Entretenir le contact par MS Teams : un professeur se raconte

Publié le mercredi 8 juillet 2020

Portrait de Florian Martin-Bariteau

Florian Martin-Bariteau, professeur agrégé à la Section de common law, suivait de près l’évolution de la COVID-19 – après tout, son calendrier regorgeait d’activités jusqu’à la fin de l’année universitaire. Quand la fermeture du campus a été annoncée, il était fin prêt.

S’étant déjà demandé comment il entretiendrait ses liens avec ses étudiants et étudiantes s’il lui fallait enseigner à distance, le professeur a eu l’idée de préparer un guide d’utilisation de MS Teams. Et l’initiative a porté ses fruits : il a su faciliter l’apprentissage à distance et, en prime, tenir les événements à son ordre du jour.

Une solution fiable et sécuritaire pour les étudiants

« Pour moi, l’utilisation de Microsoft Teams s’imposait. Je m’en servais déjà pour le travail, alors je savais que c’était une option fiable, intuitive, et surtout sécuritaire, qui s’intègre bien aux autres systèmes utilisés ici. Je tiens à utiliser des solutions prises en charge par l’Université. »

Le professeur a commencé par intégrer sa classe à MS Teams. L’application lui donnait la latitude de présenter des diapos PowerPoint, d’inviter des conférenciers, et même de permettre aux étudiants de faire des présentations. La version complète de Teams sur le Web – une solution particulièrement répandue – lui a rendu la tâche facile.

« Tout s’est vraiment bien déroulé. Les étudiants aimaient communiquer avec moi dans Teams, et je pouvais facilement les faire participer au cours. Ils n’avaient aucun problème à présenter des diapos, même en groupe. Comme Teams s’intègre bien à d’autres produits de Microsoft, je pouvais aussi facilement envoyer à la classe des invitations et des rappels. »

Organiser des événements, un jeu d’enfant

Le professeur et ses collègues se sont penchés sur plusieurs options pour organiser le Concours de politiques en droit d’auteur financé par le gouvernement du Canada. L’événement de deux jours devait réunir 55 participants issus de la fonction publique, de l’Université d’Ottawa et d’autres établissements universitaires au pays.

Compte tenu de la convivialité de l’outil et de son expérience positive avec les étudiants, le professeur a choisi de tenir l’événement par l’intermédiaire de Teams.

« Ça a été un franc succès. Des étudiants de l’Université d’Ottawa, de l’Université McGill, de l’Université de Toronto, de l’Université York et de l’Université de Sherbrooke, de même que des conseillers en politiques du gouvernement du Canada se sont tous connectés sans problème sur le Web, dans l’application et par téléphone. »

Teams permettait d’identifier facilement le rôle de chaque participant et offrait une foule d’options pour les invités et les conférenciers, en plus de rendre la tâche facile à quiconque se joignait à l’événement.

Florian Martin-Bariteau ignore ce que nous réserve l’avenir et à quel moment il pourra reprendre les cours en personne. Ce qu’il sait toutefois, c’est qu’il continuera pour l’instant à utiliser Teams pour enseigner et pour tenir ses réunions, conférences et autres événements. Il croit que l’outil fera longtemps partie de notre arsenal et qu’il deviendra de plus en plus facile d’entrer virtuellement en contact avec les autres, et ce, même quand nous aurons tous réinvesti le campus.

Pour savoir comment utiliser l’outil MS Teams sans vous compliquer la vie, consultez le guide préparé par Florian Martin-Bariteau.

Haut de page