Gestion de projet à l’européenne

Kamil Mroz

« Une flamme s’est allumée en moi : il fallait que je fasse carrière dans ce domaine. »

– Kamil Mroz

Par Oksana Yansen

À 29 ans seulement, le diplômé en génie Kamil Mroz (B.A.Sc. 2010) a déjà fait sa marque comme gestionnaire de projet, ingénieur, entrepreneur et philanthrope.

En 2014, la Faculté de génie lui a remis le prix Jeune diplômé de l’année pour sa carrière impressionnante et son engagement social. Il s’est depuis lancé dans l’une des aventures les plus stimulantes de sa vie : la fondation de sa propre entreprise.

Kamil termine en 2010 le programme de double grade en biotechnologie de l’Université d’Ottawa, ce qui lui donne un B.A.Sc. en génie chimique et un B.Sc. en biochimie. Il part alors pour Bruxelles faire une maîtrise en relations internationales à l’Université du Kent. 

Il décide ensuite de rester dans la capitale belge, où il travaille comme stagiaire au Parlement européen, coordonnateur de programme à l’HIMSS (Healthcare Information and Managements Systems Society), agent de santé et sécurité à l’Association européenne du ciment, et ingénieur chez Novo Nordisk Engineering Pharmaplan.

En 2013, l’IMPA (International Project Management Association) lui décerne son prix du jeune gestionnaire de projet de l’année. Et plus tôt cette année, Kamil fonde sa propre société de gestion de projet, The European Centre for Project Excellence SCS. Il s’est bâti une réputation en tant que gestionnaire de projet principal, et on l’invite souvent à expliquer à des jeunes comment faire pour percer, eux aussi, dans ce domaine stimulant.

Mais pourquoi donc un jeune étudiant en génie choisit-il de faire carrière en gestion de projet?

« Pendant mes études à l’Université d’Ottawa, je suis devenu membre de nombreux clubs et organismes. J’ai même fini par gérer Quo Vadis, un organisme qui planifie des conférences pour motiver les jeunes leaders de la communauté canado-polonaise. Je dirais que c’était ma première expérience de gestion de projet », explique Kamil.

La série de conférences Quo Vadis a pour but d’aider les étudiants de la diaspora polonaise à reprendre contact avec leurs racines, à se créer un réseau et à acquérir des compétences en leadership. Fondée en 2009, elle s’est tenue tous les ans au Canada depuis. Des conférences ont aussi été organisées aux États-Unis et en Australie.

Cette expérience a grandement influencé les ambitions professionnelles de Kamil.

« J’ai beaucoup appris à gérer ces conférences, notamment l’importance d’avoir un mentor, du leadership et des compétences intuitives en gestion de projet. Cette première expérience à la tête d’une telle activité a déclenché ma passion pour la gestion de projet. Une flamme s’est allumée en moi : il fallait que je fasse carrière dans ce domaine. »

« Je crois fermement que nous avons comme responsabilité d’améliorer notre communauté. C’est quelque chose qui me tient beaucoup à cœur. Voir les retombées de changements sociaux positifs est l’un des sentiments les plus 
satisfaisants qui soient », admet-il.

Quo Vadis a aussi mis en valeur la volonté de Kamil Mroz d’aider les gens.

C’est dans cet esprit que Kamil est arrivé à Bruxelles, où il a organisé une autre activité appelée « Your Future in Brussels ».

« En 2012, j’ai lancé ce projet en réaction à la situation socioéconomique des jeunes européens, qui sont durement touchés par la récession. Je ne pouvais pas simplement rester là les bras croisés. »

Cet événement a mis des jeunes diplômés en contact avec des professionnels en ressources humaines et des modèles inspirants.

« C’était une idée toute simple : proposer aux jeunes des discussions en panel stimulantes, des ateliers, des conseils pratiques et du micromentorat. Depuis sa création, cette activité a aidé plus d’un millier de jeunes bruxellois et a été utilisée comme modèle pour s’attaquer au chômage chez les jeunes dans plusieurs pays d’Europe, dont la Lettonie, la Pologne et le Royaume-Uni. »

L’Université d’Ottawa est fière de compter Kamil Mroz parmi ses diplômés. Le professeur David Taylor, directeur du Département de génie chimique et biologique, n’a que de bons mots pour son ancien étudiant.

« Kamil a tout ce que l’on cherche de nos jours chez un ingénieur : un savoir-faire technique, des compétences pointues en gestion et un sens aigu de la responsabilité sociale. Il est donc un modèle exceptionnel pour nos étudiants en génie et une grande source de fierté pour nous tous », affirme le professeur.

Malgré la brillante carrière qu’il mène à ce jour, ce jeune professionnel aux multiples talents estime que son plus grand sentiment d’accomplissement est associé aux gens qui l’entourent.

« D’une certaine façon, j’ai réalisé mes rêves. J’ai une femme merveilleuse, une famille qui est là pour moi et des amis exceptionnels – que pourrais-je demander de plus? »

Kamil veut maintenant vous faire profiter de ses compétences. Son entreprise cherche en ce moment des étudiants ou des diplômés qui aimeraient se rendre en Europe pour prendre part à un programme d’immersion axé sur le leadership, la gestion de projet et le conseil stratégique. Si l’expérience vous tente, communiquez directement avec Kamil à l’adresse kamil_m@hotmail.com.

Photo principale :
Karim Mroz : « Je crois fermement que nous avons comme responsabilité d’améliorer notre communauté. » Photo : Bonnie Findley

Dean Claude Laguë and Kamil Mroz

Kamil Mroz échange une poignée de mains chaleureuse avec le doyen Claude Laguë, de la Faculté de génie, alors qu’il reçoit le Prix d’excellence pour jeune diplômé de cette faculté. Photo : Bonnie Findley.

 

Haut de page