Ce vendredi fou, ne cédez pas à la ruée

Publié le mardi 19 novembre 2019

Auteur : Yacine Hacene, étudiant de 4e année en communication

assorted-clothes-with-hangers-on-display-rack

Vendredi fou (et Cyberlundi) arrivent à grands pas et vous commencez déjà à regarder quels seront vos prochains achats. Il est bien sûr important de se faire plaisir avec une petite remise à neuf de sa garde-robe, pourtant…

Cette année, vous pouvez choisir de faire les choses différemment. Connaissez-vous la Journée sans achats ? Elle a lieu le même jour que le Vendredi noir pour célébrer l’anticonsommation. Le but est de ne rien acheter, rien de rien, non rien de rien. 

Le style de vie minimaliste c’est comme vivre au rythme ralentit. En d’autres termes, adopter une approche « moins c’est plus », prioriser le développement durable plutôt que la consommation et choisir vos dépenses selon ce qui importe véritablement. Le miam-miam c’est oui, oui, oui et les nouveaux souliers non, non, non. Expérimenter plutôt que posséder. Une simple question vous permettra de répondre à votre dilemme interne : « En ai-je vraiment besoin ? » (voir le livre En as-tu vraiment besoin? de Pierre-Yves McSween pour vous plonger dans la spiritualité de l’art volontaire d’un mode de vie simple).

Donc si vous voulez essayer un Vendredi noir inhabituel (pour en faire une habitude), rejoignez le mouvement Sans achats grâce aux options suivantes :

1) Vous avez dit gratuits?

La Gratuiterie de l’Université d’Ottawa, c’est notre mine d’or. Toute mignonne et en plein milieu du campus, elle promeut la politique de non-déchets. Vous pouvez déposer les affaires dont vous voulez vous débarrasser ou en ramasser. Oui, vous avez bien entendu. Tout dans le magasin est GRATUIT, tant que vous faites partie de la communauté universitaire. C’est l’endroit parfait pour éviter de dépenser vos économies frivolement. Le petit plus : vous pouvez faire sortir fashionista qui est en vous sans dépenser un sou. Qu’attendez-vous?

2) À portée de doigt

Beaucoup de groupes Facebook proposent des échanges d’objets et d’autres les donnent même gratuitement car les propriétaires n’en ont plus besoin ou les offrent volontairement. Kijiji est aussi une plateforme remplie d’articles gratuits. Comme on dit : « Les ordures d’un homme sont les trésors d’un autre! » Soyez curieux, prenez le temps de chercher et peut-être que vous trouverez ce petit top que vous vouliez tant.

3) Donner c’est aimer

Si vous avez encore cette envie de dépenser pour Vendredi noir ou Cyberlundi, pourquoi ne pas faire un acte de bonté? Donnez à une cause qui vous tient à cœur et faites la différence dans la vie de quelqu’un d’autre.

4) Et si vous voulez quand même dépense

Et si vous avez encore cette envie de dépenser sur vous-même, prenez le temps de faire un peu de recherche pour investir dans des produits durables. Soyez prêts à dépenser un peu plus pour un produit plus résistant, par exemple une paire de bottes que vous aimez ET qui ne briseront pas après le premier hiver.

En passant : le développement durable à l’Université d’Ottawa

Saviez-vous que l’Université d’Ottawa a un bureau du développement durable qui accueille de nombreux programmes liés au développement durable sur le campus, comme les jardins communautaires, la reconnaissance de campus durable, l’agrandissement des espaces verts, les initiatives de réduction des émissions, le réacheminement de l’eau et plus encore. Le développement durable vous tient à cœur? Impliquez-vous!


C’est notre responsabilité : le Vendredi noir, journée annuelle de la chasse aux rabais, voit affluer un tas d’acheteurs en magasin à la recherche d’articles à prix réduits. Mais, cette année, vous pouvez choisir d’agir différemment grâce aux astuces que nous vous avons donné pour trouver la perle rare ou pour aider quelqu’un d’autre, sans se ruiner. Votez pour la Journée sans achats!

Haut de page