protection et les droits des réfugiés. Au fil des ans, il a contribué à jumeler des dizaines de réfugiés et groupes de parrainage aux ressources juridiques dont ils avaient grand besoin. Ses travaux ont porté leurs fruits dans la communauté ottavienne, mais aussi ailleurs au Canada et aux quatre coins du monde.

« Le Carrefour des réfugiés de l’Université d’Ottawa se réjouit de ce nouveau partenariat », affirme Jennifer Bond, fondatrice et directrice générale du Carrefour des réfugiés et professeure de droit à l’Université d’Ottawa. « Nous estimons tous deux que l’accueil de nouveaux arrivants rend notre pays plus fort. Et puis, qui n’aime pas le chocolat? »

Les barres de chocolat Peace by Chocolate ressortent du lot. Chacune est enveloppée d’un emballage coloré et s’accompagne d’une citation inspirante sur la paix. La Welcome Bar se démarque par son emballage rouge vif représentant tantôt la silhouette de deux personnes qui s’enlacent, tantôt le profil d’un jeune enfant tenant la main d’un adulte.

Tareq Hadhad

Tareq Hadhad, fondateur et président-directeur général de Peace by Chocolate

En plus d’aider les réfugiés par l’intermédiaire du Carrefour, M. Hadhad a annoncé plus tôt cette année qu’il comptait embaucher 50 réfugiés au sein de son entreprise d’ici 2022.

« Le Canada accueille des gens de différents horizons, et notre barre est un peu à son image : elle illustre comment des ingrédients que l’on croirait totalement contraires peuvent s’unir pour former quelque chose d’unique », affirme M. Hadhad.

Paix par la chocolaterie et les ouvriers

La Welcome Bar a été fabriquée à Antigonish, en Nouvelle-Écosse

 

Haut de page