Étudiants: Rester en bonne santé

Lac entre les montagnes

Pendant cette pandémie de la COVID-19, nous vivons davantage de stress et d’anxiété qu’à l’habitude. Se sentir préoccupé.e et empathique face à cette crise est normal.

Toutefois, il est possible que vous viviez aussi de l’inconfort, voyiez votre concentration ou votre productivité affectées, ou encore votre cycle de sommeil perturbé. Cela est dû au fait que nos modes de vie sont complètement chamboulés par les événements actuels. Le tout est également amplifié par les changements rapides et la peur qui sont associés au virus et à ses impacts mondiaux. Il est normal de se sentir ainsi face à une menace, puisqu’il s’agit de la réponse naturelle de notre corps et de notre esprit à la peur, d'autant plus que la situation actuelle comporte son lot d’incertitude et a un impact sur de multiples aspects de notre vie.

Bien qu’il soit bon et nécessaire de se tenir informé.e à propos des mesures à prendre pour notre santé, le temps et l’attention que nous dévouons au sujet peuvent amplifier le stress et l’angoisse que nous ressentons, surtout lorsque ceux-ci sont combinés à des changements à notre mode et à notre environnement de vie. Nous vous invitons à consulter les sections-ci-dessous pour mieux reconnaître vos mécanismes d’adaptation et en découvrir de nouveaux, afin de vous aider, en cette période complexe, à gérer votre bien-être et nourrir votre résilience intérieure.

À quoi peut ressembler votre réaction au stress?

Ce contenu est une courtoisie du Portail du bien-être de l'Université de Windsor.

La réponse naturelle du corps et de l'esprit dans le cas d’une crise telle que celle de la COVID-19 est souvent une réaction de peur et d’anxiété. Il est important et utile de comprendre que, dans une certaine mesure, vivre de l’anxiété est normal et que ce genre d’émotion peut nous motiver à entreprendre des actions pour nous protéger et protéger les autres. Ces émotions que vous ressentez sont peut-être nouvelles pour vous et peuvent devenir envahissantes; peut-être aussi les avez-vous déjà ressenties avant, et elles sont maintenant de retour, voire de retour en force. Reconnaître votre propre réponse psychologique et corporelle à la situation peut vous aider à sélectionner des stratégies d’adaptation et des ressources appropriées pour vous aider à diminuer votre détresse et gérer votre santé mentale. Vous trouverez ci-dessous une liste de symptômes communs dont vous faites possiblement l’expérience ces jours-ci.

Les symptômes physiques du stress peuvent comprendre :
  • Tension musculaire
  • Rythme cardiaque élevé
  • Fatigue
  • Problèmes digestifs
  • Niveau d’énergie bas
  • Maux de tête
  • Nausées ou étourdissements
  • Nervosité ou tremblements

Les symptômes psychologiques ou émotionnels du stress peuvent comprendre :
  • Anxiété ou inquiétude constante
  • Être facilement agité.e ou frustré.e
  • Tristesse ou dépression
  • Colère ou irritabilité
  • Difficulté à relaxer
  • Des pensées agitées / une accélération de la pensée
  • Hypersensibilité

Les symptômes comportementaux du stress peuvent comprendre :
  • Éprouver des difficultés liées au sommeil, de la fébrilité
  • Éprouver de la difficulté à se concentrer ou être facilement distrait.e
  • Voir son sens du jugement ou du discernement affecté
  • Négliger ses responsabilités, procrastiner
Trucs et stratégies pour s'adapter et prendre soin de son bien-être

Songez à ce qui vous a aidé.e par le passé à gérer les divers stress de la vie ou l’anxiété; plusieurs de ces stratégies pourraient encore être utiles maintenant. Ces techniques d’adaptation pourraient être, par exemple, de maintenir sa routine, de pratiquer des activités saines qui permettent de se garder en santé, de chercher du soutien en établissant ou en maintenant des contacts (à distance!). Lorsque notre vie quotidienne est chamboulée, il est facile d’oublier (voire d’arrêter) de faire les activités qui nous permettent en temps normal de maintenir notre santé physique et mentale. Parfois, nous nous tournons même vers des activités qui empirent notre état, comme l’abus d’alcool ou s’isoler complètement du monde.

