Des professeurs bilingues pour une université bilingue

Publié le mercredi 10 février 2016

Huguette Bourgeois in front of bookcase.

Huguette Bourgeois assise devant une étagère de livres écrits par des professeurs de l’Université d’Ottawa ayant bénéficié d’une formation linguistique de l’ILOB.

Par Huguette Bourgeois

Quand le professeur de science économique Anthony Heyes est arrivé d’Angleterre pour enseigner à la Faculté des sciences sociales de l’Université d’Ottawa, il ne parlait pas un mot de français. Aujourd’hui, grâce au personnel dévoué de l’Institut des langues officielles et du bilinguisme (ILOB), il peut apprécier des comédies québécoises comme La grande séduction, de Jean-François Pouliot, ou Starbuck, de Ken Scott, et il est familiarisé avec l’histoire des deux langues officielles du Canada.

Mais vous n’êtes pas obligé de me croire sur parole. Voici ce qu’il dit lui-même dans un recueil de témoignages publié par l’ILOB à l’occasion de son 10e anniversaire :

« À l’âge moyennement avancé de 47 ans, je doutais de façon assez importante de la capacité de l’Université d’Ottawa de me transformer en professeur bilingue en moins de trois ans, peu importe ma volonté et mon enthousiasme pour ce projet. Père de famille de deux adolescents – avec toutes les péripéties que cela implique – nouvellement arrivé au Canada avec un emploi à temps plein et une aversion au climat assez particulier de cette capitale nationale, je trouvais que ma situation n’était pas particulièrement propice à l’apprentissage d’une nouvelle langue. C’est avec un certain émerveillement que j’avoue avoir complètement sous-estimé la capacité de l’Université en matière linguistique! »

Un cas comme celui du professeur Heyes est typique des défis que relève depuis 10 ans notre équipe des Services de formation linguistique au corps professoral. Plus de 1 500 personnes se sont inscrites à nos services au cours de la dernière décennie, dont des formations en groupe, des séances de tutorat et la révision de documents de classe. Nous avons aidé des professeurs à obtenir leur titularisation ou à enseigner dans leur langue seconde et permis à d’autres employés d’accéder à des postes administratifs.

Nos professeurs viennent de partout sur la planète : Afrique, Europe, Asie, Canada, États-Unis et Australie. Chacun d’eux a ses besoins particuliers, sa propre manière d’apprendre et ses exigences linguistiques distinctes.

Ce programme de formation très spécial est conforme à nos objectifs de Destination 2020 visant à promouvoir le bilinguisme à l’Université d’Ottawa.

Venez donc fêter avec nous le 11 février, de 16 h à 18 h, dans le hall du pavillon Hamelin, au 70, rue Laurier. Une invitation a été envoyée à tous les professeurs ayant bénéficié de notre programme de formation ainsi qu’à tous les professeurs de langue, qui ont travaillé très fort. Nous espérons pouvoir remettre un exemplaire de notre publication à tous ceux qui seront présents, et un excellent goûter sera offert.

Je tiens à remercier vivement tous ceux qui ont contribué à notre succès au cours des 10 dernières années. Je pense en particulier au personnel enseignant et administratif, aux doyens, au vice-recteur aux études, ainsi qu’à tous les professeurs qui ont su être pour nous des étudiants extraordinaires. Nous les aidons à acquérir des compétences langagières; ils nous font profiter de leur savoir, de leur intelligence, de leur courage et de leur volonté de réussir.

Tout membre du corps professoral ayant besoin de soutien linguistique peut communiquer avec l’ILOB, au poste 2218 ou à ilob@uOttawa.ca. Nous leur répondrons avec plaisir.

Huguette Bourgeois est professeure de langue aux Services de formation linguistique au corps professoral de l’ILOB.

Haut de page