GROSSMANN, Agnes

Article

Discours

Veuillez noter que les discours sont publiés dans la langue dans laquelle ils ont été présentés.

Madame le Chancelier, illustres professeurs, chers amis,

Je suis profondément touchée de recevoir aujourd’hui ce grand honneur que me confie l’Université d’Ottawa, une institution qui a été si significative dans ma vie : d’une part elle a été pour moi une première base de rayonnement et la porte vers une nouvelle carrière, et d’autre part, l’Université d’Ottawa a aussi été un pont avec ma jeunesse à Vienne, puisque Cynthia Floyd, pianiste, professeur et directrice au Département de musique a été ma collègue à l’Académie de Musique à Vienne lors de nos études piainistiques.

I started a very promising career as a pianist playing in Europe, U.S.A. and Japan which was abruptly stopped through an injury of the right hand. After months of agony between hope and despair, it became evident that no specialist could help me and I took the daring decision to become a conductor. Daring, because in Vienna at that time both major orchestras of the city did not allow women to play in their ranks, let alone be conducted by one! After going back to University to graduate in my new field, I had few possibilities to conduct in Vienna and became Assistant Conductor of the Jeunesses Choir, where I prepared works for prominent conductors like Leonard Bernstein and others. So, when the position at OttawaUniversity to conduct the orchestra and choir became vacant, I accepted to audition. I also was asked to set-up the ear-training program for the Music Department.

L’Université d’Ottawa a été la première étape de ma carrière de chef d’orchestre. Je pouvais, pour la première fois, amener les fruits de mon travail de répétitions jusqu’au concert sur scène. Le travail ici était un champ d’action vaste qui exigeait beaucoup d’énergie pouraccroître le niveau, mais j’étais encouragée par une atmosphère de travail très fructueuse; je ressentais chez les étudiants une passion pour la formation musicale, et on a donné des concerts, qui je pense ont été remarquables. Le critique musical Jean-Jacques Vlasselaer écrivait :

« Dans la direction d’orchestre, le dernier mais le plus absolu des vestiges masculins, devenu récemment le plus macho des projections artistiques, le symbole du pouvoir musical, une femme pourra-t-elle faire carrière? La force physique n’a rien à faire avec la vigeur d’une interprétation. La puissance provient de sa vision sonore, de sa conception de l’oeuvre, de sa connaissance musicale globale. Alors, homme ou femme, qu’importe? Un talent tel qu’Agnès Grossmann a tout pour prendre la relève des majorettes-macho pour donner à nouveau à la musique sa place réelle; la première. Comme sous Furtwângler, comme chez Kubelik …»

So, my first message today is directed mainly to our female graduates. A woman in a leading position, need not demonstrate aggressive power, but will assert herself through her competence, strength of conviction, her creative energies, enthusiasm and motivation, but also through her capacity for listening and collaborating with others.

The time for democracy in leadership has come!

Today you are celebrating the crowning success of an important part of your life by receiving your degree under the guidance of the University. This will now take you on a new and autonomous road where this knowledge will be applied and transformed insuring your future in the world.

Let us think for a moment not only what this degree means to you, but also what you understand by education generally. Is it just a collection of knowledge and facts or is it also a means to bring you closer to ethical or artistic values or perhaps even further, as a search for your inner self and life?

The second part of my message is about the wonderful world of the arts and its effect on the human being. A work of art, like all creation in nature, be it a tree, a flower or an animal is a combination of many forces in the service of creation. To experience this combination in its totality is one of the most important goals in the evolution of mankind. Experiencing works of art fosters integral vision and listening. We are thus participating in the art of creation, unleashing in us hope and joy, which is essential for a creative life and peaceful interaction between human beings.

Le texte qui suit, du célèbre violoniste Yehudi Menuhin, vous aidera peut-être à mieux saisir ma pensée : « Sans doute vous demandez-vous à quoi l’on peut reconnaître que les arts constituent un espoir. Cela tient à la discipline inhérente à l’art, à l’influence bénéfique de l’activité artistique ou manuelle, avec ou sans outils, qui dépend essentiellement d’un corps, comme dans le cas d’un chanteur, d’un danseur, d’un comédien ou d’un mime, ou des matériels et ustensiles, comme dans le cas d’un violoniste, d’un sculpteur ou d’un peintre. Ainsi la vérité et la beauté d’un dessin de Léonardo da Vinci, d’une symphonie de Beethoven ou de toute oeuvre artistique ou artisanale, résident dans la combinaison de tous leurs différents éléments qui sont accordés aux petites modifications de gravité, d’attirance, de rejet, de masse, de poids, de forme ou de vitesse, qui y correspondent. Et finalement, dans une grande oeuvre, ces éléments révèlent, s’opposent et recréent, selon leur empreinte inhérente, l’image idéale de la vérité et de la beauté. Je ne doute pas un instant que l’art jouera un rôle important et pragmatique dans la reconquête du salut de notre âme. C’est ma foi solidement ancrée dans l’héritage que nous a été transmis par le Moïse de Michelange, la Ronde de nuit de Rembrandt, la Cathèdrale de Chartres, la Messe en si mineur de Bach, de même que le Pierrot de Picasso ou les Quatuors à cordes de Bartok. Tous les Hommes sont Artistes. »

To conclude, may your acquired knowledge which sadly is often used as a weapon against others, be nourished by the world of arts and culture. And may your human evolution unfold like the sounds of music, which open our ears and touch our hearts. We will then be, in the truest meaning of the word, « on the same wave-length » and your professional development will permit you to contribute to the harmony of the world.

It is in this sense that my best wishes accompany you!

Retour au profil : Agnes GROSSMANN

Haut de page