GRAY, Charlotte

Article

Éloge

Veuillez noter que les éloges sont publiés dans la langue dans laquelle ils ont été présentés.

Chancellor:

There is a Sioux proverb that states: “A people without history is like wind on the buffalo grass.”

That saying comes to mind because the person we are honouring today has done more than most to strengthen our people’s history, most notably by telling the stories of extraordinary people.

Charlotte Gray is a great Canadian, but she is not from Canada, a fact that perhaps gives her a special insight into our national character. She was born and educated in England, where she read Modern History at Oxford and also received a degree from the London School of Economics.

Sitôt arrivée au Canada, en 1979, madame Gray se taille rapidement une place dans le monde du journalisme. Elle est une collaboratrice assidue à divers magazines tels le Financial Post et le Report on Business ainsi que Châtelaine, le National Post et, bien sûr, la revue Saturday Night dans laquelle elle tient une chronique politique pendant huit ans.

Par la suite, il était sans doute inévitable que son intelligence et son énergie la portent tout naturellement vers l’écriture de livres. Toutefois, s’il est vrai que bien des journalistes deviennent des auteurs, rares sont ceux qui arrivent à égaler la finesse de Charlotte Gray, son style et, surtout, sa soif de connaître les personnages qui ont contribué à façonner notre pays, mais dont les histoires n’ont pas reçu toute l’attention qu’elles méritaient.

Au Canada comme ailleurs, la place des femmes dans l’histoire a longtemps été négligée. Les ouvrages de Charlotte Gray ont réussi à redresser ce tort.

C’est là tout un exploit en soi, mais les réalisations de madame Gray vont encore plus loin. En effet, grâce à elle les Canadiens et Canadiennes se sont aperçus que leur histoire est truffée d’aspects fascinants. En ce sens, elle nous a assurément amenés à porter une plus profonde estime à notre pays.

Au cours des années, Charlotte Gray nous a donné plusieurs succès de librairie qui nous ont permis de mieux comprendre et apprécier l’histoire du Canada.

Some of her works are biographies, like Mrs. King: The Life and Times of Isabel Mackenzie King; Sisters in the Wilderness: The Lives of Susanna Moodie and Catherine Parr Traill; and Flint and Feather: The Life and Times of E. Pauline Johnson, Tekahionwake.

Others, like Canada, A Portrait in Letters 1800-2000; and her most recent work, The Museum Called Canada, are histories. And in all cases, Charlotte Gray reveals a genius for finding the individual at the heart of momentous events. Her books give us special insights into the important role one woman or one man can play in their community and in the life of their nation. 

Nul ne s’étonnera que l’originalité de ses livres, la qualité de la recherche qui les sous-tend ainsi que leur vaste popularité aient valu de nombreux prix à leur auteure.

Charlotte Gray a reçu le prix Edna Staebler et le prix CBA Libris pour le meilleur ouvrage documentaire, le prix Floyd S. Chalmers en histoire de l’Ontario et la médaille de l’Université de la Colombie-Britannique en biographie canadienne. En 2003, madame Gray a été lauréate du prix Pierre Berton, qui souligne les réalisations exceptionnelles d’auteurs dans le domaine de l’histoire du Canada.

Finally, I’m very pleased to note that Charlotte Gray has found another way to share her great knowledge of history that complements her writing. She is also a professor of history, and as such she is helping to shape the next generation of historians. I am sure they will pick up her journalistic inquisitiveness, along with her commitment to research and scholarship!

Chancellor, it is for these reasons that, in the name of the Senate of the University of Ottawa, I present to you, for the degree of Doctor of the University, Charlotte Gray, who, by illuminating individual strands of our shared past, has helped us to a new appreciation of the rich tapestry of Canadian history.

Retour au profil : Charlotte GRAY

Haut de page