Coup d’oeil sur le nouveau Complexe de recherche avancée

Publié le mercredi 6 août 2014

Par Johanne Adam

Le Complexe de recherche avancée (CRA) de l’Université d’Ottawa sera inauguré à la fin septembre 2014. Construit à l’angle de l’avenue King-Edward et de la rue Templeton, ce nouveau pavillon offre un nouveau modèle de recherche en photonique et en sciences de la Terre en réunissant, sous un même toit, des scientifiques de plusieurs domaines.

En attendant son inauguration, voici un aperçu du CRA.

Les passants verront de la rue, par la vitrine de l’entrée principale qui s’élève sur deux étages, ce qui se passe dans le laboratoire des sciences de la Terre, dans lequel se trouve le spectromètre  de masse par accélérateur.

Le CRA réunit des chercheurs et des étudiants aux cycles supérieurs des départements de physique et des sciences de la Terre, ainsi que de l’École de science informatique et de génie électrique. Les scientifiques ont été consultés à diverses étapes de la conception et de la construction, à commencer par le choix de l’emplacement parmi cinq terrains proposés.

La pièce maîtresse du CRA, un spectromètre  de masse par accélérateur de 44 tonnes servant à détecter et à analyser les traces de radioisotopes.

Construit par la société Pomerleau, l’édifice au design propre et rectiligne qui semble émerger d’une colline symbolise la stratification rocheuse. Son emplacement a aussi une application pratique : les laboratoires de photonique sont en effet logés dans la pente, à l’abri de la lumière ambiante qui peut nuire aux expériences laser.

Ce nouveau pavillon devrait permettre à l’Université de se tailler une place parmi les cinq premières universités de recherche au Canada.

Haut de page