Rôles et responsabilités

Chaque membre de la communauté de l’Université d’Ottawa a un rôle à jouer dans la prévention de la violence sexuelle et l’intervention face à celle‑ci. Des responsabilités communes reviennent à tous les groupes sur le campus, dont certains exercent un rôle particulier.

Rôles communs

  • Manifester des attitudes et des comportements positifs :
    • adopter un comportement respectueux dans ses relations personnelles;
    • valoriser la diversité;
    • régler les conflits de façon constructive et non violente;
    • dénoncer les attitudes négatives et intervenir en cas de commentaires qui entretiennent les mythes au sujet du viol, de la violence sexuelle et de la discrimination.
  • avoir des discussions ouvertes avec ses pairs au sujet de la violence sexuelle sur le campus;
  • réagir avec empathie, sans poser de jugement et offrir un soutien lorsqu’une agression sexuelle ou un autre acte de violence sexuelle est signalé;
  • faire preuve d’écoute active lorsque les personnes survivantes parlent de leur expérience;
  • respecter la vie privée des personnes survivantes et la quantité de renseignements qu’elles veulent divulguer;
  • assurer la confidentialité la personne survivante et de l’accusé, et décourager les rumeurs et les allégations;
  • s’informer du protocole d’intervention et de la marche à suivre pour contacter l’équipe d’intervention en violence sexuelle;
  • participer de plein gré aux enquêtes;
  • participer aux initiatives de formation et de sensibilisation publique relatives à la violence sexuelle;
  • reconnaître qu’une relation de confiance et d’autorité existe entre de nombreux membres de la communauté universitaire (p. ex. professeurs et étudiants, assistants d’enseignement et étudiants, gestionnaires et membres du personnel), et qu’il est essentiel d’entretenir des relations appropriées.

Groupes particuliers

Les groupes suivants ont des rôles particuliers :

Cadres supérieurs

Membres du Bureau des gouverneurs, chancelier, recteur, vice-recteurs, vice-recteurs associés, doyens

  • Exercer un rôle de leadership dans la sensibilisation à la violence sexuelle et sa prévention sur le campus
  • Appuyer la politique officielle en matière de violence sexuelle
  • Engager et appuyer l’élaboration d’une procédure d’intervention en violence sexuelle
Corps professoral et personnel enseignant