Vous trouverez ci-dessous des trucs pour vous aider à vous adapter et à prendre soin de votre bien-être pendant la COVID-19 :
Prenez une pause des diverses mises à jour et déconnectez-vous

Choisissez des moments précis (une ou deux fois par jour) pour prendre connaissance des diverses mises à jour sur la situation, et sélectionnez des sources crédibles. Être constamment connecté.e aux mises à jour et/ou lire de la désinformation peuvent augmenter notre stress et notre angoisse. Lorsque vous discutez avec les autres, essayez de discuter de sujets différents de la COVID-19. Pensez également à limiter votre temps passé sur les médias sociaux et à désigner des moments pour vous déconnecter.

Sources d’information crédibles :

Pratiquez des techniques de relaxation afin de vous aider à gérer votre stress

Il existe plusieurs façons de se recentrer. Les activités de relaxation formelles, telles que la méditation et la pleine conscience, aident à diminuer notre sentiment de stress et peuvent aider à calmer les pensées agitées. Un simple exercice de respiration peut être d’une grande efficacité; les respirations profondes aident à signaler au corps qu’il doit se relaxer. L’outil de thérapie en ligne TAO a une bibliothèque de vidéos de pleine conscience afin d’apprendre à mieux gérer ses pensées et humeurs.

Gérez l'incertitude et votre sens du contrôle

En affrontant nos problèmes de façon structurée, nous pouvons réduire notre sentiment d’incertitude ou de manque de contrôle. Concentrez-vous sur les choses que vous pouvez contrôler, telles que votre espace, votre routine, et les actions vous pouvez entreprendre afin de limiter la propagation du virus. Faites une liste des choses que vous pouvez contrôler et tâchez de faire la paix avec celles que vous ne pouvez pas. Assurez-vous que votre espace de vie est confortable et répond aux besoins de votre nouveau mode de vie. Ces actions vous aideront à vous sentir plus à l’aise et à apaiser votre esprit.

Face au changement, donnez-vous des objectifs et donnez un sens à vos actions

Nous nous sentons tous mieux lorsque nous sentons que ce nous faisons a un sens et lorsque nous avons des objectifs. Concentrez-vous sur les choses auxquelles vous pouvez continuer à travailler et que vous pouvez faire progresser, comme terminer votre session ou compléter un projet au travail. Vous pouvez ressentir un sentiment d’accomplissement en terminant une petite ou une grande tâche, comme faire le ménage de votre tiroir fourre-tout ou entreprendre un plus grand projet que vous repoussiez auparavant. Laissez les changements actuels être les catalyseurs de choses dont la réalisation vous fera sentir bien.

Mangez, dormez, faites de l'exercice et maintenez une routine

Conserver une routine est vital afin de se sentir bien, ainsi que le sont manger sainement, dormir bien et suffisamment, et rester actif.ive. Répondre à chacun de ces besoins de base vous permettra non seulement de garder votre corps en santé, mais aussi de garder votre esprit en santé. Conservez un sens de l’équilibre en maintenant votre ancienne routine ou en en établissant une nouvelle. Réglez des alarmes ou des notifications pour vous rappeler de faire certaines activités au cours de la journée. Cuisinez avec créativité et essayez de nouvelles recettes, ou préparez votre repas favori. Tentez de conserver un cycle de sommeil régulier et explorez diverses approches si vous avez de la difficulté à dormir (p. ex. voir cet article informatif au sujet des problèmes de sommeil). Expérimentez différentes façons d’intégrer du mouvement et de l’exercice dans votre quotidien en fonction de ce que vous avez à la maison.

