Diversité et inclusion

En novembre 2016, le Comité ad hoc sur la diversité et l’inclusion a été créé. Sous la présidence de Caroline Andrew, professeure titulaire à la Faculté des sciences sociales, ce Comité s'est établi comme objectif de colliger un maximum de renseignements afin de guider les efforts de notre université vers l’élimination des obstacles à l’inclusion et de faire en sorte que la diversité devienne un critère d’excellence sur notre campus.

L’Université a par ailleurs effectué, en collaboration avec l’Association des professeurs de l’Université d’Ottawa (APUO), une analyse en matière d’équité, de diversité et d’inclusion au sein de son corps professoral. Le rapport du comité mixte de l’APUO-Employeur donne des pistes pour mieux illustrer la situation de nos professeures et chercheures. Il porte une attention toute particulière à l’équité salariale et aux processus d’embauche, en particulier en ce qui a trait aux Chaires de recherche du Canada.

Ces deux rapports mettent en évidence les nombreux défis à surmonter afin de devenir un modèle en matière d’inclusion et de diversité. Ils abordent également un nombre de sujets, et fournissent des recommandations sur de nombreux enjeux, qui seront évalués par la conseillère spéciale dans le cadre de son mandat.

Ceux et celles qui désirent rentrer en contact avec la conseillère spéciale sont priés d'envoyer un courriel à uOttawaInclu@uottawa.ca  

Lisez les gazouillis de la conseillère spéciale : https://twitter.com/uOttawaInclu  

Nomination d'une conseillère spéciale

Steffany Bennett

À la lumière de ces deux rapports et afin de mobiliser les ressources et de nous aider à garder le cap, Steffany Bennett, titulaire de la Chaire de recherche en neurolipidomique et professeure à la Faculté de médecine, a été nommé à titre de conseillère spéciale, diversité et d’inclusion, pour une période de deux ans. Son mandat consistera entre autres à analyser les principaux éléments identifiés dans ces rapports et à élaborer un plan d’action. Elle agira aussi à titre d’experte-conseil en matière de diversité et d’inclusion auprès de la communauté universitaire. Son mandat complet est inclus ci-dessous:

Mandat

L’Université d’Ottawa s’est engagée à offrir à ses étudiants, à son personnel et à ses professeurs un milieu de leadership et de savoir où règnent l’équité, la diversité et l’inclusion. Le poste de conseillère spéciale sur les questions de diversité et d’inclusion, créé par le recteur, vise à soutenir cet engagement. Cette personne relève directement du recteur et travaille en collaboration avec tous les membres et unités de la communauté universitaire. Son mandat comprend toute question relative à tout motif énuméré dans le Code des droits de la personne de l’Ontario, dont la race, l’ascendance, le lieu d’origine, la couleur, l’origine ethnique, la citoyenneté, la croyance, le sexe, l’orientation sexuelle, l’identité sexuelle, l’expression de l’identité sexuelle, l’âge, l’état matrimonial, l’état familial et le handicap. 

La conseillère spéciale concentrera ses efforts sur la réalisation d’un certain nombre d’objectifs liés à des aspects clés de son champ d’action :

Élaboration de politiques

  • Passer en revue les recommandations et rapports internes liés à l’équité, à la diversité, à la racisation et à l’inclusion ainsi que les politiques externes connexes qui touchent  l’Université. De façon plus précise, analyser le rapport du Comité sur l’équité, la diversité et l’inclusion (CEDI) et le rapport au recteur de l’Université d’Ottawa sur la diversité et l’inclusion (Rapport au recteur de l’Université d’Ottawa - Diversité et inclusion : promesses et défis), et proposer les éléments d’un plan d’action pour l’avenir, en particulier pour les deux prochaines années. 
  • Utiliser « l’analyse comparée entre les sexes plus » pour déterminer ce qui fait obstacle à la mise en œuvre des recommandations proposées et établir les étapes pour éliminer ces obstacles, y compris ceux qui sont liés aux finances et aux ressources humaines. 
  • Proposer des pratiques exemplaires pour promouvoir la diversité et l’inclusion. Recommander et défendre des politiques et des mesures (soutien à la recherche, mises en nomination pour des prix, possibilités d’avancement professionnel, conditions d’emploi et pratiques d’embauche particulières, etc.) pour les professeurs et employés racisés afin d’assurer l’équité sans égard au genre, à l’origine ethnique ou au handicap.

