Politique internationale

Dans le contexte de l’atteinte souhaitée des objectifs du volet 4 du plan stratégique Destination 2020 ainsi que dans celui de la préparation éventuelle du prochain plan stratégique Destination 2030, le recteur et vice-chancelier a créé un Comité dont le mandat vise à jeter les balises d’une politique d’internationalisation efficace et contemporaine. Celle-ci doit permettre à l’Université de faire face aux défis et aux enjeux d’une société ouverte sur le monde, interdépendante, compétitive et en constante mutation. Le Comité, présidé par le professeur Sanni Yaya, a présenté la première ébauche de son rapport, incluant ses principaux éléments stratégiques.

Sur le plan stratégique, le rapport propose que l’Université se dote d’une vision transformatrice afin de lui permettre de se hisser au rang des institutions de classe mondiale. Le Comité suggère en outre une série de principes directeurs devant orienter notre approche d’internationalisation, une meilleure structuration de l’internationalisation et un important virage qui ont le potentiel d’instaurer une nouvelle ère de créativité et d’innovation sur le campus.

L’ensemble de la communauté universitaire, étudiants, professeurs/chercheurs et membres du personnel de soutien, était invité à venir partager son opinion et émettre ses commentaires et suggestions au sujet des principaux éléments stratégiques mis de l’avant par le Comité lors de deux séances de consultations publiques qui ont eu lieu sur le campus les 4 et 5 décembre 2017.:

Le rapport sur la politique internationale a été déposé à la réunion du Bureau des gouverneurs du 29 janvier 2018. Une consultation auprès des membres du Bureau des gouverneurs et du Sénat a eu lieu du 15 janvier au 29 janvier 2018. Nous remercions ceux et celles qui ont soumis des commentaires lors de cette consultation.

Comité sur la politique internationale

Dans le contexte de l’atteinte souhaitée des objectifs du volet 4 de Destination 2020, Former des leaders par l’internationalisation, ainsi que dans celui de la préparation éventuelle de notre prochain plan stratégique, l’Université a mis sur pied un Comité sur la politique internationale dont les membres proviennent des divers secteurs de la communauté universitaire afin de proposer les éléments d’une politique internationale

Rôle

Le Comité aura comme mandat de jeter les balises d’une politique d’internationalisation efficace et contemporaine qui permettrait à l’Université de faire face aux défis et aux enjeux d’une société ouverte sur le monde, interdépendante, compétitive et en constante mutation.

Le Comité examinera notamment :

  • Les moyens par lesquels l’Université peut tirer le maximum de ses caractéristiques uniques, entre autres :
    • Comment l’Université peut-elle et doit-elle profiter de son positionnement géographique au cœur de la capitale du Canada?
    • Comment la nature bilingue de l’Université peut-elle lui profiter de façon optimale sur la scène internationale?
  • Les principes visant à l’internationalisation des programmes d’enseignement existants.
  • S’il convient d’intensifier les coopérations avec des universités étrangères et, le cas échéant, quelles priorités doivent guider cette stratégie tant au premier cycle qu’aux cycles supérieurs?
  • Les moyens de renouveler l’accueil et l’intégration des étudiants internationaux qui contribuent à renforcer les cohortes de nos programmes de formation.
  • La place que revêt la mobilité sortante et les moyens d’offrir une formation qui permette à nos étudiants une plus grande flexibilité et une plus grande adaptabilité.
  • Les zones géographiques qui devraient être privilégiées (au besoin en fonction des champs disciplinaires ou des cycles d’études).
  • Quels efforts doivent être déployés afin de favoriser une synergie entre la politique d’internationalisation et la production scientifique qui se fonde sur des collaborations internationales, et comment l’Université peut-elle mieux appuyer ses chercheurs et ses étudiants à cet égard?
  • Par quels moyens, en son sein, l’Université peut-elle et doit-elle assurer la coordination et la transversalité des activités liées à l’internationalisation, tout en portant une attention particulière à leur caractère interdisciplinaire?
Liste des membres

Président

  • Sanni Yaya, professeur titulaire, directeur et doyen associé, École de développement international et mondialisation, Faculté des sciences sociales

Représentants facultaires

  • Jacques Bradwejn, professeur titulaire et doyen, Faculté de médecine
  • Gilles Breton, professeur titulaire et directeur, École supérieure d'affaires publiques et internationales
  • François Larocque, professeur titulaire et doyen intérimaire, Faculté de droit, Section de common law
    (remplaçants : Yves Le Bouthillier, professeur titulaire et vice-doyen, programme français, et Peter Oliver, professeur titulaire et vice-doyen, recherche)
  • Ghislain Otis, professeur titulaire et chaire de recherche du Canada sur la diversité juridique et les peuples autochtones, Faculté de droit, Section de droit civil
  • Michael Parent, Professeur titulaire et vice-doyen, développement de carrière, École de gestion Telfer 
  • Ousmane Seidou, professeur agrégé, Faculté de génie, Département de génie civil
  • Alain St-Amant, professeur titulaire et vice-doyen, études de premier cycle, Faculté des sciences
  • Tim Stanley, professeur titulaire, Faculté d'éducation
  • Andrew Taylor, professeur titulaire, Faculté des arts, Département d'English
  • Rachel Thibeault, professeure titulaire, Faculté des sciences de la santé
  • Rebecca Tiessen, professeure agrégée, Faculté des sciences sociales, École de développement international et mondialisation

Membre externe

  • Ferry de Kerckhove, professionnel en résidence, École supérieure d'affaires publiques et internationales,  ancien ambassadeur du Canada en Indonésie et à la République arabe d'Égypte, et ancien haut-commissaire du Canada au Pakistan

Représentants étudiants

  • Amina Haggar, étudiante de premier cycle, Faculté des sciences de la santé
  • Calla Jeanne Barnett, étudiante au doctorat, Faculté des sciences sociales

Personnel de soutien

  • François Carrier, directeur, recherche internationale, Cabinet du vice-recteur à la recherche
  • Régine Legault-Bouchard, directrice adjointe, Bureau international, Cabinet du vice-recteur aux études
  • Alain Malette, directeur principal, recrutement, admissions et développement des marchés, Gestion des effectifs scolaires
  • Caroline Renaud, directrice, Bureau international, Cabinet du vice-recteur aux études
  • Caroline Tremblay, Gestionnaire principale, Cabinet du recteur

Personnel de recherche

  • Kate Grantham, Attachée de recherche postdoctorale, Université d'Ottawa
  • Peter Szyszlo, Doctorant, Université d'Ottawa
Haut de page