Professeurs, moniteurs de laboratoire, chercheurs, assistants d’enseignement

  • Contribuer à la mise en œuvre de mesures d’adaptation scolaires adéquates, notamment la prolongation des travaux scolaires, le changement de classe ou les études à domicile
  • Sensibiliser les étudiants aux occasions d’assister à une formation sur le campus, aux conférences, aux ateliers ou à des événements liés à la violence sexuelle
  • Chercher des occasions d’inclure les initiatives de lutte à la violence sexuelle dans le matériel de cours, les programmes et le contenu des cours
Service du logement
  • Appliquer le code de conduite en résidence comme décrit dans le Contrat de résidence, Code de conduite et procédure disciplinaire
  • Lorsque la personne survivante et l’agresseur demeurent dans la même résidence, modifier les conditions de logement, préférablement de l’agresseur, de sorte que la personne survivante conserve le soutien de ses pairs
  • Encourager les étudiants vivant en résidence à organiser des activités de sensibilisation à la violence sexuelle et à y participer
  • Être conscient des changements dans le comportement des étudiants individuels
Service d’appui au succès scolaire, soutien psychosocial et accompagnement
  • Instaurer un climat où tous les survivants, quelle que soit leur identité sexuelle, se sentent à l’aise pour communiquer et demander de l’aide
  • Offrir un soutien à court terme et par les pairs aux survivants de la violence sexuelle
  • Aiguiller les étudiants vers les autres services sur le campus et dans la localité (p. ex. les hôpitaux, les centres d’aides aux victimes d’agression sexuelle, le soutien par les pairs, les refuges d’urgence, les services de santé mentale, les centres de santé communautaires)
Service de la protection
  • Recevoir les rapports d’incident et en faire le suivi pour cerner les points communs entre les incidents signalés, p. ex. les endroits similaires, les résidences ou la description des agresseurs
  • Agir à titre de premier intervenant en tout temps (24 heures sur 24) dans les services d’urgence lorsqu’un incident survient sur le campus
  • Dans la mesure du possible, offrir à la personne survivante l’occasion d’interagir avec des membres du personnel de sécurité ou de police de son choix quant au sexe
  • S’assurer de préserver tout élément de preuve nécessaire pour une poursuite criminelle éventuelle
  • Fournir à la personne survivante de l’information sur les services de soutien internes et externes, y compris sur le plan psychosocial et la défense des droits, ainsi que sur les procédures de règlement des plaintes internes (non criminelles) et externes (criminelles)
  • Mener les enquêtes internes sur le campus
  • Effectuer une évaluation de la menace pour la personne survivante et la communauté universitaire
  • Diffuser une alerte à la sécurité sur le campus après la déclaration d’un incident, lorsque le campus peut être à risque
  • Agir à titre d’agent de liaison pour l’Université auprès du Service de police d’Ottawa et collaborer aux enquêtes
  • Mettre en œuvre des mesures provisoires, telles que les ordonnances de non-communication délivrées par la cour ou l’équipe d’intervention en violence sexuelle (EIVS), afin de traiter avec le présumé agresseur durant l’enquête en cours
  • Appliquer les pratiques exemplaires pour assurer la sécurité sur le campus
  • Évaluer la sécurité matérielle du campus au moyen de vérifications de sécurité régulières
  • Faire participer la communauté universitaire aux examens périodiques des procédures de sécurité, le cas échéant
Doyens, doyens associés, doyens adjoints, vice-doyens, administrateurs des études et personnel administratif des facultés
  • Appuyer les adaptations scolaires (la dérogation aux règlements universitaires, aux exigences des grades ou aux échéances scolaires) ainsi que le retrait des cours ou autres besoins (sans sanction scolaire ou financière)
Ressources humaines
  • Promouvoir et coordonner la formation et la sensibilisation du personnel en prévention de la violence sexuelle
  • Voir à informer les employés, les superviseurs et les représentants syndicaux des politiques internes sur la violence sexuelle
  • Appuyer le Bureau des droits de la personne lors de la mise en œuvre des mesures provisoires visant les employés
  • Déterminer les mesures correctives ou disciplinaires à prendre dans les incidents mettant en cause des employés
Bureau des droits de la personne
  • Recevoir et traiter les plaintes de violence sexuelle en conformité aux politiques, procédures et conventions collectives de l’Université
  • Lorsque des plaintes officielles ou officieuses sont déposées, contribuer à la prise de mesures provisoires, y compris les adaptations scolaires et non scolaires
  • Fournir de l’information à la personne survivante et aux membres de la communauté universitaire sur les services internes et externes de soutien et de défense des droits ainsi que sur les procédures de règlement des plaintes internes (non criminelles) et externes (criminelles)
  • Aiguiller les personnes recherchant de l’information vers d’autres ressources sur le campus, y compris les groupes étudiants et les syndicats
  • Participer à la formation continue sur la violence sexuelle
  • Coordonner le travail de l’équipe d’intervention en violence sexuelle
Équipe d’intervention en violence sexuelle
  • Voir à mettre en place les soutiens et services pour les parties en cause en appliquant une approche axée sur la personne survivante, qui comprend les éléments suivants :
    • communiquer clairement à la personne survivante l’information sur les services internes et externes de soutien et de défense des droits, et les procédures de règlement des plaintes internes (non criminelles) et externes (criminelles);
    • mettre en place les adaptations scolaires et non scolaires et les mesures provisoires pour neutraliser la situation ou séparer les parties;  
    • s’assurer qu’une évaluation de la menace a été effectuée.
Fédération étudiante de l’Université d’Ottawa et Association des étudiantes et étudiants diplômés de l’Université d’Ottawa
  • Participer aux activités de sensibilisation afin de promouvoir la compréhension de la violence sexuelle ainsi que des politiques et protocoles de l’Université
  • Fournir une rétroaction sur les politiques, ressources et procédures institutionnelles
Étudiants
  • Participer aux activités de sensibilisation à la violence sexuelle sur le campus
  • Se conformer aux attentes comportementales définies dans les politiques et procédures de l’Université
  • Fournir une rétroaction sur les politiques, ressources et procédures institutionnelles

Outils et ressources

Veuillez noter que le présent site Web est rédigé au féminin, mais n’exclut aucunement toute personne victime de violence sexuelle.

Haut de page