Soyez bienveillant.e à votre égard et à l’égard des autres

C’est tout à fait correct de ne pas se sentir bien. Accepter que la période actuelle est difficile, et être bienveillant.e à l’égard de soi-même et de nos réactions est essentiel afin de rester positif.ive. Il est facile d’être négatif.ive à son propre égard, à propos de la situation actuelle ou de la façon dont les autres agissent. La réponse de chacun à la crise est différente, et la façon dont chacun.e agit est sa manière à lui ou à elle de s’adapter à la situation. Tentez de ne pas juger la façon dont vous ou les autres agissez. Les temps sont durs, mais nous les traversons ensemble.

Établissez des pratiques afin de prendre soin de vous-même

Employez le temps que vous avez sous la main pour pratiquer des activités qui vous permettent de prendre soin de vous : peut-être en pratiquez-vous déjà, ou peut-être y en a-t-il que vous souhaitez essayer. La période actuelle est une excellente occasion de découvrir ce qui vous permet véritablement de prendre soin de vous : se concentrer sur le moment présent, tenir un journal personnel, essayer des techniques d’affirmation positive de soi, apprendre à s’aimer et devenir plus à l'aise avec soi-même, etc. – en bref, faire de soi-même une priorité.

Être créatif.ive en temps d’isolement

L'isolement peut devenir difficile lorsqu’on se sent prisonnier.ère ou lorsque tout nous semble ennuyeux. Afin de s’adapter à cette situation et de la gérer à long terme, il est important de faire preuve d’innovation afin de se garder occupé.e et de renouveler notre espace de vie (ou de se donner un sentiment de renouveau). Tentez, par exemple, de changer la disposition de vos meubles, de changer la luminosité, d’ajouter un nouvel arôme à votre environnement avec une chandelle ou un diffuseur, de vous lancer dans une nouvelle aventure en lisant un roman ou en regardant un film passionnant, ou encore en faisant un tour virtuel d’un musée. Essayez un nouveau passe-temps ou perfectionnez vos habiletés à un passe-temps que vous pratiquez déjà. Si vous n’êtes pas malade ou en auto-confinement (p. ex. suite à un retour de voyage ou après exposition potentielle à une personne malade), faites une promenade et profitez de l’air frais (en maintenant 2 mètres de distance avec les autres). Soyez créatif.ive! Peut-être pouvez-vous imaginer que vous êtes parti.e vous réfugier dans un joli chalet.

Socialisez malgré la distanciation sociale

Pratiquer la distanciation sociale ne signifie pas que vous ne pouvez pas socialiser. Il est important de rester en contact avec les autres – en tant qu’êtres humains, nous avons besoin d’interactions sociales afin de rester en santé. Nous avons la chance de vivre à une époque où la technologie nous permet de nous rassembler même lorsque nous sommes physiquement séparés. Organisez des rassemblements familiaux ou entre ami.es grâce à des logiciels de vidéoconférence. Essayez l’extension Chrome Netflix Party afin de regarder des films de façon synchronisée avec des ami.es et de pouvoir en discuter. Faites de l’exercice avec un.e partenaire d’entraînement en vous textant pour vous encourager l’un.e et l’autre et vous obliger mutuellement à rendre des comptes. Jouez à des jeux en ligne avec des amis ou des membres de votre famille.

Trouvez du soutien

Chercher des occasions de parler aux autres et de partager son expérience peut grandement nous aider dans ce genre de circonstances, puisque parler d’expériences partagées favorise la validation de nos émotions. Portez attention à ce que vous ressentez durant et après vos conversations, pour voir quels effets ces dernières ont sur vous. Parfois, obtenir un point de vue différent peut aussi être bénéfique. Si vous cherchez à parler à quelqu’un, rappelez-vous que vous avez toujours accès de nombreuses ressources (dans de nombreuses langues), peu importe si vous êtes étudiant.e ou employé.e de l’Université. Si vous vous sentez dépassé.e ou en détresse, vous pouvez toujours aussi appeler la ligne d’aide des Services de crise du Canada (ouverte 24 heures sur 24, 7 jours sur 7) au 1-833-456-4566 ou communiquer avec la Crisis Text Line (ouverte 24 heures sur 24, 7 jours sur 7) en textant PARLER au 686868 depuis n'importe où au Canada.

Haut de page