Un programme international amène l’esprit olympique à l’Université d’Ottawa

Publié le mardi 5 février 2019

Une trentaine de personnes souriantes, portant des mitaines arborant des feuilles d’érable, sont réunies pour une photo de groupe.

Invaincus : des membres d’organisations sportives de partout dans le monde ont accepté avec joie de subir les rigueurs de l’hiver à Ottawa.

Par Robert Greeley

Trente et un membres de comités olympiques nationaux et de grandes organisations sportives de partout dans le monde ont suivi sur le campus un programme de master exécutif de 10 jours et goûté aux joies de l’hiver à Ottawa.

Le programme MEMOS (master exécutif en management des opérations sportives) est conçu pour les professionnels travaillant dans des organismes sportifs nationaux ou internationaux. Ce programme, lancé en 1995, est un partenariat entre le Mouvement olympique international et plus d’une dizaine d’universités, dont l’Université d’Ottawa. Il est composé de trois modules de 10 jours offerts dans divers pays sur une année et s’achève sur un projet final. La cohorte de cette année s’est réunie en Suisse en septembre et se retrouvera en Macédoine en mai.
Cinq hommes en vêtements d’hiver devant un kiosque de queues de castor sur le canal Rideau.

Quelques membres du groupe actuel, qui proviennent de pays tels que l’Érythrée, les Fidji et le Panama, ont eu l’occasion de vivre pour la première fois un hiver nordique. Ils ont pu voir leur première averse de neige, marcher sur le canal Rideau gelé et, bien sûr, manger des queues de castor.

Trois femmes joyeuses sur le canal Rideau pendant une averse de neige.
Ils se sont rendus au Centre Canadian Tire, où ils ont assisté à une défaite des Sénateurs contre les Coyotes de l’Arizona. De retour sur le campus, ils ont vu l’équipe de basketball féminine des Gee-Gees gagner un match spectaculaire contre les Rams de l’Université Ryerson et l’équipe masculine s’incliner dans un match serré.
 
Anthony Moore, un participant au programme MEMOS qui a récemment quitté Basketball Australia après quatre années en tant que directeur de l’organisme, était impressionné par tout ce que l’Université avait à offrir.
 
« Les installations du campus étaient formidables; tout se trouve à distance de marche », a-t-il déclaré. « L’immeuble du Carrefour des apprentissages était de première classe, ce qui nous a permis d’étudier intensément pendant notre bloc de 10 jours. Nous avons aimé fréquenter la cafétéria, qui est vibrante d’activité jour et soir. »
Des personnes souriantes sont assises à une longue table avec des assiettes remplies de nourriture devant elles.
Les tuteurs du module organisé à l’Université d’Ottawa étaient Benoît Séguin et Milena Parent, professeurs à la Faculté des sciences de la santé, ainsi que des conférenciers de l’Australie, du Danemark et des Pays-Bas.
 
Le module de l’Université d’Ottawa s’est terminé de belle façon lorsque le professeur Séguin a appris que, dès 2020, il sera le directeur du programme et que le diplôme de MEMOS sera délivré par l’Université d’Ottawa.
Milena Parent et Benoît Séguin, debout devant une bibliothèque, tiennent un prix MEMOS.

Les professeurs de sciences de l'activité physique Milena Parent et Benoît Séguin sont tuteurs dans le cadre du programme MEMOS.

 

Haut de page