Procès-verbal, Comité aviseur intérimaire du recteur pour un campus exempt de discrimination

Publié le mercredi 16 octobre 2019

PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION DU COMITÉ CONSULTATIF DU RECTEUR POUR UN CAMPUS EXEMPT DE DISCRIMINATION
(COMITÉ PROVISOIRE)

 Mercredi 16 octobre 2019 à 14 h, pavillon Tabaret, pièce 210

PRÉSENCES

S. Bennett, D. Bedward, J. El-Mohtadi, Z. Fellahi, J. Frémont, S. Hussen, J. Koulmiye-Boyce, D. Lussier-Meek, E. Mendes, Y. Naqvi, J. Scott, S. Sherif 

RESSOURCES

N. Badiou, A. Bergeron, R. Bourgeois, M. Gruer, S. Isaacs 

MISES À JOUR DU COMITÉ

On informe les membres du comité des derniers développements concernant l’enquête sur l’incident survenu le 12 juin dernier et la deuxième phase de l’enquête. La seconde partie du rapport est attendue au mois de novembre 2019, après conclusion de la seconde phase de l’enquête.

On mentionne également un deuxième incident survenu au début septembre 2019. Puisqu’une plainte formelle a été déposée, on relève qu’il serait inopportun d’en discuter pour des raisons de confidentialité, conformément aux dispositions prévues par la méthode 36-1 (Plaintes de harcèlement ou de discrimination déposées pas des membres de la population étudiante).    

On accuse réception de la lettre datée du 7 octobre 2019 et signée par diverses associations étudiantes de l’Université d’Ottawa ainsi que de celle signée par des membres du corps professoral et des bibliothécaires de l’Université d’Ottawa, datée du 16 octobre 2019, écrite en appui aux étudiants et étudiantes. On indique que les points soulevés dans ces lettres seront examinés et traités par le comité permanent.

EXAMEN DU MANDAT ET DE LA COMPOSITION DU COMITÉ 

Rôle du comité permanent

On rappelle que le comité permanent sera un comité consultatif sans pouvoirs décisionnels et que le recteur demeurera soumis à l’autorité de la communauté universitaire et du Bureau des gouverneurs.

Composition du comité permanent

Les associations étudiantes fourniront une liste de groupes et de personnes qu’elles souhaiteraient voir représentés au comité. Il est toutefois entendu que la taille de ce dernier devra être assez modeste pour permettre des échanges d’idées efficaces entre les membres. Des représentants de la communauté, y compris du Bureau des gouverneurs et des facultés, seront également appelés à siéger au comité en tant qu’experts. Des membres du personnel seront aussi sollicités au besoin.

Mandat du comité 

Le comité se penchera principalement sur la discrimination raciale et sur les enjeux d’intersectionnalité. D’autres forums existent déjà pour contrer la discrimination à plus grande échelle, comme l’initiative Dimensions menée par la professeure Steffany Bennett. On suggère que le comité consulte les rapports déjà produits (le rapport du juge Tulloch sur les contrôles de routine et celui de la Commission ontarienne des droits de la personne) pour mettre en œuvre les pratiques exemplaires qui y sont recommandées. Les membres insistent sur l’importance de l’ouverture et de la transparence lors des réunions.

CONSULTATION DE LA COMMUNAUTÉ UNIVERSITAIRE

Processus de consultation de la communauté universitaire 

Divers moyens seront utilisés pour consulter la communauté, notamment des séances publiques de discussion. Les associations étudiantes collaboreront avec l’administration pour concevoir le processus de consultation.

 

Haut de page