Howard SAPERS

Carte électronique

Howard SAPERS

Howard Sapers

Biographie

Diplômé de l’Université Simon Fraser, Howard Sapers a consacré sa vie professionnelle au bien-être de tous les Canadiens et Canadiennes, que ce soit en tant représentant élu ou par ses apports considérables au domaine de la criminologie et des services correctionnels. Deux fois député de la circonscription Edmonton–Glenora à l’Assemblée législative de l’Alberta, M.  Sapers a également assumé les rôles de leader parlementaire et de chef de l’opposition officielle lors de son second mandat.

Mais ses réalisations politiques méritoires ne se comparent pas à sa longue et prestigieuse carrière dans le domaine de la criminologie et des services correctionnels. Au cours de celle-ci, il a occupé divers postes influents : vice-président de la Commission des libérations conditionnelles du Canada pour la région des Prairies; directeur du Fonds d’investissement dans la prévention du crime au Centre national de prévention du crime; directeur général de la Société John Howard de l’Alberta; pour culminer enfin avec celui d’enquêteur correctionnel du Canada.

Dans son rôle d’ombudsman pour les personnes incarcérées, M. Sapers a lutté pour un juste équilibre entre les droits des délinquants et la protection du public, en adoptant une approche envers les services correctionnels, à la fois moderne, éthique et scientifique, notamment en ce qui concerne la santé mentale.

En tant qu’enquêteur correctionnel, M. Sapers a réussi à revêtir cette fonction de la légitimité et de l’importance qui lui étaient dues. Il continue à aborder la problématique et les défis qui entourent les services correctionnels fédéraux, y compris les questions de santé mentale, la prévention des décès survenant en détention, ainsi que les besoins particuliers des prisonniers autochtones, des condamnés âgés et des femmes purgeant une peine de ressort fédéral. 

Howard Sapers n’a pas froid aux yeux quand il s’agit de soulever publiquement des questions cruciales souvent controversées ou impopulaires, et l’Université d’Ottawa loue sa force de caractère. Ce conférencier très prisé est l’auteur de nombreux articles et chapitres de livres traitant du rôle de l’ombudsman, des droits de la personne et du système correctionnel. Qu’il s’agisse d’assurer le suivi des cas rapportés par des prisonniers ou de formuler des recommandations pour améliorer le bien-être des personnes détenues dans un établissement fédéral, Howard Sapers a sans conteste grandement contribué au progrès de la justice sociale pour ceux et celles dont les droits sont trop souvent ignorés par les responsables au pouvoir.

Haut de page