LEBEL, Louis

Article

Citation

Please note: Citations appear in the language in which they were delivered.

Check against delivery
Le texte prononcé fait foi

La profession de juge exige une parfaite maîtrise du droit et des facultés de raisonnement hors du commun, mais aussi une certaine humilité et une conscience aiguë des répercussions de nos décisions sur la société. Durant toute sa carrière, l’honorable Louis LeBel a manifesté ce rare mélange de qualités qui l’a mené à la plus haute cour du Canada.  

Dès l’époque de ses études universitaires, il fait preuve d’une excellence qui annonce un avenir brillant. Il termine premier au baccalauréat en droit à l’Université Laval, en 1961.

But he didn’t stop there: while building his career as a young lawyer in Quebec city, he also obtained a graduate diploma from Université Laval and a master’s in law from the University of Toronto.

He quickly became known as a leading practitioner, especially in the field of labour law, but in fact showing an encyclopaedic knowledge of many areas of the law.

At the same time, he co-authored a book that, in its several editions, became the reference on labour law in Quebec.

En 1983, il a été élu bâtonnier du Québec; l’année suivante, il devient juge à la Cour d’appel du Québec. Travailleur acharné, il s’impose rapidement par la rigueur de ses analyses, la clarté de son style de rédaction et sa manière sobre et respectueuse de présider les audiences.

In 2000 he was appointed to the Supreme Court of Canada.  Over the last ten years, he has had a profound influence over the Court’s orientations, so that his judgments have now become mandatory readings for our students.  He reshaped the Court’s jurisprudence on fundamental topics such as the standard of review in administrative law, freedom of association, the use of international law, commercial arbitration or even, I was told, fiscal law.  Fully bilingual, he writes in English or in French and is equally at ease in matters of common law and civil law. His colleagues on the Court speak of him with admiration.

Le juge LeBel apporte aussi à la Cour une vision très nette de la nature du Canada et des rapports entre ses différentes composantes. Cette vision se traduit non seulement par une interprétation équilibrée des règles du partage des compétences, mais aussi par le souci d’assurer une place égale au droit civil et à la common law dans l’interprétation des lois fédérales, et par la volonté de mieux reconnaître les droits des autochtones.

Les importantes contributions de Louis LeBel à la profession juridique ont été soulignées par plusieurs distinctions, dont la médaille du Barreau du Québec en 2000, un doctorat honorifique de l’Université Laval en 2001 et la médaille du Barreau de Québec en 2008. Il est également membre honoraire de l'American College of Trial Lawyers depuis 2004. Il figure parmi les plus grands juges civilistes de l’histoire de la Cour suprême.

Madame le Chancelier, c’est pour toutes ces raisons qu’au nom du Sénat de l’Université d’Ottawa, j’ai le plaisir de vous présenter, pour le grade de Docteur de l’Université, l’honorable Louis LeBel, un homme qui a mis ses vastes connaissances et ses capacités d’analyse hors du commun au service de l’avancement du droit au Canada.

Back to profile: Louis LeBel

Back to top