Nos scientifiques en vedette

Une lauréate vêtue de noir tient une plaque en bois sur laquelle est fixé un bécher.

Les premiers lauréats du Prix d’excellence des diplômés de la Faculté des sciences ont tous entamé leur parcours de la même façon : en franchissant le seuil du pavillon Marion.

Par Kyle Bournes 

Depuis 1958, un flux continu d’étudiants et d’étudiantes en sciences traverse l’entrée du pavillon Marion à l’Université d’Ottawa. Ils viennent assister à des cours ou à des conférences, travailler dans des laboratoires ou profiter d’un moment de répit pendant leurs études. C’est ici que l’aventure de la découverte commence pour eux, promesse de mille possibilités au bout du chemin. Et parce qu’on dit que la marée montante met à flot tous les navires, la Faculté des sciences a tenu à distinguer quelques diplômés particulièrement accomplis, afin de mettre en valeur la réussite de l’ensemble de ses diplômés et de susciter la fierté collective. Ainsi est né le Prix d’excellence des diplômés de la Faculté des sciences.

Mais comme il s’agit d’un tout nouveau prix, il fallait rattraper le temps perdu. À cet effet, une « promotion » de premiers lauréats a été choisie. Parmi ce groupe exceptionnel figurent un électrochimiste de renommée mondiale, un pionnier du secteur financier, une chef de file du secteur public, une entrepreneuse primée, experte en brevets, et un inventeur visionnaire. 

Ashok Vijh (Ph.D. 1966, chimie) est un électrochimiste de renommée mondiale et un important chercheur à l’Institut de recherche d’Hydro-Québec (IREQ). M. Vijh est arrivé sur le campus un jour de février au début des années 1960, en provenance de l’Inde, armé d’une grande soif d’aventure et d’une ambition à toute épreuve. C’est cet état d’esprit qui a nourri sa remarquable trajectoire : aujourd’hui, M.  Vijh est l’auteur de plus de 360 publications de recherche et de six livres, et ses apports à la science lui ont valu plus de 60 distinctions dans le monde, y compris le prix Killam et l’Ordre du Canada. 

Portrait photographique d’un homme en costume-cravate.
Ashok Vijh

Robert (Bob) Gorman (B.Sc. 1975, biologie) est un pionnier du secteur financier, plus précisément celui des banques et des placements. Après avoir conclu ses études en biologie, il a décidé de poursuivre une carrière dans le domaine de la banque et de la finance. En 1987, il a intégré TD Asset Management, où il a établi une famille de fonds communs de placement. En 2015, au moment de sa retraite, il était stratège en chef du portefeuille de TD Wealth, avec plus de 300 milliards de dollars en actifs gérés par son équipe. Fier diplômé et fervent partisan des Gee-Gees, M. Gorman a généreusement contribué à la création de trois fonds dotés destinés à procurer des bourses aux étudiants-athlètes ainsi qu’aux étudiants en sciences environnementales et en biologie aquatique. 

Denise Amyot (B.Sc. 1976, biologie; B.Éd. 1977; M.Éd. 1991) est une véritable chef de file du secteur public. Après avoir été enseignante pendant quelque temps, Mme Amyot a fait carrière dans le secteur public, décrochant plusieurs postes de haute direction. Elle a occupé les fonctions de sous-ministre adjointe et de PDG de la Société du Musée des sciences et de la technologie du Canada avant de devenir PDG de Collèges et instituts Canada, son titre actuel. Caractérisée par un leadership enthousiaste, Mme Amyot s’est également distinguée tout au long de sa carrière par ses nombreux engagements bénévoles, y compris en tant que membre du Bureau des gouverneurs de l’Université d’Ottawa. Elle est directrice au Regroupement des gens d’affaires (RGA) et préside la World Federation of Colleges and Polytechnics. Plus de 2200 personnes la suivent sur Twitter, où elle est très active. 

Une femme en tailleur bleu marine avec un foulard rouge est assise dans un fauteuil vert pâle.
Denise Amyot

Debbie Pinard (B.Sc. 1979, mathématiques et physique) est une entrepreneuse primée et spécialiste reconnue en matière de brevets. Pionnière depuis toujours, elle était souvent l’une des deux seules femmes en classe, dans les années 1970. Après avoir fini ses études, elle s’est investie à fond dans l’innovation au sein de la région de la capitale nationale. Elle a notamment passé près de 20 ans à Mitel, où elle a fini à la tête d’une équipe d’environ 20 ingénieurs informaticiens. Par ailleurs, elle a déposé une cinquantaine de brevets en télécommunications. En 2011, Mme Pinard a été choisie par son ancien patron, Sir Terrence Matthews, pour occuper la vice-présidence de l’innovation à Wesley Clover. Depuis, elle a cofondé la jeune entreprise primée InitLive, spécialisée en technologies de rupture destinées à transformer le secteur de la gestion des événements. 

Ruey Yu (Ph.D. 1966, chimie) est un inventeur visionnaire. M. Yu est arrivé au Canada au début des années 1960, en provenance de Taïwan, pour poursuivre ses études avec le distingué professeur Hans Baer. Au bout de quelques années, il avait déjà obtenu son doctorat et commencé sa carrière au sein du Conseil national de recherches du Canada. Cinq ans plus tard, M. Yu s’est établi aux États-Unis, où il s’est associé à un autre scientifique, Eugene J. Van Scott. Ensemble, ils ont découvert que les acides alpha-hydroxylés (AHA) possèdent des propriétés extrêmement bénéfiques pour la peau. Cette découverte les a conduits à fonder la compagnie de soins pour la peau NeoStrata. Sous leur direction, l’entreprise a fait des découvertes qui ont transformé l’industrie des soins cosmétiques. 

Debout devant une bibliothèque, deux hommes en costume-cravate tiennent ouvert un livre avec des photos anciennes.
Ruey Yu et Steve Perry, doyen de la Faculté des sciences, lors d’une rencontre récente. 

Cinq parcours différents, mais un seul point de départ. Car, pour ces cinq premiers lauréats du Prix d’excellence des diplômés de la Faculté des sciences, tout a commencé le jour où ils ont chacun franchi l’entrée du pavillon Marion pour la première fois, animés par une même passion : la découverte scientifique.

Photo principale :
Debbie Pinard reçoit le Prix d’excellence des diplômés de la Faculté des sciences.

Debout de gauche à droite, devant un fond rouge parsemé du logo de l’Université d’Ottawa, se tiennent un homme en costume bleu marine avec une cravate dorée, une femme en robe noire et un homme en complet marron avec des lunettes.

Bob Gorman et Debbie Pinard, premiers lauréats du Prix d’excellence des diplômés de la Faculté des sciences, en compagnie de Steve Perry, doyen de la Faculté.

Haut de page