Financer les idées, promouvoir le savoir

Shawn and Khush Singh, souriant et portant des vêtements traditionnels indiens, se tiennent rapprochés devant un arbre.

« À présent, je veux exprimer ma gratitude en contribuant à faire venir sur le campus les plus grands érudits, chefs de file, entrepreneurs et fonctionnaires publics du monde. »

— Shawn Singh

Par Mike Foster

Dire que Shawn Singh (B.Sc.Soc, 1999) porte plusieurs chapeaux est un peu faible. Il serait plus vrai d’affirmer qu’il possède la chapellerie entière.

Conseiller général et chef de la conformité au sein d’une société d’investissement multimilliardaire à New York, Shawn Singh a pour mandat de veiller à ce que les conseillers en placement de fonds spéculatifs adhèrent rigoureusement aux normes complexes qui les régissent. On pourrait croire que cet emploi à temps plein lui procure suffisamment de défis dans la vie. Et pourtant, il en va tout autrement.

M. Singh poursuit en effet une autre carrière en parallèle : il est producteur de films. Les entreprises qu’il a cofondées, Rowish Productions, Jury Box Films et mKarma Group, ont donné lieu au long-métrage Altered Minds. Mettant en vedette Judd Hirsch, Ryan O’Nan et C. S. Lee, le film a été présenté en première mondiale en 2013, lors d’un concours officiel dans le cadre du Festival des film du Monde de Montréal. M. Singh est également producteur exécutif d’un documentaire qui sortira cette année et qui porte sur la recherche de 52, « la baleine la plus solitaire de la planète ».

« J’aime le processus de création », dit M. Singh. « Mais je suis aussi un producteur de films différent, car je comprends le langage financier, fiscal et juridique. J’apporte mon sens des affaires et de la gestion des biens au processus, ce qui me permet de m’assurer que les structures soient en place afin de minimiser les risques. »

Originaire d’Ottawa, M. Singh affirme qu’il a toujours été de ceux qui travaillent d’arrache-pied 18 heures par jour, sans avoir trop besoin de sommeil. Lorsqu’il était étudiant en science politique à l’Université d’Ottawa, il a coprésidé (en 1997), le Forum national des étudiants du Commonwealth, qui réunissait des étudiants de tout le pays pour participer à des débats simulés sur la Colline du Parlement. Il a agi en tant que commissaire aux relations interraciales auprès de l’association étudiante à cette époque. Il a également été propriétaire et directeur d’une entreprise de production d’événements en direct et responsable des services aux particuliers auprès de la Banque Scotia.

Virage spontané

M. Singh avait comme ambition à long terme de devenir diplomate, mais un jour, il a changé de cap, lorsque la Brooklyn Law School lui a offert un incitatif pour le recruter. Il est donc allé à New York pour obtenir son Juris Doctor.

« C’était une décision spontanée », raconte-t-il. « Je me suis dit que si on peut réussir à New York, on peut réussir n’importe où. J’ai fini par travailler pour quelques-uns des cabinets juridiques les plus importants du monde et j’ai acquis de l’expérience en fusions et acquisitions, en valeurs mobilières, en droit des sociétés, en structuration fiscale, en groupes de pratique de fonds spéculatifs… bref, que n’ai-je pas fait! »

C’est à cette époque qu’il a connu celle qu’il épouserait plus tard. Correspondante pour TV Asia et maquilleuse professionnelle de vedettes (elle a depuis lancé sa propre ligne de cosmétiques), Khush Singh est également écrivaine, réalisatrice et productrice. Ce couple dynamique travaille souvent de concert, d’ailleurs. Membre de Rowish Productions, Mme Singh est productrice exécutive du film Altered Minds. Leur fils Ishaan, surnommé Ishi, a inspiré le nom de la compagnie. M. Singh relate l’anecdote à ce sujet :

« Un jour, Ishi était invité à une fête d’anniversaire où il m’a présenté son ami Rowan. Les garçons s’entendaient si bien que je me suis lié d’amitié avec le père, Michael Wechsler. On s’est découvert des atomes crochus, comme si on s’était connus depuis toujours. Ce jour-là, on a passé plus de trois heures à bavarder pendant que nos gamins couraient autour. »

Shawn Singh en compagnie de C. S. Lee, vedette du film Altered Minds.

En 2009, après maintes conversations touchant au cinéma et aux affaires, Shawn Singh et Michael Wechsler, scénariste, producteur et réalisateur et producteur, ont fondé Rowish Productions, nommée donc en l’honneur de leurs fils. Le premier fruit de ce partenariat a été Altered Minds, un thriller dans lequel un homme tourmenté accuse son père mourant, ancien psychiatre de la CIA, d’avoir adopté ses enfants pour mener des expériences psychologiques sur eux.

Nouvelle série de conférences

À présent qu’il est au sommet d’une carrière polyvalente bien réussie, M. Singh a récemment décidé qu’il voulait donner quelque chose en retour à l’Université d’Ottawa. C’est pourquoi il a fait un don de 575 000 $ pour appuyer la nouvelle série de conférences Shawn-et-Khush-Singh et la bourse doctorale du même nom, destinée à apporter un soutien financier de 25 000 $ à deux doctorants.

Charles Doran, directeur du programme d’études canadiennes à la Johns Hopkins School of Advanced International Relations, donnera la première présentation de la série de conférences Shawn-et-Khush-Singh, le 4 mai 2017.

La première conférence aura lieu le 4 mai 2017, pendant la Semaine des diplômés. Elle mettra en vedette Charles Doran, expert en relations internationales et spécialiste des relations entre le Canada et les États-Unis. M. Doran a été choisi par le doyen de la Faculté des sciences sociales pour démarrer la série de conférences. Il discutera des 100 premiers jours de l’administration Trump.

« L’Université d’Ottawa m’a procuré de solides assises pour comprendre les enjeux liés aux sciences sociales et aux relations internationales, et j’en tire encore profit aujourd’hui », déclare M. Singh. « Les professeurs étaient extraordinaires », ajoute-t-il.

« À présent, je veux exprimer ma gratitude en contribuant à faire venir sur le campus les plus grands érudits, chefs de file, entrepreneurs et fonctionnaires publics du monde », poursuit-il. « Je crois sincèrement que je n’aurais pas pu réaliser mes ambitions professionnelles sans les bases et les occasions qui m’ont été données à l’Université d’Ottawa », conclut Shawn Singh.

Inscrivez-vous en ligne à la conférence Shawn-et-Khush-Singh, "Les relations Canada–États-Unis : les 100 premiers jours de l'administration Trump" (en anglais).

Photo principale :
Shawn et Khush Singh. Photos: gracieuseté de Shawn Singh

Deux petits garçons déguisés et masqués, assis côte à côte à une table, participent à une activité pendant une fête

Les petits Ishaan Singh et Rowan Wechsler (ci-dessus). C’est lors d’un goûter d’anniversaire que leurs pères, Michael Wechsler et Shawn Singh (ci-dessous), ont fait connaissance. Les deux hommes se sont liés d’amitié et ont fondé une compagnie de production ensemble.

 

Haut de page