Collecte de données

  • Veiller à ce que l’Université d’Ottawa recueille et diffuse correctement les données nécessaires à l’établissement, à l’analyse comparée et au suivi au fil du temps des niveaux de recrutement, de maintien en poste, de rémunération et d’avancement professionnel des hommes, des femmes, des personnes racisées et des membres de groupes sous-représentés.  

Avancement professionnel et leadership

  • Passer en revue, réclamer et recommander des possibilités de formation, de perfectionnement, de mentorat et d’interactions interfacultaires et interdisciplinaires pour favoriser le développement du leadership et l’avancement professionnel des professeurs et employés de groupes sous-représentés. 
  • Fournir des conseils éclairés et servir de personne-ressource à la direction de l’Université et des facultés sur les questions d’importance pour les groupes sous-représentés, découragés ou marginalisés en lien avec tout motif qu’englobe le présent mandat.  
  • Conseiller le recteur et le Comité d’administration sur les questions de discrimination systémique dans les dossiers portés à leur attention.
  • Si nécessaire, participer à des congrès nationaux ou internationaux sur la diversité et l’inclusion.
  • Se tenir au courant des questions autochtones sans y intervenir directement, à moins qu’il y ait eu une entente commune à ce sujet.
  • Assurer la liaison avec la communauté sur les questions de diversité et d’inclusion.
  • Assurer la liaison avec le Bureau des droits de la personne au besoin.
  • Rendre régulièrement compte de son travail au recteur, à l’équipe du recteur et au Comité d’administration. 
  • Remettre au recteur, en temps opportun, une liste de mesures à mettre en œuvre en précisant les priorités, échéanciers et indicateurs de succès.
  • Contribuer à la préparation du prochain plan stratégique sur les questions de diversité et d’inclusion.  
  • Présider le comité permanent sur la diversité et l’inclusion.
  • De façon générale, conseiller le recteur dans tout dossier touchant les questions de diversité et d’inclusion sur le campus de l’Université d’Ottawa.

Dans les 18 mois suivant le début de son mandat, la conseillère utilisera ce qu’elle a appris pour proposer des recommandations précises visant le traitement optimal des questions touchant la diversité et l’inclusion.

Contactez la conseillère spéciale

Comité ad hoc sur la diversité et l'inclusion

Le Comité ad hoc sur la diversité et sur l’inclusion se voulait un groupe de réflexion  pour orienter le travail de collecte de données sur le terrain, donner sens à ces données (une fois analysées), élaborer des recommandations et suggérer la mise en place de mesures concrètes visant la diversité et l’inclusion.

Le Comité était composé de professeurs réguliers provenant de chacune des neuf facultés de l’Université, de professeurs à temps partiel, de membres du personnel administratif et d’étudiants de premier cycle et des cycles supérieurs.

Rôle
  • Dresser un portrait de la situation actuelle à l'Université d'Ottawa concernant l'inclusion au sein des trois communautés universitaires, soit le corps professoral, la population étudiante et le personnel administratif.
  • Déterminer, auprès de ces trois communautés, les obstacles systémiques concernant l'inclusion (plan de consultation).
  • Produire un rapport dressant l'état de la situation et proposant les objectifs que l'Université doit atteindre en matière de diversité ainsi que des pistes d'actions concrètes visant à atteindre l'inclusion réelle pour les professeurs, les étudiants et les membres du personnel administratif. Le rapport peut aussi comprendre des recommandations visant l'encadrement institutionnel des questions de diversité et d'inclusion.
Objectif

L'objectif de ce Comité spécial est de travailler à :

  1. éliminer les obstacles à l'atteinte de l'inclusion réelle;
  2. faire de la diversité un critère d'excellence au sein de la grande communauté universitaire (le personnel administratif, la population étudiante et le corps professoral) afin que l'Université d'Ottawa devienne un modèle à cet égard.

