SAVOIE, Gérald R.

Article

Éloge

Veuillez noter que les éloges sont publiés dans la langue dans laquelle ils ont été présentés.


Le texte prononcé fait foi
Check against delivery

Madame le Chancelier,

Comme le recteur le déclarait il y a un instant, en décernant un doctorat honorifique, dans le cadre solennel de la collation des grades, l’Université manifeste publiquement son attachement aux valeurs et aux idéaux qu’incarne la personnalité à qui elle rend ainsi hommage.

Gérald Savoie, l’homme exceptionnel que nous honorons aujourd’hui, pourrait s’appeler «Monsieur Montfort». Il  est en effet le président-directeur général de l’Hôpital Montfort. Il a accédé à ce poste prestigieux et exigeant en 1986, et il l’occupe depuis maintenant deux décennies avec une rare compétence, mais aussi avec une ténacité, dans l’adversité, qui fait l’admiration de tous les dirigeants d’hôpitaux et d’institutions de soins de santé.

Gérald Savoie can tell us a lot about maintaining the highest level of professionalism while facing down the ultimate in adversity: Who can forget how Ontario’s former government planned to shut down Montfort several years ago under the guise of rationalization? And who, in turn, can forget the groundswell of support that the battle for Montfort's survival generated?

Fondé à Vanier, en 1953, par les Filles de la Sagesse, afin d’offrir à la communauté francophone de la région des services de santé adéquats et appropriés, l’Hôpital Montfort s’est défini dès l’origine comme une institution œuvrant dans les deux langues officielles du pays, apte par conséquent à desservir aussi bien les anglophones que les francophones, à l’exemple de l’Université d’Ottawa. Devenu en quelques années une véritable référence en matière de médecine générale et de gynécologie, l’hôpital a rapidement acquis ses lettres de noblesse, la population l’ayant élevé au rang d’emblème sous le rapport du bilinguisme et des services en français.

In every society, there are values—fundamental values—that you simply must maintain. When his hospital faced the threat of being shut down, Gérald Savoie stood firm along with SOS Montfort and its equally steadfast leader, Gisèle Lalonde.

To most people, the battle between the big government machine at Queen's Park and the supporters of Montfort had all the makings of a terrible mismatch and, in fact, of a lost cause. But that perception overlooked another big machine, and an unexpectedly powerful one at that.  The local and regional community's attachment to Montfort was like a vice-grip, and behind that grip was a boiling determination to defend the ideals and the heritage the institution represented. What was supposed to be a short bulldozer ride for the government set off an earthquake of sorts, one that sent tremors right across the country. Support for Montfort grew…and grew… and grew. People saw the government's decision as arbitrary, and its intransigence in the matter simply caused more outrage and more indignation.

In the end, the battle was decided in Ontario's courtrooms, and the verdict was clear: for the first time ever, the courts ruled that, according to the law, health-care services were essential to the survival of the Franco-Ontarian community. There was no mismatch, and no lost cause. Montfort was saved.

Gérald Savoie, je l’ai dit, est un homme compétent. Mais pour diriger un hôpital, la compétence ne suffit pas. Il faut aussi faire preuve de tact, avoir de l’entregent et posséder un véritable esprit d’entreprise, doublé d’une vision claire de l’avenir. Monsieur Savoie n’en manque pas. Une fois le droit prononcé et la survie de l’hôpital assurée, il s’est remis à la tâche avec dynamisme pour donner à son institution un nouvel essor. Car c’est de l’avenir qu’il fallait s’occuper, et l’avenir passe par la modernisation et la croissance, les besoins de la population régionale étant en constante expansion.

Montfort Hospital has already changed quite a bit since winning the struggle for its survival. It's now a full-scale community hospital with a full array of specialized services; it's also a university teaching hospital where Francophone medical and health-sciences students and residents from both the University of Ottawa and La Cité collégiale receive their clinical training. You can't ask for more striking proof of Montfort's rapid growth than these incredibly valuable partnerships. Gérald Savoie's steady hand took a humble health centre established by the Filles de la Sagesse and lead it to a secure place among the province's major health-care institutions.

And last July 26, the future of the hospital got even brighter: Premier Dalton McGuinty officially confirmed the support his government had committed to Montfort's huge expansion. When the construction crews pack away their tools, the new Montfort will have doubled in size.

La communauté a plus d’une fois manifesté sa reconnaissance et sa gratitude à ce leader dynamique qu’est Gérald Savoie. En 2003, l’Association canadienne-française de l’Ontario lui accordait le titre de «Citoyen de l’année». L’an dernier, l’Assemblée parlementaire de la Francophonie l’élevait au rang de Commandeur de l’Ordre de la Pléiade.

Today, the University of Ottawa is proud to join those who have officially honoured Gérald Savoie and his remarkable brand of vision and leadership. And ours is a special pride, because Mr. Savoie is a U of O alumnus.

Madame le Chancelier, c’est pour toutes ces raisons qu’au nom du Sénat de l’Université d’Ottawa, j’ai le plaisir de vous présenter, pour le grade de Docteur de l’Université, Monsieur Gérald Savoie, diplômé en sciences et en administration de la santé de l’Université d’Ottawa, président-directeur général de l’Hôpital Montfort depuis vingt ans, champion de la lutte pour la survie de son institution et fier bâtisseur du «Nouveau Montfort».

Retour au profil : Gérald R. SAVOIE

Haut de page