Journée des Franco-Ontariens : cinq questions à Katherine Levac

Publié le mardi 25 septembre 2018

Franco-Ontarienne, humoriste et diplômée de l’Université d’Ottawa, qui de mieux que Katherine Levac pour jaser de la culture francophone en Ontario en ce 25 septembre?

1. Être Franco-Ontarien, ça veut dire quoi?

Pour moi, être franco-ontarien, ce n'est pas juste de parler le français en Ontario, c'est aussi d'aimer cette langue et de la faire connaître. C'est de consommer de la musique, des films et de la télé en français. C'est d'élever ses enfants, de travailler, de s'obstiner… tout ça, en français. 

2. Existe-t-il une réalité typiquement franco-ontarienne?

La réalité franco-ontarienne, c'est de se sentir différent du monde de l’Ontario, et différent du monde du Québec. Le vrai défi d'un Franco-Ontarien c'est de trouver sa place, et la prendre, cette place-là.

3. Tu as choisi de poursuivre tes études en français, ici à uOttawa. Pourquoi?

Katherine Levac se tient devant la tente à la Place de l’Université.

J'ai choisi de poursuivre mes études en français parce que la littérature française ça s'étudie mal en anglais. Aussi parce que j'ai fait toute ma scolarité en français, je suis francophone, je veux vivre et travailler en français. Ça allait donc de soi de poursuivre à l'Université dans cette langue. 

4. Pourquoi as-tu modifié tes spectacles en Ontario?

Je modifie certains référents pour me faire comprendre, simplement. Je vais remplacer des noms de villes comme Boisbriand par Cornwall. Je le fais aussi pour me faire plaisir.

5. Tes coups de cœur franco-ontariens…

Humoriste

  • Alexandre Bisaillon. Y'est roux pis y vient de Vanier: comment ne pas l'aimer?

Artiste

  • Éric Charlebois. Un gars d'une grande sensibilité, aucune bullshit, juste du vrai.

Village

  • Pas le choix de dire St-Bernardin : 300 personnes, 5000 vaches.
  • J'ai aussi un faible pour Alexandria : les ailes de poulet du Atlantic sont bonnes!

Tradition

  • Je porte encore du vert et du blanc le 25 septembre, même si je suis au Québec. Pas grand monde qui s'en rend compte je te dirais.

Chanson franco-ontarienne qui jouait à la petite école

  • Mon beau drapeau restera à jamais le hit de ma scolarité. Je me forçais vraiment au niveau vocal rendu au bout de «  levons-le! Ce beau drapeau!!! Hissons-le! Toujours plus haut! PLUS HAAAUT  » J'ose espérer ne pas être la seule. 
Katherine Levac

Bijoux à découvrir en Ontario

  • Il y a une soirée d'humour les mardis soirs au Minotaure. C'est à Hull mais les artistes sont souvent Franco-Ontariens, l'animateur Patrik Guillotte vient de Kapuskasing juste pour te dire.
  • La ligue d'improvisation de l'Université d'Ottawa, la LIEU, c'est le jeudi au Centre Universitaire.
  • La ligue d'improvisation adulte de L'Acronyme c'est le vendredi dans le marché By à l’Institut canadien-français d'Ottawa.
  • Le Centre des arts Shenkman où beaucoup d'humoristes vont présenter leurs spectacles, dont moi, mais aussi mes amis drôles. Toute du beau monde à découvrir. 

Katherine Levac sera de retour dans la région pour présenter son spectacle solo Velours.

Gatineau : 10-11 octobre 2018 (complet), 31 janvier et 1er février 2019 à la Salle Odyssée.

Orléans : 23 et 24 mai 2019 au Centre des arts Shenkman.

Haut de page