Le Comité examinera l'inclusion à la lumière des motifs protégés selon le Code des droits de la personne de l'Ontario.

Liste des membres

Présidence

  • Caroline Andrew, professeure éminente, Faculté des sciences sociales

Professeurs à temps plein

  • Sophie Thériault, vice-doyenne aux études supérieures et professeure agrégée, Faculté de droit, Section de droit civil
  • Rakhi Ruparelia, professeure agrégée, Faculté de droit, Section de common law
  • Catherine Tsilfidis, professeure agrégée et titulaire de la Chaire de recherche sur la vision Donald-et-Joy-Maclaren, Faculté de médecine
  • Christabelle Sethna, professeure agrégée, Faculté des sciences sociales
  • Holly Johnson, professeure agrégée, Faculté des sciences sociales
  • Catherine Mavriplis, professeure agrégée, Faculté de génie, et titulaire de la Chaire de recherche (Pratt & Whitney Canada) du CRSNG pour les femmes en sciences et en génie
  • Craig Phillips, Faculté des sciences de la santé
  • Ruth Kane, professeure agrégée, Faculté d'éducation
  • Sharon L. O'Sullivan, professeure agrégée, École de gestion Telfer
  • Ravi Pendakur, professeur titulaire, Faculté des sciences sociales
  • Christina De Simone, professeure, Faculté d'éducation
  • Martine Lagacé, vice-doyenne à la gouvernance et secrétaire, et professeure, Faculté des arts

Professeurs à temps partiel

  • Fernando Mata, Faculté des sciences sociales
  • Gordon DiGiacomo, Faculté des sciences sociales
  • Houssein Charmarkeh, Faculté des arts
  • Marc Rahme, Faculté des sciences de la santé

Étudiants de premier cycle

  • Shahad Khalladi, Faculté des sciences
  • Malika Osman, Faculté des sciences sociales et Faculté des arts
  • Imane Hamich, École de gestion Telfer
  • Abdullah Al-Haj, Faculté des sciences de la santé
  • David Couturier, Faculté des sciences sociales
  • Gaëlle Faye, École de gestion Telfer

Étudiants des cycles supérieurs

  • Radamis Zaky, Faculté des sciences sociales
  • Saeideh Kheradmand, Faculté de génie
  • Claudia Pricilia Chandra, École de gestion Telfer
  • Haoyu Wu, Faculté de génie

Membres du personnel administratif (non-gestionnaires)

  • Sean Ford, analyste de systèmes, Technologies de l'information
  • Melanie Miles, généraliste en ressources humaines
  • Carole Bourque, spécialiste de la diversité et de l'inclusion, Bureau des droits de la personne
  • Sébastien Pilon, Centre de ressources autochtones
  • Olfa Labassi, coordonnatrice de projets, Faculté de droit, Section de droit civil
  • Lisa Abel, coordonnatrice du Programme autochtone dans le bureau des études médicales de premier cycle de la Faculté de Médecine

Membres du personnel administratif (gestionnaires)

  • Sonya Nigam, directrice, Bureau des droits de la personne
  • Françoise Moreau-Johnson, gestionnaire, Centre de leadership scolaire
  • Manon Desgroseilliers, gestionnaire, Recherche institutionnelle et planification
  • Manon Dugal, directrice principale, Ressources humaines
  • Aline Germain-Rutherford, vice-rectrice associée, Service d'appui à l'enseignement et à l'apprentissage
  • Caroline Tremblay, gestionnaire principale, Cabinet du recteur
  • Susan Hylland, directrice, Service des sports

Membres du PSUO-SSUO

  • Julie Vaillancourt, Immeubles
  • Jeremy Cassidy, Service d'appui au succès scolaire
Haut de page