Projets spéciaux

Francophonie : Désignation officielle en vertu de la Loi sur les services en français

Le vice-recteur aux études pilote le projet de désignation officielle de l'Université en vertu de la Loi sur les services en français. Le Bureau des gouverneurs et le Sénat ont résolu de demander au gouvernement que l'Université soit officiellement désignée en tant qu'organisation qui fournit des services en français sous le régime de l'article 8 de la Loi sur les services en français. Plus particulièrement, l'Université souhaite obtenir une désignation pour les programmes de premier cycle donnés en français ainsi que pour les services offerts aux étudiants par l'Administration et par les facultés. La demande a été officiellement soumise en août 2014 au ministère de la Formation et des Collèges et Universités.

En septembre 2015, l’Université d’Ottawa a officiellement obtenu la désignation de ses services et programmes d’études en français, en vertu de la Loi sur les services en français de l’Ontario. Cette désignation garantit la pérennité du caractère francophone de l’Université, car elle assure une protection de la formation universitaire en français et des services offerts par l’Université d’Ottawa, la plus grande université bilingue (français-anglais) au monde.

Apprenez-en plus sur la désignation!

Francophonie : État des lieux des programmes et services en français

Un rapport intitulé « État des lieux des programmes et services en français » est en cours de rédaction. Il devrait être disponible en 2015. Ce rapport, qui fera le point sur la situation de la langue française à l'Université, sera assorti de données sur la démographie linguistique de l'Université, sur l'offre de cours et de programmes en français, sur la disponibilité des services en français et sur les initiatives favorisant la promotion de la langue et de la culture françaises. Cette information orientera la formulation de recommandations visant l'atteinte de l'équilibre et de l'équité linguistiques.

Examen des allocations budgétaires des facultés

Un examen de la formule d'allocation des budgets facultaires est en cours.

Faculté des études supérieures et postdoctorales

Dans le plan stratégique Destination 2020, l'Université s’engage à accroître le nombre d'étudiants inscrits aux cycles supérieurs et à bonifier leur expérience étudiante globale. Un groupe de travail a été formé pour évaluer le fonctionnement général de la Faculté des études supérieures et postdoctorales (FESP) et pour recommander au vice-recteur aux études les changements nécessaires pour favoriser l'excellence aux cycles supérieurs. Un comité directeur a été créé pour étudier la faisabilité des recommandations mises de l'avant par le Groupe de travail. Consultez le rapport du Groupe de travail (PDF).

Une recommandation a été faite au Sénat au printemps 2015 afin d'adopter une nouvelle structure pour la FESP d'ici décembre 2016.

Apprentissage mixte/hybride

L’apprentissage mixte (également nommé apprentissage hybride) est un amalgame d’environnements d’apprentissage sur le campus et en ligne qui vise à améliorer la qualité de l’expérience d’apprentissage. Dans la foulée des recommandations du Groupe de travail sur l’apprentissage en ligne, l’Université compte adopter l’apprentissage mixte à grande échelle. Plus particulièrement, l’Université s’efforce de créer 1 000 nouveaux cours hybrides (ce qui représente 20 % de l’offre de cours actuelle), soit l’équivalent de 500 professeurs utilisant l’apprentissage mixte d’ici 2020. Vous trouverez ici plus d’information sur l’Initiative de l’apprentissage hybride.

Haut de page